Journal Télévisé

Vue : 442 fois

Laurent Gbagbo Devoir de vérité.


Vue : 656 fois

20 janvier 2014, Serval au Mali ;: des questions se posent


Vue : 960 fois

Interview du général Haya Sanogo Après son arrestation


Vue : 1907 fois

Presidentielles du 28 Juillet 2013:
Premières Tendances données par le Colonel Moussa Sinko


Vue : 1569 fois

Mali : début de campagne électorale


Vue : 2187 fois

Le Dr Oumar MARIKO fait des déclarations et révélations édifiantes


Vue : 1743 fois

Les Noirs vont disparaitre s'ils ne se reveillent pas !


Vue : 1692 fois

Cérémonie Solennelle de Réconciliation au Mali:
Le capitaine Amadou Aya Sanago Demande Pardon


Vue : 1452 fois

Dr Oumar Mariko:
Tout le probleme du Mali,c´est son gouvernement illégitime


Vue : 1429 fois

Mali:
Réaménagement Technique au sein du Gouvernement


Vue : 1028 fois

Mali : Premier Bilan des Négociations


Vue : 880 fois

Djibril Bassolé, Médiateur de la Cédéao au Mali


Vue : 991 fois

Mali:
Accord en vue entre le MNLA et le Gouvernement


Vue : 970 fois

Macky Sally sur la Crise Malienne:
"Aucun pays n'est à l’abri de la menace terroriste"


Vue : 1077 fois

Invité Afrique:
Dioncounda Traoré, président malien par intérim


Vue : 918 fois

Mali : comment régler le cas de Kidal ?


Vue : 1138 fois

Infrastructures:
Les travaux de construction de l'autoroute Bamako -Segou en bonne voie


Vue : 1202 fois

Invité Afrique sur RFI:
avec Tiéman Coulibaly, Ministre Malien des Affaires Etrangères


Vue : 908 fois

Interview avec Yayi Boni Suite à la conférence des donateurs du Mali


Vue : 1017 fois

Mali :
La Transition doit communiquer sur Kidal


Vue : 958 fois

Et si vous me disiez toute la vérité :
Modibo sidibé sur TV5


Vue : 7490 fois

Le J.T 13h du 29 Mars


Vue : 3301 fois

Le J.T 13h du 28 Mars


Vue : 3208 fois

Le J.T 13h du 27 Mars


Vue : 3216 fois

Le J.T 13h du 26 Mars


Vue : 3347 fois

Le J.T 13h du 25 Mars


Vue : 3627 fois

Le J.T 13h du 24 Mars


Vue : 5974 fois

Le J.T 13h du 23 Mars


Vue : 7850 fois

Mali:Coup d'Etat Militaire
Les Institutions Dissoutes


Vue : 4804 fois

Cinquantenaire de l'armée Malienne : Discours d'ATT a la Nation


Vue : 4475 fois

Nouvel An 2011 Discours ATT a Nation


Vue : 7001 fois

Retro An 2010 :Le discours de ATT à la Nation


Vue : 6716 fois

Cote d'Ivoire au Golf hotel :
les casques bleus combattant aux cotés des rebels


Vue : 8421 fois

France Afrique
Comment La France fait et defait les Presidents Africains Documenataire Exclusif France 3


Vue : 10564 fois

50 ans du Mali : Défilé et parade du 22 Septembre


Vue : 5586 fois

Cinquantenaire : Dépôt de gerbe fleur par ATT au monument de l’indépendance


Vue : 6866 fois

Cinquantenaire du Mali : Discours du President ATT


-

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30
 
Recherche avancée
 

De nombreuses tractations pour la tenue de pourparlers en vue d’une solution de sortie de crise au nord du Mali ont été notées au cours des trois derniers jours par les observateurs. Ces pourparlers, souhaités par le président malien Ibrahim Boubacar Kéita qui les voudrait "inclusifs", ont été évoqués lors d’une visite effectuée par le patriarche Mohamed Elmehdy Ag Attaher Ansary chez l’amanokal ...


Le Capitaine putschiste Amadou Haya Sanogo a été conduit hier 22 avril, devant le juge d’instruction Yaya Karambé, en compagnie de ses avocats. Poursuivi pour enlèvement et complicité d’assassinats, dans l’affaire des bérets rouges tués à Diago et de la mutinerie des bérets verts de Kati, l’ex chef de la junte fait face à de lourdes charges. Le pôle économique était devenu l’un des endroits ...


La famille de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal, dont le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a annoncé la mort mardi, a exprimé mercredi sa colère contre les autorités françaises et les médias qui ont oublié "les deux otages du Mali". "Pendant 8 mois on a parlé que des journalistes en Syrie, on a oublié qu’il y avait deux otages au Mali", a indiqué à l’AFP David ...




Sur proposition du ministre de la Justice des Droits de l’homme, Garde des Sceau, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi portant modification de la Loi n°96-071 du 16 décembre 1996 portant loi organique fixant l’organisation, les règles de fonctionnement de la Cour Suprême et la procédure suivie devant elle. La Cour Suprême est régie par la loi organique du16 décembre 1996 ...


L’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra jouit d’une riche expérience professionnelle de plus de 30 ans dans les relations internationales, le droit et les questions de développement. Il est détenteur d’une Maîtrise en Droit International Public et Relations internationales de l’Université de Dakar, Sénégal. L’Ambassadeur Diarra jouit d’une connaissance de première main et d’une riche ...


Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a nommé Cheick Sidi Diarra à la tête de la commission d’organisation du sommet Afrique-France. L’information a été donnée dimanche par un communiqué de la présidence de la République. L’homme qui dirigera l’organisation du 2è sommet Afrique-France dans notre pays, jouit d’une riche expérience professionnelle de plus ...


L’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra jouit d’une riche expérience professionnelle de plus de 30 ans dans les relations internationales, le droit et les questions de développement. Il est détenteur d’une Maîtrise en Droit International Public et Relations internationales de l’Université de Dakar, Sénégal. L’Ambassadeur Diarra jouit d’une connaissance de première main et d’une riche ...


Chers amis, À la demande du Premier Ministre, une délégation de l'opposition parlementaire, que j'ai conduite, composée de représentants du PARENA, du PRVM et de l'URD a été reçue à la Primature ce vendredi 18 avril 2014 à 15h. Le Premier Ministre a dit vouloir prendre contact avec l'opposition pour lui réaffirmer sa volonté de tout mettre en œuvre afin qu'existe enfin dans ...


A l’audience des référés de ce jour jeudi 17 avril 2014, le Juge des référés du tribunal de Première instance de la Commune IV du District de Bamako a vidé sa saisine en ordonnant la désignation d’un Administrateur séquestre, chargé d’administrer le Réseau APEM jusqu’à ce que la procédure pendante devant le juge du fond, soit définitivement tranchée. Le Dispositif de l’Ordonnance est le ...


NAIROBI - Au total, 42 nouveaux cas du virus Ebola, comprenant des cas suspects et confirmés, ont été rapportés en Afrique de l’Ouest ces trois derniers jours, d’après les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans l’actualisation publiée jeudi sur son site Internet, l’OMS indique que le virus Ebola a fait à ce jour 137 morts (par rapport à 121 ...


Les cinq humanitaires maliens, libérés par l’armée française après plus deux mois aux mains de jihadistes dans le nord du Mali, ont été remis vendredi aux autorités maliennes à Gao (nord-est), a rapporté la télévision publique malienne ORTM. Les ex-otages, qui avaient été enlevés le 8 février, tous des Maliens, dont quatre sont des employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), n’ont ...


NAIROBI - Au total, 42 nouveaux cas du virus Ebola, comprenant des cas suspects et confirmés, ont été rapportés en Afrique de l’Ouest ces trois derniers jours, d’après les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans l’actualisation publiée jeudi sur son site Internet, l’OMS indique que le virus Ebola a fait à ce jour 137 morts (par rapport à 121 ...


Les Maliens avaient naïvement cru aux discours pompeux et aux promesses électoralistes de Ibrahim Boubacar Keïta. Cela est indéniable. Mais, avec le temps et l’exercice du pouvoir, le chef de l’Etat occulte les vraies préoccupations de ses compatriotes. Le blocage de la situation à Kidal en est la parfaite illustration. Or, IBK avait promis que rien ne serait plus comme avant. La réalité a ...


Nommé ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans le gouvernement Moussa Mara, Me Mountaga Tall bénéficie de tout le soutien de son parti pour accomplir sa mission à lui confiée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Joint au téléphone par nos soins suite à la nomination de leur président au poste de ministre de l’Enseignement ...


Invité à comparaître devant le juge d’instruction, Yaya Karembé, le capitaine-général Amadou Haya Sanogo s’est présenté non sans poser quelques difficultés à ses geôliers. Une fois transféré de Sélingué à Bamako, il a déclaré être malade et par conséquent ne pouvait répondre à aucune des questions du magistrat enquêteur. Laissant ainsi le soin à son armée d’avocats d’engager ...


Invité à comparaître devant le juge d’instruction, Yaya Karembé, le capitaine-général Amadou Haya Sanogo s’est présenté non sans poser quelques difficultés à ses geôliers. Une fois transféré de Sélingué à Bamako, il a déclaré être malade et par conséquent ne pouvait répondre à aucune des questions du magistrat enquêteur. Laissant ainsi le soin à son armée d’avocats d’engager ...


Dans ses divers secteurs d’intervention, la Mission trouve progressivement sa vitesse de croisière. La directrice et porte-parole de la division Communication et information publique de la Mission intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), Radhia Achouri, a animé mercredi dernier au siège de la mission à l’hôtel Laïco Amitié de Bamako, un point de presse...


C’est ce qu’a déclaré Modibo Sidibé au siège de l’union pour la république et la démocratie (URD) hier après midi. Le président du parti FARE, Modibo Sidibé, non moins ancien premier ministre et candidat malheureux aux élections présidentielles passées a rendu visite au chef de file de l’opposition Soumaila Cissé au siège de l’URD à Badalabougou. Après une entrevue d’une trentaine ...


