EID 2015 : Des recommandations pertinentes
Source :  L'Essor : Dernière Mise à jour : 14/12/2015
Lu : 354 fois
Près de 20 ans après son institution, l’Espace d’interpellation démocratique un cadre bien apprécié par les citoyens pour réclamer justice

Une fois n’est pas coutume. C’est le foncier qui a dominé les dossiers de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) dont la 20è édition s’est tenue jeudi. Le jury a écouté attentivement les 21 interpellations, dont certaines concernaient des cas émouvants. A la lumière de la nature des interpellations et suite aux réponses apportée par les ministres interpellés, le jury d’honneur a produit un rapport assorti de recommandations.

En lisant le document, le rapporteur Me Kadidia Sangaré Coulibaly a fait remarquer que les 2/3 des interpellations étaient adressés au ministre des Domaines de l’État et des Affaires foncières. Le reste des interpellations couvrait un champ varié comme la non exécution des décisions de justice, l’insécurité, l’environnement, la décentralisation.
L’une des interpellations qui aura le plus retenu l’attention aura été le dossier EID n°0022 100 envoyé par Ibrahima Siby et ses frères, commerçants à Kayes-Plateau. Ceux-ci dénonçaient le comportement d’agents des Domaines à Kayes, qui n’auraient pas respecté ni la loi, ni la procédure en matière de gestion foncière.

Le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Aly Bathily a expliqué que les faits remontent à 2005. Le service régional des Domaines de l’État de Kayes aurait cédé un titre foncier aux frères Siby. Ensuite, des agents des Domaines auraient crée un titre foncier sur la même la parcelle, suite à un nouveau lotissement différent du premier. C’est au moment où les frères Siby envisageaient de construire leur parcelle qu’ils constatèrent l’existence d’un autre titre.




Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>