IBK à la rencontre de la classe politique: «Nous n’avons jamais exposé ce pays à l’opprobre international»
Source : Le Prétoire : Dernière Mise à jour : 14/12/2015
Lu : 744 fois
Le mercredi 9 décembre, le président de la République a rencontré l’ensemble de la classe politique au gouvernorat de Ségou. Pour la circonstance, il a parlé du processus d’Alger ayant conduit à l’Accord de paix, la situation sécuritaire et politique dans notre pays, entre autres.
A cette rencontre, Bakary Keïta, porte-parole des partis politiques de la majorité présidentielle ( le RPM, l’Adema, le MPR, le Cnid Faso Yiriwaton, l’UDD, la Codem, le Miria, le Sadi, l’UM-RDA, l’APM-Maliko, l’ADP-Mliba, Yelema, l’APR, la CAP et le Psda) de Ségou a loué les efforts consentis par le chef de l’Etat dans divers domaines socioéconomiques du pays. Il s’agit, entre autres, dans le domaine de la défense et de la sécurité de l’adoption de la loi de programmation militaire.

Quant à la santé et à l’agriculture, la majorité présidentielle de Ségou s’est réjouie de la maîtrise rapide du virus Ebola. Aussi, a-t-elle exprimé sa fierté pour l’augmentation du budget alloué à l’agriculture à 15% ainsi que la subvention des intrants agricoles et des tracteurs à moitié prix.
Au plan politique, Bakary Keïta a salué l’adoption du statut de l’opposition et la signature du décret de nomination du chef de file de l’opposition. A cela s’ajoute l’adoption de la loi accordant un quota au genre dans les postes nominatifs.
Concernant la vie sociale du pays, la majorité présidentielle remercie IBK pour les actions menées en faveur du désenclavement intérieur du pays. Notamment les chantiers routiers, l’électrification des villes, entre autres.

Cette fois-ci, contrairement à Sikasso où il se sentait seul, le Président de la République a salué la majorité pour la mobilisation de toute la région à l’occasion de sa visite.
Parlant de l’Accord de paix, le chef de l’Etat soulignera que les pourparlers inter-maliens en Alger ont été inclusifs. Car, explique-t-il, tous ceux qui en ont voulu ont été impliqués. Mais malgré tout, poursuivra-t-il, on nous a vilipendé, mais nous n’avons pas bougé. «Personne n’a dit que cet accord était parfait. Mais il est bon. Car rien n’a été mis dans ce document qui soit attentatoire à la souveraineté de notre pays. Aucun fils de ce pays n’acceptera la partition de la patrie. Nous n’avons jamais exposé ce pays à l’opprobre international. Il n’y a aucune raison que vous rasiez le mur. Ce sont les faits contre les dires», indiquera IBK.

Au sujet de l’avion présidentiel dont l’acquisition fit grand bruit, le chef de l’Etat précisera que cet avion est un fabuleux outil de travail. Car, dit-il, il nous permet d’être partout au monde pour défendre l’intérêt supérieur de la nation.
En ce qui concerne nos forces de défense et de sécurité, IBK dira qu’elles sont en train de monter en puissance. Grâce à nos partenaires, nous équipons progressivement nos forces et la sécurité de tous sera assurée sur toute l’étendue du territoire, car ces hommes sont braves, soutient IBK.

Revenant à la majorité présidentielle, le Président de la République l’a invitée à la cohésion. «Je souhaite la plus grande cohésion en votre sein. Que cessent des agendas personnels de gauche à droite. Tout agenda qui sera en trouble dans le projet de bâtir le pays dans l’unité doit aller voir ailleurs. Sur ce point, je suis intransigeant», avisera-t-il. Avant de rappeler à ses camarades politiques que tout ce qui ne grandit pas est négatif. «Il faut que vos rangs grossissent. Ouvrez-vous aux autres. Peut-être l’autre a commis une faute hier. Mais s’il revient à la raison, pourquoi ne pas lui ouvrir la porte», conseillera le Président IBK. Partant, il a encouragé la démarche de la majorité présidentielle à donner la main à l’opposition pour la consolidation de la paix au Mali.

L’opposition moins bavarde à Ségou
A la présente rencontre, au même titre que la majorité, IBK a échangé avec l’opposition. Mais cette fois-ci, cette dernière s’est montrée moins bavarde. En moins de 3 minutes, le porte- parole de l’opposition a fait son exposé. Dans son intervention, il a salué cette visite d’IBK avant de l’inviter à prendre des dispositions nécessaires pour une bonne distribution de la justice, une bonne gestion des questions sécuritaires et du chômage des jeunes.

Dans sa réponse, IBK dira : «je viens d’entendre des propos républicains. L’emploi des jeunes est une préoccupation mondiale, mais singulièrement dans notre pays qui vient de traverser une grave crise». Pour faire face à ce problème, IBK se dit engagé à faire de l’agriculture le socle de notre développement. A ce titre, il incite la jeunesse à aller vers la terre, car la vraie mine inépuisable est l’agriculture.

Parlant de la distribution de la justice, le Président Keïta a exprimé son engagement à faire en sorte que tous les citoyens aient accès à une justice équitable.
Quant à la sécurité, il dira qu’aujourd’hui, les terroristes sont affaiblis. Ce qui fait qu’ils délèguent leur pouvoir au Sud du pays. «Aujourd’hui, chacun peut constater l’équipement de notre armée. Nous allons continuer à la doter des équipements sophistiqués», a-t-il conclu.




Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>