Le Mali a perdu la première Dame de ses premières années d’indépendance, Mme Keïta Mariam Travélé, décédé le 14 avril 2014 au domicile paternel de Bamako à l’âge de 94 ans. Ses obsèques nationales ont eu lieu ce jeudi après-midi à Bamako. Le président malien, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Chef de l’Etat, le premier ministre et son gouvernement, ...


Notre arsenal juridique manque des dispositions permettant de réprimer les cas de violation des traités. La salle Kouma blow au Grand hôtel de Bamako abrite depuis hier une table ronde sur le Droit international humanitaire (DIH). Organisé par le Comité international de la Croix rouge (CICR), l’événement a vu sa cérémonie d’ouverture présidée par Modibo Poudiougou, conseiller ...


Ces dernières semaines sont chaudes, très chaudes pour les nouvelles autorités. Et tout laisse à penser que les jours, voire les mois à venir le seront aussi. Du coup, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita qui a pris fonction, il y a seulement sept mois, semble être sur des braises. En 2013, IBK a été plébiscité par les Maliens afin qu’il trouve une solution à la ...


Notre arsenal juridique manque des dispositions permettant de réprimer les cas de violation des traités. La salle Kouma blow au Grand hôtel de Bamako abrite depuis hier une table ronde sur le Droit international humanitaire (DIH). Organisé par le Comité international de la Croix rouge (CICR), l’événement a vu sa cérémonie d’ouverture présidée par Modibo Poudiougou, conseiller ...


Tirant tous les enseignements nécessaires des raisons de la démission de son prédécesseur à la Primature, le nouveau maître de la Cité administrative aurait pesé de tout son poids dans la balance lors de la formation de son gouvernement en vue de convaincre le Président IBK à procéder à un vaste amendement dans l’équipage gouvernementale dans le but de le doter de ...


Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) ont décidé, mardi au Luxembourg, la création d’une mission civile de soutien aux forces de sécurité intérieure du Mali, EUCAP Sahel Mali, en faveur des réformes institutionnelles, de la stabilité et du rétablissement de l’autorité de l’Etat dans l’ensemble de cet immense pays ouest-africain ravagé par la crise et la guerre. Il s’agit ...


Dans le cadre de sa visite de 48 heures au Sénégal, IBK a rencontré ce lundi les honorables députés. Entre les mûrs du parlement, il a interpellé de vive voix les Nations Unies sur la situation du Nord Mali. Il est temps que les Nations unies sachent ce qu’elles veulent à dit IBK. Ce ras le bol du chef d’Etat malien fait suite aux traitements réservés aux membres du mouvement national de ...


La Commission de l’Union européenne (UE) vient de porter à 1,1 million d’euro (soit un peu plus de 720 millions de FCFA), son aide pour financer des opérations de santé immédiates dans le domaine de lutte contre la propagation du virus Ebola en Afrique occidentale, annonce un Communiqué de presse du service de la délégation de l’UE au Burkina Faso. Le communiqué dont ...


L’Union européenne a lancé mardi une nouvelle mission pour renforcer la police et la gendarmerie du Mali, et a prolongé pour deux ans sa mission de formation de l’armée, lancée après l’intervention française de janvier 2013. Approuvée par les ministres de la Défense de l’UE, la mission Eucap Sahel Mali dispensera "des conseils stratégiques et des formations à l’intention des trois forces de sécurité ...


Le personnel malien de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) est en colère contre son employeur. Une assemblée générale a été organisée hier à l’hôtel de l’Amitié pour dénoncer les pratiques esclavagistes de l’organisation onusienne au Mali. Regroupés dans l’Association nationale du staff de la Minusma, les Maliens de toutes les catégories et de toutes ...


Avocat émérite, démocrate convaincu, Me Mountaga Tall est désormais le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. « A cause du Mali, on m’a sollicité, j’ai accepté à cause du Mali, car mon combat de tout le temps a été, est et demeure celui du Mali », a-t-il lancé pour expliquer son entrée dans l’équipe de Moussa Mara. Me Mountaga Tall, né le 10 décembre 1956, jour ...


Avocat émérite, démocrate convaincu, Me Mountaga Tall est désormais le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. « A cause du Mali, on m’a sollicité, j’ai accepté à cause du Mali, car mon combat de tout le temps a été, est et demeure celui du Mali », a-t-il lancé pour expliquer son entrée dans l’équipe de Moussa Mara. Me Mountaga Tall, né le 10 décembre 1956, jour ...


Sur invitation de son homologue sénégalais, Macky Sall, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a quitté Bamako, hier dans l’après midi, pour Dakar en vue d’une visite d’Etat de deux jours au Sénégal. Pour cette première visite d’Etat en terre fraternelle et africaine du Sénégal qui durera deux jours, le président de la République sera accompagné d’une délégation de haut niveau ...


Le Secrétariat Exécutif National (SEN) du parti Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (FARE AN KA WULI) a appris la démission du Premier Ministre Oumar Tatam LY, la nomination de Monsieur Moussa MARA comme Premier ministre et celle du Gouvernement. Le Secrétariat Exécutif National (SEN) du parti FARE AN KA WULI prend acte de ces changements. Il note les ...


Un soldat français a été légèrement blessé samedi dans le nord du Mali quand le véhicule qui le transportait a sauté sur un engin explosif, a appris l’AFP dimanche de sources militaires. "Un véhicule de l’armée française a sauté samedi sur un engin explosif, dans les environs de Tessalit (nord). Un soldat français, légèrement blessé, est actuellement en observation dans un centre de santé" de  ...


Des juges d’instruction parisiens vont enquêter sur l’assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le parquet de Paris, qui conduisait jusqu’alors une enquête préliminaire sur ce double crime, a ouvert vendredi une information judiciaire. Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, ...


Decrét N°2014 - 257/P-RM du 11 Avril 2014 portant nomination des membres du gouvernement. Le président de la République, Vu la Constitution, Vu le Decrét N°2014 - 250/P-RM du 5 Avril 2014 portant nomination du Premier Ministre ; Sur la proposition du Premier Ministre, Décrète :  Article 1er : Sont nommés membres du Gouvernement en qualité de : 1. Ministre de la Justice, ...


Des juges d’instruction parisiens vont enquêter sur l’assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le parquet de Paris, qui conduisait jusqu’alors une enquête préliminaire sur ce double crime, a ouvert vendredi une information judiciaire. Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, ...


Les temps sont vraiment durs pour les Maliens en ce moment : l’argent se fait rare, les caisses et les poches sont vides, l’immense dette intérieure qui avoisine les 200 milliards n’est toujours pas résorbée et les entreprises végètent faute de liquidité. Une canicule sans précédant s’abat sur notre pays et pour corser le tout, des délestages au début épisodiques mais régulières de plus ...


DAKAR, Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est attendu dimanche après-midi à Dakar "pour une visite d’Etat" au Sénégal devant durer jusqu’au 15 avril, a annoncé vendredi la présidence sénégalaise dans un communiqué. M. Keïta s’entretiendra lundi matin en tête-à-tête avec son homologue sénégalais Macky Sall, entretien qui sera ensuite élargi aux délégations des ...


Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes de la Nation et de les résoudre, pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens, le pouvoir, après la démission du Premier ministre Oumar Tatam Ly, a choisi de s’installer dans l’invention de bouc émissaire. A travers de récents évènements juridico-politiques, le Président Ibrahim Boubacar Kéita se fait découvrir comme un chantre de...


Des retrouvailles de grande portée historique ont permis les 25, 26 et 27 mars de réunir dans le cadre d’une rencontre intercommunautaire, plus de 800 participants à Anderanboukane dans le cercle de Menaka. Durant ces échanges, les ressortissants de Ménaka et ceux venus du Niger notamment de la préfecture de Banibangou ont discuté des thèmes de la réconciliation. La rencontre a eu lieu ...


Les chefs des forces de police des Etats membres de la CEDEAO se retrouveront les 16 et 17 avril 2014 à Bamako, aux côtés de divers autres parties prenantes, pour étudier les voies et moyens d’augmenter les capacités de lutte de la sous-région contre la criminalité transnationale. Cette réunion du sous-comité technique «formation et opérations» du Comité des chefs de police...


Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes de la Nation et de les résoudre, pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens, le pouvoir, après la démission du Premier ministre Oumar Tatam Ly, a choisi de s’installer dans l’invention de bouc émissaire. A travers de récents évènements juridico-politiques, le Président Ibrahim Boubacar Kéita se fait découvrir comme un chantre de...


Le ministre canadien du Développement international, Christian Paradis, a annoncé ce jeudi 10 avril que, suite à ce qu’il a appelé «une transition réussie vers la démocratie par voie des élections présidentielles et législatives», le Canada rétablira son aide bilatérale directe au gouvernement du Mali. L’aide bilatérale du Canada au Mali, dit le communiqué qui annonce ...


Le Mali s'inquiète des informations faisant état de la présence des formateurs arabes et des missiles sophistiqués. Les islamistes n'ont pas encore dit leur dernier mot. Les croyant définitivement défaits, ils s'organisent et se préparent pour une large offensive, selon plusieurs sources bien informées. Il semble qu'ils auraient reçu un arrivage des armes et des munitions et....


BAMAKO, La police interrogeait mercredi trois individus considérés comme des suspects dans l’attaque armée ayant visé la semaine dernière la résidence privée à Bamako de l’ex-président malien Alpha Oumar Konaré, a appris l’AFP de source policière. "Il y a eu trois interpellations" dans le cadre des enquêtes sur "l’attaque contre le domicile de l’ex-président. Les suspects sont en garde...


Au Mali, la passation de pouvoir entre l’ancien Premier ministre, Oumar Tatam Ly - qui a démissionné ce week-end - et son successeur Moussa Mara s'est déroulée ce mercredi 9 avril. Le nouveau Premier ministre malien n’a pas encore annoncé la composition de son nouveau gouvernement, mais il a prononcé dans la foulée son premier discours de politique générale, présentant les...


