Festival sur le Niger : Ségou a désormais son centre culturel
Source : Le Republicain : Dernière Mise à jour : 09/02/2011

Pour marquer les sept années d’existence du Festival sur le Niger, la Fondation dédiée à la manifestation, en partenariat avec la fondation Doen des Pays-bas, vient de doter la ville de Ségou d’un Centre culturel. Situé dans la commune rurale de Sébougou, à dix minutes du centre ville de la capitale Bamanan, le centre culturel dénommé « Kôrè » a été inauguré le vendredi 4 février 2011.

Dans le cadre de la 7ème édition du Festival sur le Niger, la commune rurale de Sébougou a été dotée d’un centre culturel. La cérémonie d’ouverture présidée par N’Diaye Bah, ministre de l’artisanat et du tourisme, a enregistré la participation d’une délégation des Pays-Bas, conduite par la directrice de la Fondation Doen. Mamou Daffé, Directeur du Festival sur le Niger, a indiqué que la réalisation de ce centre contribuera à faire de Ségou une très grande destination touristique au Mali. « La fondation Festival sur le Niger a décidé de construire ce centre à Sébougou pour contribuer à la promotion de la culture dans la région », a-t-il déclaré. Pour sa part, Nina Kelgen, Directrice de la Fondation Doen a espéré que le centre contribuera à la stimulation de l’action culturelle dans la région de Ségou et au Mali.

 Elle a rappelé tout le bonheur que sa fondation a à travailler avec la fondation du festival sur le Niger. N’Diaye Bah, ministre de l’artisanat et du tourisme, a indiqué que le Mali a décidé de mettre la culture au service du développement du pays. Selon lui, le tourisme malien, essentiellement culturel, place notre pays à la deuxième place dans la sous région quand au nombre de touristes. Il en a profité pour dénoncer, selon lui, la campagne malsaine qui est enclenchée contre notre pays et qui fait que de nombreux touristes qui aiment visiter le pays ont été dissuadés par leurs autorités. « Nous sommes plus en sécurité au Mali que dans ces pays qui déconseillent à leurs ressortissants de venir au Mali », a-t-il déclaré. Avant d’inviter la directrice de la Fondation Doen à occuper pleinement sa place dans le lot des ambassadeurs du Mali en Europe. Le Centre culturel « Kôrè » est un complexe de trois bâtiments : un musée, une grande salle polyvalente et un studio d’enregistrement équipé d’appareil à la pointe de la technologie, selon le promoteur.

Pour convaincre les visiteurs de la fonctionnalité du centre, les promoteurs y ont monté une exposition inaugurale dénommée « Les racines des instruments et rythmes de musique traditionnelle et moderne de la région de Ségou ». Cette exposition rend hommage à des musiciens maliens originaires de la région de Ségou : Ba Zoumana Sissoko, le Vieux lion, Koni Koumaré, la cantatrice royale, Tara Bouaré, la voix d’or du Bara, Miéruba, le rossignol Bozo, Fanta Damba, la grande vedette et le Super Biton, l’orchestre moderne. Du côté des instruments, l’exposition met en valeurs : le n’tamani, Bara Dunun, Kora, Kounanfa, Bongolo, Donso N’goni, le N’goni, le Soku, le Bala, le Guita tiokôkô, Buru, Kamalé N’goni.

Assane Koné





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>