Les candidats aux examens de fin d’année 2013-2014 au niveau de l’enseignement fondamental, normal, secondaire général, technique et professionnel, sont fixés sur leurs dates d’examens qui viennent d’être données par le ministère de l’éducation nationale. Les dates sont fixées comme suites. Pour le Diplôme d’études fondamentales (Def), les épreuves écrites se dérouleront du...


Au Mali, le nouveau Premier ministre Moussa Mara devrait s’exprimer pour la première fois ce mercredi 9 avril. Ce week-end, les autorités ont annoncé le remplacement de l’ancien Premier ministre, Oumar Tatam Ly par Moussa Mara. Pour la première fois, l’exécutif explique aujourd’hui les raisons de ce remaniement. Sept mois après la mise en place du gouvernement, c’est court. Quatre mois après ...


C’est un secret de polichinelles. Le premier ministre démissionnaire Oumar Tatam Ly n’était pas en odeur de sainteté avec certains barons du RPM. Sûrement, ces derniers croyaient qu’en le faisant parti, l’un d’entre eux allaient avoir l’honneur de s’installer dans le plus gros bâtiment de la cité administrative. Oumar Tatam Ly est parti, mais point de Premier ministre issu des rangs du RPM ...


Au Mali, le nouveau Premier ministre Moussa Mara devrait s’exprimer pour la première fois ce mercredi 9 avril. Ce week-end, les autorités ont annoncé le remplacement de l’ancien Premier ministre, Oumar Tatam Ly par Moussa Mara. Pour la première fois, l’exécutif explique aujourd’hui les raisons de ce remaniement. Sept mois après la mise en place du gouvernement, c’est court. Quatre mois après ...


Les incendies que viennent d’encaisser le marché rose ; le nouveau marché de Médine (Sugu-Kura) et le marché de Kola (Woro-sugu) ont occasionné des pertes énormes pour les commerçants installés dans ces dits marchés. Face aux drames vécus par les occupants des zones concernées, la réaction du gouvernement est immédiate. Ainsi, elle se manifeste par une ...


Les président Ibrahim Boubacar Keita et son homologue rwandais Paul Kagamé ont eu hier un entretien en tête à tête au Serena Hôtel. L’hôte avait rejoint l’invité pour lui souhaiter bonne route. Mais aussi pour discuter avec lui de sujets d’intérêt commun pour le Rwanda et notre pays. La principale information issue de cet entretien est l’accord de principe pour un échange d’ambassadeurs entre les ...


Le Premier ministre Oumar Tatam LY a rencontré, ce lundi 7 mars, l’ensemble du personnel administratif et du cabinet de la Primature, pour une émouvante cérémonie d’adieu. «Tout ce que Dieu fait a un début et une fin, je m’en vais l’âme en paix», a conclu Oumar Tatam LY, à l’issue de la cérémonie d’adieu, organisée ce lundi dans la salle de réunion de la Primature, entre le Premier...


Le Premier ministre Oumar Tatam LY a rencontré, ce lundi 7 mars, l’ensemble du personnel administratif et du cabinet de la Primature, pour une émouvante cérémonie d’adieu. «Tout ce que Dieu fait a un début et une fin, je m’en vais l’âme en paix», a conclu Oumar Tatam LY, à l’issue de la cérémonie d’adieu, organisée ce lundi dans la salle de réunion de la Primature, entre le Premier...


Le départ du Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, intervenu samedi, suscite des déclarations contradictoires à Bamako. Alors que M. Ly publie sa lettre de démission, un conseiller à la présidence de la République malienne affirme en termes à peine voilés qu'il s'agit d'un limogeage. Dans sa lettre de démission adressée au président malien Ibrahim Boubacar Kéita, Oumar Tatam Ly ...


En faisant de la région l’épicentre du développement économique, social, culturel et environnemental, l’Etat engage une innovation politique majeure à même d’atteindre un niveau de développement équilibré et durable du territoire. 5 avril 2002-5 avril 2014, le Haut conseil des collectivités a bouclé ses 12 ans d’existence. Le président de l’institution, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara, a présidé ...


Invité par le Groupe de réflexion pour la contribution de la presse dans la résolution de la crise centrafricaine (Grcprc), à l’occasion du lancement officiel de ses activités le samedi dernier à la Maison de la presse, notamment pour se prononcer sur la cohésion et l’entente entre les musulmans et les chrétiens au Mali, le président du Haut conseil islamique du Mali, l’Imam Mahmoud ...


Invité par le Groupe de réflexion pour la contribution de la presse dans la résolution de la crise centrafricaine (Grcprc), à l’occasion du lancement officiel de ses activités le samedi dernier à la Maison de la presse, notamment pour se prononcer sur la cohésion et l’entente entre les musulmans et les chrétiens au Mali, le président du Haut conseil islamique du Mali, l’Imam Mahmoud ...


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, nommé il y a seulement sept mois pour réconcilier un pays déchiré par un an et demi de crise politico-militaire, a démissionné en invoquant des divergences de vue avec le président Ibrahim Boubacar Keïta. Il a été remplacé par le ministre de l'Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara, qui a entamé dimanche des consultations ...


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, nommé il y a seulement sept mois pour réconcilier un pays déchiré par un an et demi de crise politico-militaire, a démissionné en invoquant des divergences de vue avec le président Ibrahim Boubacar Keïta. Il a été remplacé par le ministre de l'Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara, qui a entamé dimanche des consultations ...


Conformément à l’article 28 de la constitution de la République du Mali, son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat a mis fin aux fonctions de monsieur Oumar Tatam LY, premier Ministre, Chef du Gouvernement; sur présentation par celui-ci de la démission du gouvernement de la République le 5 Avril 2014. En vertu des dispositions du dit ...


KOULIKORO - Baskets fluos aux pieds, épaisses lunettes de vue sur le nez, l’homme déambule tranquillement entre les hauts murs de la prison malienne de Koulikoro. Décrit comme le "Heinrich Himmler du Rwanda", le colonel Théoneste Bagosora fut l’un des principaux instigateurs du génocide des Tutsi en 1994. Vingt après, il purge près de Bamako, aux côtés d’une douzaine d’autres ...


Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, considère que le processus de réconciliation nationale n'est pas assez rapide au Mali, où la France est engagée militairement depuis quinze mois pour combattre des groupes jihadistes. Le processus de réconciliation nationale au Mali, "je trouve qu’il n’avance pas assez vite", tranche le ministre et proche du président François Hollande, dans ...


BAMAKO - La résidence privée de l’ancien président malien Alpha Oumar Konaré a été attaquée dans la nuit de vendredi à samedi à Bamako par une dizaine d’assaillants, dont l’un a été tué, a appris samedi l’AFP de sources concordantes. M. Konaré, président du Mali de 1992 à 2002, était absent de son domicile situé à la sortie est de Bamako, mais son épouse, l’historienne Adame Ba ...


Depuis quelques jours, des voix s’élèvent aussi bien dans l’hexagone qu’au Mali pour critiquer les actions menées par la Suisse en faveur du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA). Rappelons que chez nous, au Mali, c’est à travers la Division Sécurité Humaine du Programme de politique de paix en Afrique de l’Ouest de la Suisse, pilotée par Carole Mottet, que le ...


Le général Amadou Haya Sanogo et ses avocats n’ont pas foi en la neutralité du juge Yaya Karembé, en charge du dossier des 21 bérets rouges disparus suite au contre-coup d’Etat du 30 avril 2012. C’est pourquoi ils viennent d’introduire une requête de récusation, qui a fait l’objet d’une officialisation la semaine dernière auprès du Tribunal de première instance de la Commune III du ...


BAMAKO, Le gouvernement malien a annoncé jeudi soir que "trois cas suspects" de fièvre hémorragique virale ont été détectés au Mali et placés en isolement en attendant les résultats de tests au virus d’Ebola. Dans le cadre de la surveillance de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola déclarée en Guinée", pays voisin, "les équipes socio-sanitaires déployées sur le terrain ont permis de ...


BAMAKO, Le gouvernement malien a annoncé jeudi soir que "trois cas suspects" de fièvre hémorragique virale ont été détectés au Mali et placés en isolement en attendant les résultats de tests au virus d’Ebola. Dans le cadre de la surveillance de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola déclarée en Guinée", pays voisin, "les équipes socio-sanitaires déployées sur le terrain ont permis de ...


L'armée malienne a arrêté plusieurs personnes soupçonnées d'être des jihadistes dans les régions de Tombouctou et Kidal, dans le Nord, lors de patrouilles organisées à la suite de "mouvements jihadistes" sur le terrain, a déclaré jeudi à l'AFP une source militaire malienne. "L'armée malienne, qui organise actuellement une vaste patrouille dans la région de Tombouctou (nord-ouest) et ...


Réunissant plus de 40 chefs d’État africains, dont le président Ibrahim Boubacar Keita, et 20 de leurs homologues européens, le sommet qui s’est achevé hier à Bruxelles est l’expression d’une volonté commune de donner un coup d’accélérateur au partenariat entre les deux continents. Les rideaux sont tombés hier à Bruxelles sur le 4e sommet UE-Afrique après deux jours de discussions entre les ...


Le rythme de la campagne de sensibilisation doit être maintenu haut pour amener un changement de comportement. La salle de conférences de l’Institut national de formation en équipement et en transports (INFET) a abrité hier l’atelier de validation des statistiques d’accidents de la circulation routière au titre de l’année 2014. La cérémonie d’ouverture était présidée par Maley Danfaga, conseiller...



Dans cette affaire du parrain corse Michel Tomi, et de ses présumés liens avec le président malien, les vraies questions sont rendues inaudibles, et place aux rebondissements politiques que l’évènement peut susciter, selon un angle bien cadré. Ces nouvelles questions données s’attachent à la recherche d’un coupable à trouver à tout prix : qui est le commanditaire de l’article ? Les observateurs que ...


Les participants, dont le président Keita,discuteront de la paix, la sécurité, les investissements, les changements climatiques et les migrations. C’est aujourd’hui que s’ouvre à Bruxelles en Belgique, la 4e conférence au sommet entre l’Union européenne et l’Afrique. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, prend part à la rencontre. Cette Conférence au sommet est conçue ...


Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, a consacré la journée du lundi 31 mars 2014 à la décoration de certains officiers des Forces Arrmées Maliennes et de l’Eutm et aussi à une visite dans la ville garnison de Kati pour s’enquérir de l’état d’avancement des formations en cours, de l’état des équipements militaires, et de l’état de santé des soldats blessés au nord…


Depuis l’annonce de l’épidémie de la fièvre Ebola en Guinée, les habitués de l’axe Bamako- Conakry redoublent de prudence et les postes frontaliers font le guet. « Huit cas de fièvre Ebola officiellement enregistrés à Conakry et plus de soixante-neuf morts dans le pays », l’information fait les choux gras de la presse mondiale et tous ceux qui commercent avec le pays d’Alpha Condé prennent la situation au ...


Dans un article publié ce vendredi, Le Monde fait état d’une «mise en cause pour corruption du président malien» dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris contre l’homme d’affaires Michel Tomi. La présidence malienne dénonce «un article [qui] vise à salir l’honneur d’un homme» et à «jeter le discrédit sur les efforts de toute une nation». Selon le communiqué officiel des ...


Dans un article publié ce vendredi, Le Monde fait état d’une «mise en cause pour corruption du président malien» dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris contre l’homme d’affaires Michel Tomi. La présidence malienne dénonce «un article [qui] vise à salir l’honneur d’un homme» et à «jeter le discrédit sur les efforts de toute une nation». Selon le communiqué officiel des ...


Yamoussoukro - Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), a échangé, samedi avec la communauté malienne vivant à Yamoussoukro sur les derniers développements de la crise au Mali, expliquant que "dans l'ensemble, la situation s'est stabilisée, toutefois il y a des poches d'inquiétudes, de petits sursauts, des petits frémissements et de velléités dans le sud libyen"...


32. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement se félicitent de la signature du mode opératoire sur le cantonnement des groupes armés et exhortent toutes les parties prenantes de l’Accord Préliminaire de Ouagadougou à assurer sa totale mise en œuvre. A cet égard, ils réitèrent leur appel à tous les groupes armés non étatiques du Mali pour qu’ils déposent les armes, se soumettent au cantonnement et ...


L’ouverture solennelle de la 44è session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest CEDEAO a eu lieu le 28 mars 2014 à Yamoussoukro, capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire. Le Président du Faso, Monsieur Blaise COMPAORE prend part à cette rencontre internationale ouest-africaine aux côtés de ...


La communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) s’est félicitée vendredi du succès obtenu au Mali et a appelé à une solidarité accrue dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, très meurtrier au Nigeria. "L’élection du président Ibrahim Boubacar Keïta, le 11 août 2013, a consacré une transition réussie au Mali", s’est réjoui le président ivoirien Alassane Ouattara à ...


Dans un article du journal français "LE MONDE", daté du 28 mars 2014, sous le titre La justice sur la piste du "parrain des parrains" diffusé sur le site Internet dudit quotidien, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme affirment que "plusieurs chefs d’Etat seraient impliqués dans le "système Tomi", en citant le nom du Président de la République du Mali, Monsieur Ibrahim Boubacar ...


La communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) s’est félicitée vendredi du succès obtenu au Mali et a appelé à une solidarité accrue dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, très meurtrier au Nigeria. "L’élection du président Ibrahim Boubacar Keïta, le 11 août 2013, a consacré une transition réussie au Mali", s’est réjoui le président ivoirien Alassane Ouattara à ...


Deuxième et dernier jour ce samedi du 44e sommet ordinaire de la Cédéao qui se tient à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. Après deux ans de mandats à la tête de l’organisation ouest-africaine, le président ivoirien Alassane Ouattara va laisser la place à un autre chef d’État. Dès l’ouverture du sommet de Yamoussoukro ce vendredi, la Cédéao s’est félicitée du succès obtenu au Mali. Les 15 ...


Honorables députés, Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement, Mesdames et Messieurs les Partenaires du Ministère de l’Education Nationale, Chers invités, Mesdames et Messieurs, J’ai aujourd’hui l’insigne honneur de m’adresser à vous à l’occasion du lancement du Rapport mondial sur l’éducation, édition 2014. Permettez-moi tout d’abord de saluer ...


Depuis la déclaration de l’épidémie de fièvre hémorragique d’Ebola en Guinée Conakry, ces derniers jours, les autorités sanitaires sont à pied d’œuvre. Après l’adoption d’une stratégie de lutte collégialement adoptée avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), c’est désormais l’étape du terrain. Depuis trois jours des équipes techniques sont déployés aux frontières terrestres avec la ...


Depuis la déclaration de l’épidémie de fièvre hémorragique d’Ebola en Guinée Conakry, ces derniers jours, les autorités sanitaires sont à pied d’œuvre. Après l’adoption d’une stratégie de lutte collégialement adoptée avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), c’est désormais l’étape du terrain. Depuis trois jours des équipes techniques sont déployés aux frontières terrestres avec la ...


Les 18 membres de la Haute Cour de Justice, les 9 juges titulaires et les 9 autres suppléants ont prêté serment hier à l’Assemblée nationale. C’était en présence du Président de la Cour Suprême, Nouhoum Tapily, du Président du Haut conseil des collectivités, Oumarou Ag Ibrahim Haïdara et du ministre de l’administration territoriale, le Général Moussa Sinko Coulibaly, représentant le Premier ...


La Communauté Économique du Développement des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui tient, vendredi et samedi, à Yamoussoukro (243 km au Centre de la Côte d'Ivoire), la 44ème session des Chefs d’Etat et de gouvernement, a vu défiler à sa tête depuis sa création en 1975, 23 chefs d’Etat dont le dernier, Alassane Ouattara, passera le témoin au vingt-quatrième à l’issue de ...


La salle Aoua Keita de l’Assemblée nationale du Mali a abrité, lundi dernier, la la cérémonie de lancement officiel du Rapport mondial sur l’éducation, édition 2014. Elle était co-présidée par le ministre de l’Education Nationale, Mme Togola Jacqueline Nana et le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Issaka Sidibé. Dans son intervention, le Président de l’AN a d’abord salué la présence ...


Au cours de la clôture d’une tournée dans la 5ème région du Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a visité le jeudi 20 mars 2014, le chantier du Seuil de Djenné puis procédé au premier coup de pioche de l’aménagement des plaintes pour la riziculture de Sarantomo. Ce chantier entre dans le cadre du Programme de développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué...


Le document fournit les informations nécessaires à la définition des politiques et incite à un plus grand engagement politique en faveur de l’Education pour tous. Le ministère de l’Education nationale en partenariat avec l’Organisation des Nations-unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé lundi le rapport mondial de suivi sur l’Education pour tous (EPT 2013/2014). Le document...


Au cours de la clôture d’une tournée dans la 5ème région du Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a visité le jeudi 20 mars 2014, le chantier du Seuil de Djenné puis procédé au premier coup de pioche de l’aménagement des plaintes pour la riziculture de Sarantomo. Ce chantier entre dans le cadre du Programme de développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué...


Le ministre du Développement rural, Bocary Tréta, a signé le mardi 25 mars 2014, à son département, un accord avec le Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour ce qui concerne le Projet d’appui à la préparation du recensement général de l’agriculture couplé avec celui de l’élevage. Le financement, assuré par la FAO, s’élève à 172 millions de F CFA. Dans le cadre du ...


PARIS, 26 mars 2014 (AFP) - La famille et les proches de Ghislaine Dupont, journaliste de RFI assassinée en novembre avec son collègue Claude Verlon à Kidal, au Mali, réclament des informations sur l'avancée de l'enquête du parquet de Paris, dans un communiqué publié mercredi. "Nous demandons que la famille puisse bénéficier de toutes les informations issues de l'enquête préalable ...


Yamoussoukro - La 44e session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'ouvre vendredi à l'Hôtel Président de Yamoussoukro et sera marquée par la présentation du mémorandum sur la situation politique et sécuritaire au Mali, ainsi que les derniers développements en Guinée-Bissau. La situation...


Yamoussoukro - La 44e session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'ouvre vendredi à l'Hôtel Président de Yamoussoukro et sera marquée par la présentation du mémorandum sur la situation politique et sécuritaire au Mali, ainsi que les derniers développements en Guinée-Bissau. La situation...


Le chef de l'ex-junte malienne est poursuivi dans l'affaire dite « assassinats des militaires bérets rouges ». Pour protester contre son transfert dans un nouveau lieu de détention à Sélingué, à 140 km de Bamako, il avait la semaine dernière commencé une grève de la faim. Coup de projecteur sur sa nouvelle vie à Sélingué. Finalement, il y a eu plus de peur que mal. L’ex-homme fort de Kati, a arrêté ...


Après moult revendications, pour l’instauration du multipartisme, les marches, meetings et assemblées se sont multipliés entre janvier et Mars 1991, et sont réprimés dans le sang ! Des centaines de maliens ont vu mourir leurs fils, sœurs et camarades de lutte dans la rue. C’est l’intervention du Général Amadou Toumani Touré, dans la nuit du 25 au 26 mars 1991, qui permettra ...


L’épidémie de fièvre Ebola qui sévit en Guinée voisine depuis le 9 février suscite à juste raison beaucoup d’inquiétudes dans notre pays. Dans un communiqué publié hier, le gouvernement rassure nos compatriotes quant aux mesures prises pour faire face à la situation, explique les manifestations de la maladie et donne des conseils. « Suite à la déclaration d’une épidémie de fièvre ...


Le gouvernement malien et la rébellion au nord sont parvenus à des « progrès » dans le cadre des discussions informelles qui se poursuivent en vue de pourparlers inclusifs dans le pays, s’est félicité samedi l’Envoyé spécial de l’Onu. Selon Bert Koenders, une série de recommandations ont été formuées par les parties –gouvernement et rébellion armée- lors du troisième et dernier round ...


Le 22 mars, une date importante dans l’histoire politique de notre pays. Elle est la commémoration de deux grands évènements : le début de la véritable révolte pour la démocratie, en 1991, et la chute de celle-ci, en 2012. Entrée dans une phase particulièrement active depuis janvier, la révolte populaire contre le régime de Moussa Traoré connut, deux mois plus tard, une ampleur sans précédent, le ...


Le gouvernement malien et la rébellion au nord sont parvenus à des « progrès » dans le cadre des discussions informelles qui se poursuivent en vue de pourparlers inclusifs dans le pays, s’est félicité samedi l’Envoyé spécial de l’Onu. Selon Bert Koenders, une série de recommandations ont été formuées par les parties –gouvernement et rébellion armée- lors du troisième et dernier round ...


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience, ce lundi 24 mars, M. Paul Noumba Um, nouveau Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali, le Niger et le Tchad. L’audience s’est déroulée en présence du Ministre de l’Economie et des Finances, Mme Boiré Fily Sissoko.M. Noumba Um qui venait d’une visite dans la zone Office du Niger ...


Après deux semaines d’échanges et de discussions avec les autorités du Mali, la mission du FMI était face à la presse le mercredi 19 mars 2014, à l’Hôtel des Finances pour faire le bilan de sa visite dans notre pays. La rencontre était animée conjointement par Christian Josz, chef de mission et notre ministre de l’Economie et des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, qui avait à ses côtes son ...


Les adeptes du Chérif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Cheickna Haïdara dit Bouyé, ont réalisé le samedi 22 mars dernier une véritable démonstration de force au Palais de la Culture. C’était au cours d’un grand meeting de soutien au ministre de la ministre de la Justice, face aux magistrats et procureurs corrompus, initié son fils, Moulaye Oumar Haïdara, venu transmettre le message de ...


Les adeptes du Chérif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Cheickna Haïdara dit Bouyé, ont réalisé le samedi 22 mars dernier une véritable démonstration de force au Palais de la Culture. C’était au cours d’un grand meeting de soutien au ministre de la ministre de la Justice, face aux magistrats et procureurs corrompus, initié son fils, Moulaye Oumar Haïdara, venu transmettre le message de ...


Un meeting pour célébrer l’anniversaire du coup d’Etat du 22 mars 2012 où une junte militaire dirigée par le Capitaine Sanogo a renversé le pouvoir élu du président Amadou Toumani Touré. Le MP 22 a donc fêté un évènement que les membres du CNRDRE n’ont pas osé commémorer en 2013. Depuis les évènements de mars 1991 qui marque la fin du régime dictatoriale du Général Moussa...


Dans une déclaration en date du 21 mars 2014, Ousmane Diarra, Président de l’Association malienne des expulsés (AME), dénonce l’Ambassade du Mali à Berlin pour avoir facilité l’expulsion des Maliens sans papiers vers le pays d’origine. « L’AME déclare sa vive préoccupation concernant les informations sur les possibilités offertes par l’Ambassade du Mali à Berlin (Allemagne) pour faciliter ...


Au Mali, le jeudi 20 mars, l'Assemblée nationale a adopté l'ordonnance portant création de la Commission vérité, justice et réconciliation par une large majorité de 99 voix pour, aucune contre et 18 abstentions. Au même moment, se sont tenues à Bamako des rencontres préparatoires à des négociations de paix en présence de certains groupes armés du Nord, sédentaires et nomades. Des signes...


Le transfèrement des prévenus, comme nous l’annoncions, a finalement eu lieu en début de semaine. Conformément à l’ordonnance prise par le juge instructeur Yaya Karembé, le Général Sanogo a été effectivement transféré à Selingué à un peu plus d’une centaine de kilomètres de la capital ; les Généraux Yamoussa Camara et Sidi Alhassane Touré, respectivement à Koulikoro et Koutiala. Ces ...


Le Marché rose est l’un des principaux bâtiments du grand marché central de la capitale malienne. Dans la nuit du jeudi à vendredi, des centaines de commerçants ont vu leur emplacement et leurs marchandises détruits par les flammes. La piste de l’incendie accidentel est privilégiée par la police, mais pas par tous les commerçants. L’incendie du Marché rose aurait été causé par un court-circuit, dû à ...


Le transfèrement des prévenus, comme nous l’annoncions, a finalement eu lieu en début de semaine. Conformément à l’ordonnance prise par le juge instructeur Yaya Karembé, le Général Sanogo a été effectivement transféré à Selingué à un peu plus d’une centaine de kilomètres de la capital ; les Généraux Yamoussa Camara et Sidi Alhassane Touré, respectivement à Koulikoro et Koutiala. Ces ...


La capitale italienne, Rome abrite une réunion des groupes armés du nord du Mali à savoir le MNLA, le HCUA et le MAA. Selon l'une des délégations participantes, cette rencontre va durer trois jours à l'issue desquels, une coordination diplomatique et politique de ces mouvements sera mise en place. Un document pourra être signé dans ce sens. Notons que c'est depuis le mardi dernier que les ...


« La lutte contre le terrorisme continue au Mali. » C’est le ministre français de la Défense qui l’affirme. Il a également confirmé la mort du jihadiste Omar Ould Hamaha, surnommé «Barbe Rouge». Début mars, une dizaine de combattants d’Aqmi avaient été tués par des avions de combats et des hélicoptères français dans le nord-est du Mali. Le ministre français précise que les forces françaises resteront ...


Une quarantaine de jihadistes, dont "plusieurs chefs", ont été tués par les forces françaises ces dernières semaines au Mali, a annoncé jeudi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. "Depuis quelques semaines, nous avons mené des opérations qui ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes qui tentaient de se regrouper", "une quarantaine", a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV. "On a pu ...


Une quarantaine de jihadistes, dont "plusieurs chefs", ont été tués par les forces françaises ces dernières semaines au Mali, a annoncé jeudi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. "Depuis quelques semaines, nous avons mené des opérations qui ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes qui tentaient de se regrouper", "une quarantaine", a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV. "On a pu ...


Ils sont plus de 700 hommes prêts à en découdre, désormais, avec les terroristes sur toute l’étendue du territoire national. Ils, ce sont les éléments du bataillon « Balanzan », 4ème bataillon du Groupement tactique inter-arme (GTIA). L’engagement a été pris ce mardi 18 mars 2014, à la place d’arme du Centre d’instruction militaire Boubacar Sada Sy de Koulikoro devant les autorités nationales, les ...


Cela fait déjà plus d'1 an que les troupes françaises et africaines ont libéré le nord du pays. Mais, la sécurité est toujours précaire. Alexander Göbel est l’un des rares journalistes allemands à s’être rendu à Kidal. Le nord n'est pas encore totalement sous le contrôle de l'administration malienne. A Kidal, par exemple, les membres du mouvement pour la libération de l'Azawad, MNLA sont lourdement ...


Le ministre du Commerce, Abdoul Karim Konaté, a présidé lundi dans la salle de conférence de l’institut Ahmed Baba  la cérémonie de remise de chèques d’un total de 70 millions de Fcfa à 141 commerçants détaillants de Tombouctou. Le premier adjoint du maire de la ville, Khalifa Ag Imamma, a souhaité la bienvenue à la délégation ministérielle avant de saluer l’action du gouvernement visant à soutenir...


Après son divorce avec le MNLA, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh a créé mardi son propre mouvement rebelle, la Coalition du peuple pour l'Azawad (CPA). Il entend ainsi peser dans les complexes négociations de paix avec Bamako. Ancien haut cadre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), Ibrahim Ag Mohamed Assaleh a officiellement lancé mardi 18 mars son propre mouvement politico-militaire...


Ils sont détenus comme prisonniers de guerre dans les structures carcérales de Bamako, principalement à la Maison centrale d’arrêt. Une vingtaine d’anciens combattants du MNLA vont bientôt recouvrer leur liberté dans le cadre de l’exécution de l’accord de Ouagadougou signé entre le gouvernement du Mali et les mouvements armés du Nord. Le Gouvernement vient d’envoyer une ...


Alors qu’ils sont déjà arrêtés et poursuivis pour « enlèvement, crime et assassinat et complicité d’assassinat » plusieurs militaires de l’ex-junte, auteurs d’un coup d’état en mars 2012, sont rattrapés par des enquêtes sur des malversations financières. Ce n’est un secret pour personne : tout juste après le coup d’Etat du 22 mars 2012, quasiment tous les soirs, des recettes de la douane malienne ...


Au Mali, l’ancien président par intérim, l’ex-capitaine puis général Amadou Haya Sanogo prendra du temps avant de humer l’air de Bamako. L’auteur du putsch du 22 mars 2012, arrêté et inculpé en 2013 pour complicité d’enlèvement meurtres et assassinat dans l’affaire dite des « bérets rouges », n’est plus détenu à Bamakao. Il a tout simplement été transféré dans la localité de Sélingué à 140 km ...


Après avoir accumulé des mois de retard, les discussions entre Bamako et les groupes armés ont timidement repris. «Je n'ai pas le droit de douter de la bonne volonté de Bamako.» Les mots d'Ambeiry Ag Rhissa, cadre du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad), impliqué dans les discussions en cours avec l'État malien, sont aussi pesés que suggestifs. Le dialogue a repris il y a tout juste un ...


Après avoir accumulé des mois de retard, les discussions entre Bamako et les groupes armés ont timidement repris. «Je n'ai pas le droit de douter de la bonne volonté de Bamako.» Les mots d'Ambeiry Ag Rhissa, cadre du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad), impliqué dans les discussions en cours avec l'État malien, sont aussi pesés que suggestifs. Le dialogue a repris il y a tout juste un ...


Selon des Touaregs, dont une partie fait partie du Mouvement National de Libération de l'Azawad (Mnla), la France installe une unité des forces spéciales du COS à Tessalit, dans l'Adrar des Iforas, au nord du Mali, et dont le but est la lutte contre le terrorisme et le trafic de stupéfiants. Ces sources ajoutent que des préparatifs sont actuellement en cours pour l'installation de cette base militaire ...


C’est devenu une tradition depuis déjà près de deux décennies. A chaque anniversaire de la mort du leader estudiantin Abdoul Karim Camara dit « Cabral », la nation rend hommage au martyr. Hier 17 mars, le Premier ministre Oumar Tatam Ly a sacrifié à la tradition. Le chef du gouvernement a déposé une gerbe de fleurs  au pied du monument qui lui est dédié à Lafiabougou. C’était en présence de ...


Des décorations, l’inauguration d’une stèle à la mémoire des morts de la guerre, un grand défilé militaire et un « repas de corps » ont marqué la rencontre du chef de l’Etat avec les éléments des FAMA. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé hier dans la région de Mopti pour une visite de trois jours qui a débuté par une cérémonie militaire au camp de Sévaré. Les autres étapes ...


Big-bang aux FARE : Le parti de Modibo Sidibé en détresse  (L'indicateur du Renouveau,17/03/2014)

Rien ne va plus entre l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé et son parti, les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare/An Ka Wili). Modibo Sidibé fait l’objet d’un désaveu de la direction et des militants de ce parti, décidés à partir en guerre contre lui. Depuis le 2e tour de la présidentielle, le feu couvait sous la cendre aux Fare. Alors que la majorité s’était dégagée pour un soutien au ...


Une délégation du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) était en visite à Moscou en fin de semaine. La délégation, conduite par le chef politique du mouvement, Bilal Ag Acherif, a été reçue au ministère des Affaires étrangères. La Russie a historiquement eu des relations étroites avec le Mali, et l'actuel président Ibrahim Boubakar Keïta (IBK) s'était lui aussi rendu à Moscou avant son...


Big-bang aux FARE : Le parti de Modibo Sidibé en détresse  (L'indicateur du Renouveau,17/03/2014)

Rien ne va plus entre l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé et son parti, les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare/An Ka Wili). Modibo Sidibé fait l’objet d’un désaveu de la direction et des militants de ce parti, décidés à partir en guerre contre lui. Depuis le 2e tour de la présidentielle, le feu couvait sous la cendre aux Fare. Alors que la majorité s’était dégagée pour un soutien au ...


Les habitants de Tombouctou ont lancé vendredi les travaux de reconstruction des mausolées du patrimoine mondial, endommagés au cours de l'occupation du nord et du centre du Mali par des groupes islamistes armés en juillet 2012, indique un communiqué de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Au cours de...


Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta entreprend à partir d’aujourd’hui une visite de trois jours dans la Région de Mopti. Pour sa première grande sortie à l’intérieur du pays, le chef de l’Etat sera accompagné d’une forte délégation comprenant quatre membres du gouvernement : Soumeylou Boubèye Maïga (Défense et Anciens combattants), Mme Togola Jacqueline ...


Le gouvernement et les groupes armés maliens, à l'exception du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), ont repris jeudi à Bamako leurs pourparlers sur le redéploiement de l'Administration en vue de la reprise des services sociaux de base dans le nord du pays. Après l'ouverture de la réunion, le ministre malien de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du Nord,...


Le gouvernement et les groupes armés maliens, à l'exception du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), ont repris jeudi à Bamako leurs pourparlers sur le redéploiement de l'Administration en vue de la reprise des services sociaux de base dans le nord du pays. Après l'ouverture de la réunion, le ministre malien de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du Nord,...


Selon des Touaregs, dont une partie fait partie du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), la France installe une unité des forces spéciales du COS à Tessalit, dans l'Adrar des Iforas, au nord du Mali, et dont le but est la lutte contre le terrorisme et le trafic de stupéfiants. Ces sources ajoutent que des préparatifs sont actuellement en cours pour l'installation de cette base militaire ...


Après la rentrée très remarquée de Rabat dans le dossier du septentrion malien, Alger, se sentant mis à l’écart, tente de reprendre la position qui a été longtemps la sienne. Pour cela, les autorités algériennes n’hésitent pas à activer leurs pions au sein de la rébellion touarègue. Désormais, la guerre des médiateurs est déclarée entre Rabat et Alger. Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, désormais ancien chargé...


Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, est attendu à Abidjan, ce samedi à la mi-journée, pour rencontrer son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, a appris l’AIP auprès de la présidence de la République de Côte d’Ivoire. M. Kéïta vient exprimer sa solidarité à Alassane Ouattara, en convalescence après avoir été opéré, début février, d’une sciatique. Plusieurs autres chefs d’Etat ou leurs...


Un financement de 1,5 milliards de FCFA a été débloqué par les Nations Unies pour réaliser les trois premiers sites de cantonnement des ex combattants. La mise en œuvre du processus de réconciliation nationale entamée de concert par notre pays et la MINUSMA se poursuit et gagne davantage en pertinence. L’hôtel El Farouk accueille depuis hier deux séminaires organisés par la Mission...


Madani Tall, ancien conseiller du président Amdou Toumani Touré, non moins président du parti Avenir pour le Développement du Mali (Adm), a rencontré la presse, hier dans le cadre de la traditionnelle causerie qu’il a instaurée avec les médias. Avec ses interlocuteurs, le candidat malheureux aux dernières élections législatives dans la circonscription électorale de Tombouctou a fait un large tour d’horizon de ...


Un financement de 1,5 milliards de FCFA a été débloqué par les Nations Unies pour réaliser les trois premiers sites de cantonnement des ex combattants. La mise en œuvre du processus de réconciliation nationale entamée de concert par notre pays et la MINUSMA se poursuit et gagne davantage en pertinence. L’hôtel El Farouk accueille depuis hier deux séminaires organisés par la Mission...


Des militaires de la Mission européenne de formation au Mali (EUTM) ont fait effectué un exercice de synthèse en présence du chef d’état-major général des armées, le général Mahamane Touré, du chef de la Mission, le général français Bruno Guibert, et du général, Wolfgang Wolsolbe, directeur général de l’Etat-major de l’Union européenne. Ces hauts gradés européens et le chef d’Etat-major ...


Au Mali, un important jihadiste aurait été tué début mars 2014 par les troupes françaises de l'opération Serval. La tête d'Omar Ould Hamada, surnommé « le Barbu rouge », avait été mise à prix par les Etats-Unis pour trois millions de dollars. Une source sécuritaire malienne et une autre régionale confirment toutes deux la mort de Omar Ould Hamada, mort survenue lors de frappes aériennes de ...


Le président guinéen Alpha Condé et son homologue malien Ibrahima Boubakar Keita, en visite en Guinée, se sont accordés sur la mise en place imminente de patrouilles mixtes de leurs armées respectives pour endiguer la criminalité transfrontalière, indique un communiqué officiel reçu mercredi. Ces patrouilles qui vont sillonner les frontières séparant les deux pays visent à lutter contre "le narcotrafic, la ...


Le président guinéen Alpha Condé et son homologue malien Ibrahima Boubakar Keita, en visite en Guinée, se sont accordés sur la mise en place imminente de patrouilles mixtes de leurs armées respectives pour endiguer la criminalité transfrontalière, indique un communiqué officiel reçu mercredi. Ces patrouilles qui vont sillonner les frontières séparant les deux pays visent à lutter contre "le narcotrafic, la ...


Suite à la dernière sortie du bouillant Oumar Mariko, qui décida de reverser la somme de 28 millions de F CFA perçue au titre d’indemnités lors de la crise par les députés. Mody Ndiaye, président du groupe parlementaire VRD pense qu’il s’assume et son acte ne saurait être un reversement mais un don de sa part à l’Etat malien par acquis de conscience. Selon lui, c’est une question personnelle concernant Mariko, ...


Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de textes ; entendu des communications et procédé à des nominations... Sur le rapport du ministre de l’Urbanisme et de la ...


Les députés de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), réunis à Praia dans le cadre de leur première session spéciale, ont décidé mercredi de plaider en faveur d'un parlement doté de prérogatives législatives. Selon le rapport publié dans la capitale capvertienne, les députés ont estimé qu'il est nécessaire de plaider, auprès des parties prenantes, en faveur des...


Les députés maliens vont dans les prochains jours être appelés à se prononcer sur la création d'une Commission vérité justice et réconciliation qui devra faire la lumière sur les atrocités commises lors des conflits armés passés depuis les années 60. Les autorités maliennes doivent éviter le syndrome de la coquille vide : une commission de réconciliation qui ne servirait à rien. Dès son élection le ...


Le président Ibrahim Boubacar Keïta a profité samedi des festivités du 8 mars pour se défendre des multiples reproches formulés à son encontre sur l’immunité accordée à des responsables de la rebellion au nord du pays. Plusieurs fois critiqué pour la levée des mandats d’arrêt accordée à des chefs rebelles, Ibrahim Boubacar Keïta a répondu que la mesure s’inscrivait dans le cadre d’un accord ...


Les députés maliens vont dans les prochains jours être appelés à se prononcer sur la création d'une Commission vérité justice et réconciliation qui devra faire la lumière sur les atrocités commises lors des conflits armés passés depuis les années 60. Les autorités maliennes doivent éviter le syndrome de la coquille vide : une commission de réconciliation qui ne servirait à rien. Dès son élection le ...


Le président Issiaka Sidibé a imprimé sa marque lors des travaux de lundi et fait accepter une démarche de concessions mutuelles. Place de la République, le consensus a été long à trouver, mais il s’est finalement imposé. Les élus de la nation sont parvenus après deux longues journées à se mettre d’accord et à procéder aux dernières nominations personnelles. Lundi, ils ont ainsi élu les 18 membres...


Le président Ibrahima Boubakar Keita (IBK), en visite officielle de 72 heures à Conakry, a rassuré ses ressortissants vivant en Guinée sur le fait que le Mali est aujourd’hui sur la bonne "trajectoire démocratique", a appris APA mardi matin de source médiatique. Parlant de sa visite en Guinée, IBK dit l’avoir entamée avec beaucoup de bonheur, tout en ajoutant qu’il a la ferme conviction qu’au terme de son séjour, ...


En un mot : Dioncounda désavoué par IBK  (L'indicateur du Renouveau,11/03/2014)

IBK s’est visiblement donné la mission de corriger les « errements« de la transition. Il a commencé par remettre en cause l’affectation de bâtiments publics à des autorités de cette période trouble pour ensuite dissoudre l’inutile Comité de réforme de l’armée et surtout annuler des marchés attribués pour aujourd’hui revenir sur les prébendes sous forme de grades offerts à des policiers, dont des magasiniers à la solde


En un mot : Dioncounda désavoué par IBK  (L'indicateur du Renouveau,11/03/2014)

IBK s’est visiblement donné la mission de corriger les « errements« de la transition. Il a commencé par remettre en cause l’affectation de bâtiments publics à des autorités de cette période trouble pour ensuite dissoudre l’inutile Comité de réforme de l’armée et surtout annuler des marchés attribués pour aujourd’hui revenir sur les prébendes sous forme de grades offerts à des policiers, dont des magasiniers à la solde


Les putschistes de l’ex-CNRDRE avaient une bien curieuse idée de leur mission après le coup d’Etat qui a renversé l’ancien président Amadou Toumani Touré. C’est ainsi que pour assouvir leur soif d’argent, ils n’ont pas hésité, dès leur forfait en mars 2012, à arnaquer les dirigeants de certains services publics au prétexte qu’il fallait venir en » appui à l’effort de guerre « . Le Haut Conseil National de Lutte contre le Sida,


Un cadre du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, a annoncé officiellement qu'il quittait le mouvement pour en créer un autre. Il reproche à son ancien groupe de bloquer les discussions avec Bamako.Ibrahim Ag Mohamed Assaleh ne veut pas créer qu’un mouvement, mais une coalition pour l'Azawad regroupant tous ceux qui estiment que le dialogue avec Bamako est rompu.


Suite à l’intervention militaire française en cours depuis janvier 2012, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a, par une résolution n° 2100 du 25 avril 2013, créé la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA). La MINUSMA, composée pour l’heure de quelque 6.000 hommes, est déployée dans les principales villes du nord et dans la capitale du Mali.


Mali - Ag Mohamed Assaleh :   (Jeune Afrique,11/03/2014)

Ancien haut responsable du MNLA, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh a définitivement rompu avec la rébellion touarègue. Il compte annoncer la création officielle de son propre mouvement à Alger d’ici à la mi-mars. Interview. Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, ancien chargé des relations extérieures du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), joue désormais sa propre partition dans ...


Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a profité samedi des festivités du 8 mars pour se défendre des multiples reproches formulés à son encontre sur l’immunité accordée à des responsables de la rebellion au nord du pays. Plusieurs fois critiqué pour la levée des mandats d’arrêt accordée à des chefs rebelles, Ibrahim Boubacar Keïta a répondu que la mesure s’inscrivait dans le cadre d’un...


La désignation des députés pour représenter notre pays au Comité interparlementaire de l’Uemoa, au parlement de la Cedeao, et des députés de la Haute Cour de Justice, a suscité une ferme réaction de l’opposition, qui a claqué la porte pour mieux revenir. Les constats de violation du règlement intérieur, lors de cette séance du vendredi 7 mars ont conduit à la suspension des travaux jusqu’à ce...


Du Mali à la Centrafrique, jamais les militaires n'ont autant pesé sur la politique africaine de Paris. Au grand dam des diplomates... Ils sont cinq généraux. Didier Castres, "le cerveau", sous-chef opérations de l'état-major ; Patrick Breytous, "le fonceur", chef du Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) ; Grégoire de Saint-Quentin, "le connétable", ex-patron de l'opération Serval, aujourd'hui chef ...


Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution condamnant le recrutement d'enfants soldats et appelant le monde entier à participer à une campagne des Nations Unies lancée jeudi pour prévenir ce recrutement. Le Conseil de sécurité s'est félicité de la campagne "Enfants, pas soldats" lancée par la Représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour le sort des enfants en temps ...


Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution condamnant le recrutement d'enfants soldats et appelant le monde entier à participer à une campagne des Nations Unies lancée jeudi pour prévenir ce recrutement. Le Conseil de sécurité s'est félicité de la campagne "Enfants, pas soldats" lancée par la Représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour le sort des enfants en temps ...


Sans désigner directement le Maroc d'être derrière la volte-face de beaucoup de parties prenantes dans la crise malienne, Madjid Bouguerra, ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, a accusé des parties et des pays qui «tentent de saper» les efforts de l'Algérie en faveur de la paix et la sécurité au Mali. Durant l'émission de ?Canal Algérie' «Sur le fil», il a affirmé qu'il existe, ...


 Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubakar Keita, est attendu lundi à Conakry pour une visite officielle de 72 heures a appris APA vendredi de source diplomatique guinéenne. Selon une source proche du ministère guinéen des affaires etrangeres le nouveau president malien effectuera sa première visite en Guinée depuis son election a partir de lundi chez son homologue Alpha Conde lui aussi ...


Cette année, nous célébrons la Journée internationale de la femme en rappelant à quel point il importe d’établir l’égalité des sexes, non seulement pour des raisons d’équité et de respect des droits de l’homme, mais aussi parce que c’est une condition préalable à la réalisation de bien d’autres objectifs. Les pays dans lesquels les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes jouissent...


Le sous chef d'Etat-major des opérations, le colonel-major Oumar Daou dit Baron est le nouveau chef d'État-major particulier du président de la République en remplacement de l'ancien ministre de la défense le Général Yamoussa Camara qui occupait le même poste avant d'être inculpé pour complicité dans la disparition de 21 bérets rouges.L'annonce de la nomination du nouveau chef d'État-major...


PARIS, (AFP) - Une dizaine de combattants d'Aqmi ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi par des avions de combat et des hélicoptères français dans la vallée de l'Amettetaï, dans le nord-est du Mali, a indiqué jeudi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Le groupe avait été repéré par les drones Reaper acquis récemment par la France, a précisé le ministre à quelques journalistes, confirmant ...


Le sous chef d'Etat-major des opérations, le colonel-major Oumar Daou dit Baron est le nouveau chef d'État-major particulier du président de la République en remplacement de l'ancien ministre de la défense le Général Yamoussa Camara qui occupait le même poste avant d'être inculpé pour complicité dans la disparition de 21 bérets rouges.L'annonce de la nomination du nouveau chef d'État-major...


Dilapidation des biens de l’Etat et de l’argent public sous la Transition : -Le général Sanogo laisse derrière lui 3 milliards FCFA de factures impayées, -Même inculpé, il continuait à réclamer les 140 millions FCFA qu’il percevait par mois…Parvenus à la tête de l’Etat dans les conditions que nul n’ignore, les membres de l’ex-junte n’ont pas du tout perdu du temps dans la dilapidation des biens de l’Etat et de l’argent ...


Le roi du Maroc est arrivé mercredi soir au Gabon, ultime étape d’une tournée de près d'un mois en Afrique subsaharienne durant laquelle il a joué les VRP de luxe. Tout en essayant d'assoir sa popularité auprès des Subsahariens. Des drapeaux marocains, des portraits géants du roi Mohammed VI, une foule enthousiaste… À chaque étape de sa tournée en Afrique subsaharienne entamée à la ...


Au moment où toute la communauté internationale est au chevet du Mali en vue des pourparlers inclusifs de paix entre le gouvernement et les groupes armés du nord et que la société civile se mobilise pour entamer la réconciliation nationale, on assiste, malheureusement, à un regain de tension entre les communautés suite à la recrudescence de la violence et de l’insécurité dans les régions nord du ...


Au moment où toute la communauté internationale est au chevet du Mali en vue des pourparlers inclusifs de paix entre le gouvernement et les groupes armés du nord et que la société civile se mobilise pour entamer la réconciliation nationale, on assiste, malheureusement, à un regain de tension entre les communautés suite à la recrudescence de la violence et de l’insécurité dans les régions nord du ...


La situation sécuritaire au septentrion du Mali devient de plus en plus inquiétante. En effet, depuis un certain temps, les populations ne vivent plus dans la quiétude malgré l’intervention de « Serval » lors de la transition et qui a permis de libérer cette partie du pays. Actuellement, on a l’impression que le nord échappe de plus en plus au contrôle de l’Etat. L’insécurité persiste toujours et elle commence à prendre ...


Au Mali, la situation reste toujours tendue à Kidal au lendemain d'incidents armés dans lequel un responsable du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a été blessé. Des patrouilles maliennes appuyées par les forces internationales circulent en ville.Depuis trois mois maintenant, chaque nuit à Kidal, la gendarmerie, la garde nationale et la police organisent une patrouille avec l’appui militaire ...


Les Etats-Unis ont distingué une responsable d'ONG malienne comme "femme de courage" notamment pour ses actions en faveur de malades et contre les violences, au risque de sa vie, durant l'occupation du nord du Mali par des groupes armés, selon une diplomate américaine. Fatimata Touré, originaire de Gao (nord-est), fait partie de dix lauréates du "Prix international de la femme de courage" mises à l'honneur ...


NOUAKCHOTT, 5 mars 2014 (AFP) - La multiplication de crises dans le monde ne doit pas faire oublier les Maliens ayant fui le conflit dans leur pays, et dont plus de 150.000 vivent dans trois Etats voisins ont besoin d'assistance, ont affirmé mardi les agences onusiennes HCR et PAM. Il y a "un besoin urgent de fonds pour poursuivre l'assistance vitale aux réfugiés maliens", déclarent le Haut commissariat ...


Entre le colonel Youssouf Traoré, dont le corps dépecé a été exhumé le samedi 1er mars à Kati Malibougou et le Général Amadou Haya Sanogo, suspect numéro un dans son exécution, les choses ont commencé à se gâter vers la fin de la transition instaurée après le coup du 22 mars 2012. Pour deux motifs. Primo, le conflit d’intérêts qui a surgi entre les deux hommes pour apporter le vote des militaires...


NOUAKCHOTT, 5 mars 2014 (AFP) - La multiplication de crises dans le monde ne doit pas faire oublier les Maliens ayant fui le conflit dans leur pays, et dont plus de 150.000 vivent dans trois Etats voisins ont besoin d'assistance, ont affirmé mardi les agences onusiennes HCR et PAM. Il y a "un besoin urgent de fonds pour poursuivre l'assistance vitale aux réfugiés maliens", déclarent le Haut commissariat ...


Le Haut Représentant de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (HRPC) pour le Mali et le Sahel et Chef de la Mission de l’UA pour le Mali et le Sahel (MISAHEL), le Président Pierre Buyoya est devenu un fin connaisseur de la question malienne et du Sahel. Face à la presse, ce mardi 4 mars, au siège de la MISAHEL, il a épluché la situation politique et sécuritaire au Mali, avant d’attirer l’attention ...


J’ai conduit une délégation à Téhéran en Iran avec Mamadou Awa Gassama, député de l’opposition et Dioncounda Sako de la mouvance présidentielle. On était allé pour participer la 9ème conférence de l’Upci (Union des parlements des Etats membres de l’OCI). Nous avons effectué le voyage du 15 au 21 février. Durant cette visite, nous avons fait des rencontres avec le groupe africain. C’est une ...


C’est dans la nuit du samedi à dimanche, que le corps d’un militaire avec ses galons de colonel a été découvert dans un puits profond de 50 mètres. C’est un caporal actuellement aux arrêts, ancien homme de main du Général Sanogo, qui aurait indiqué aux enquêteurs le puits, en précisant “que c’est là que le Colonel Youssouf Traoré a été enterré.” La maison où le corps a été retrouvé appartiendrait à un ...


C’est dans la nuit du samedi à dimanche, que le corps d’un militaire avec ses galons de colonel a été découvert dans un puits profond de 50 mètres. C’est un caporal actuellement aux arrêts, ancien homme de main du Général Sanogo, qui aurait indiqué aux enquêteurs le puits, en précisant “que c’est là que le Colonel Youssouf Traoré a été enterré.” La maison où le corps a été retrouvé appartiendrait à un ...


La fièvre des supputations est retombée et le gouvernement doit donner réponse à des citoyens en attente. Les remaniements ministériels sont exactement comme les dévaluations monétaires. Plus on en parle, moins ils ont de chances de se produire. Plus la rumeur se montre catégorique sur leur prochaine et inéluctable survenue, plus il convient de s’habituer à l’idée de leur report. Plus les prétendues fuites se...


Communiqué de presse. M Pierre Buyoya, Haut Représentant et Chef de la Mission de l’ Union Africaine (Ua) pour le Mali et le Sahel (Misahel) a effectué une visite de travail en Algérie du 25 au 27 février courant à l’invitation de M. Ramtane Lamamra, Ministre algérien des Affaires Étrangères. Cette visite a été l’occasion d’échanger avec les autorités algériennes sur le processus de paix au Mali, ...


Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, a présidé hier dans les locaux de son département la cérémonie de signature d’échanges de notes entre le Mali et l’Allemagne. C’était en présence de l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Günter Overfeld, des ministres Ousmane Ag Rhissa (Environnement et Assainissement) et Moustapha Ben Barka ...


NOUAKCHOTT -- Le groupe jihadiste "Almourabitoune" a revendiqué, dimanche, des tirs de roquette ayant visé récemment les aéroports de Gao et de Tombouctou dans le nord du Mali, selon un porte-parole cité par l'Agence Nouakchott d' Information (ANI). Ces attaques n'avaient pas fait de victime, selon des sources militaires à Bamako. "Nous avons mené des attaques à la roquette, le  7 février dernier...


Va-t-on vers la découverte confirmée du corps d'un officier de l'armée malienne, porté disparu fin septembre 2013 à la suite d'une mutinerie d'une partie de l'armée malienne contre le général Amadou Sanogo ? Les enquêteurs viennent de faire une découverte importante à Kati, localité située à 15 km de Bamako et siège de l'ex-junte. Nous sommes dans le quartier Malibougou, à Kati. Dans une maison ...


NOUAKCHOTT -- Le groupe jihadiste "Almourabitoune" a revendiqué, dimanche, des tirs de roquette ayant visé récemment les aéroports de Gao et de Tombouctou dans le nord du Mali, selon un porte-parole cité par l'Agence Nouakchott d' Information (ANI). Ces attaques n'avaient pas fait de victime, selon des sources militaires à Bamako. "Nous avons mené des attaques à la roquette, le  7 février dernier...


L'Algérie et le Mali sont liés par une relation stratégique qui «va au-delà des contingences du présent», a affirmé, hier, à Alger le ministre malien de la réconciliation nationale et du développement des régions du nord, Cheikh Oumar Diarrah. «L'Algérie est à nos côtés depuis toujours et elle le restera parce que nous avons une relation bilatérale stratégique qui va au-delà des contingences du présent», a déclaré à la presse...


"De nombreux crimes" commis durant la crise politico-militaire entre 2012 et 2013 au Mali, particulièrement dans le Nord, restent "impunis" en dépit d'efforts "louables des autorités", a affirmé vendredi à Bamako un expert de l'ONU au terme d'une visite dans le pays. "L'éloignement entre les juridictions en charge des dossiers du Nord, qui sont basées à Bamako, et les victimes et les lieux où ont été commis ...


Najat Vallaud-Belkacem, ministre française des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, a achevé ce 28 février une visite de deux jours au Mali. Elle a rencontré, entre autres, le président Ibrahim Boubacar Keïta et son homologue Oumou Ba afin d'évoquer la situation des femmes dans un pays en reconstruction. Lutte contre l’excision, justice, économie, la lutte pour les droits des femmes au Mali se joue ...


Najat Vallaud-Belkacem, ministre française des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, a achevé ce 28 février une visite de deux jours au Mali. Elle a rencontré, entre autres, le président Ibrahim Boubacar Keïta et son homologue Oumou Ba afin d'évoquer la situation des femmes dans un pays en reconstruction. Lutte contre l’excision, justice, économie, la lutte pour les droits des femmes au Mali se joue ...


"De nombreux crimes" commis durant la crise politico-militaire entre 2012 et 2013 au Mali, particulièrement dans le Nord, restent "impunis" en dépit d’efforts "louables des autorités", a affirmé vendredi à Bamako un expert de l’ONU au terme d’une visite dans le pays. "L’éloignement entre les juridictions en charge des dossiers du Nord, qui sont basées à Bamako, et les victimes et les lieux où ont été commis...


Formations militaires : AU PAS ACCELERE  ( L'Essor ,01/03/2014)

Au temps colonial, Ségou était le premier centre de formation militaire de l’Afrique Occidentale Française (AOF). La « cité des balazan» est en passe de renouer avec cette tradition à la faveur du processus de reconstruction de l’Armée nationale. Après la formation réussie de plus de  2000 jeunes soldats dans les centres de  Markala et Tiby, courant 2013, la région vient d’accueillir les stagiaires des certificats d’aptitude ...


La ministre française des Droits des femmes, Mme Najat Vallaud-Belkacem, a appelé vendredi à accorder plus de responsabilités politiques aux femmes au Mali, où elle achevait une visite de deux jours marquée par des rencontres avec les autorités, des ONG et l'ONU. Il s'agit de "faire en sorte que les femmes accèdent davantage aux responsabilités politiques", particulièrement dans le contexte du Mali qui ...


Le lancement l’Association de la Diaspora Malienne pour le Développement (Admd) a eu lieu, hier mardi 25 février 2014, à la Maison de la presse. Il était placé sous la présidence du représentant du Ministre des Maliens de l’Extérieur, M. Dramane Mallé. Celui-ci avait à ses côtés le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Mohamed Ali Bathily, le président de l’Admd, M. Mahamadou Sacko. Créée le 7 mai 2012, ...


Le Programme Alimentaire Mondial (Pam) a lancé, mercredi 12 février 2014, un pont aérien vers la Centrafrique, où 1,3 à 1,6 million de personnes se trouvent en situation d'insécurité alimentaire. Une situation qui pourrait s'aggraver si les agriculteurs centrafricains n'étaient pas en mesure de semer dans les semaines à venir, avertit Dominique Burgeon, le directeur des urgences de l'Organisation des Nations ...


Le lancement l’Association de la Diaspora Malienne pour le Développement (Admd) a eu lieu, hier mardi 25 février 2014, à la Maison de la presse. Il était placé sous la présidence du représentant du Ministre des Maliens de l’Extérieur, M. Dramane Mallé. Celui-ci avait à ses côtés le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Mohamed Ali Bathily, le président de l’Admd, M. Mahamadou Sacko. Créée le 7 mai 2012, ...


Leur objectif apparent semblait être l’antenne de téléphonie mobile de Orange-Mali, qu’ils ont saccagé. Des tirs nourris ont été entendus à Bamba (245 km de Tombouctou), le dimanche 23 février 2014, aux environs de 20 heures. Selon des témoins, les crépitements des armes automatiques ont perturbé la quiétude de la localité pendant une heure de temps. Si à ce jour encore, cette incursion nocturne n’a pas encore ...


Jeudi 27 février 2014, le Ministre malien de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, porte-parole du Gouvernement, M. Mahamane BABY a animé un point de presse à la primature, pour donner des éclaircissements sur l’adoption du décret portant prorogation des mandats des Conseils Communaux, des Conseils de Cercle, des Conseils régionaux et du Conseil du District de Bamako. L’adoption du...


Nouveau Gouvernement : IBK lâchera-t-il le PM ?  (Le Republicain,27/02/2014)

Attendue avec beaucoup d’impatience après la mise en place du bureau de l’Assemblée nationale, puis renvoyée à cause de la visite d’Etat du Roi Mohamed VI dans notre pays, la démission du Gouvernement se fait toujours désirée. Et les membres de l’actuel gouvernement retiennent leur souffle. Qu’est-ce qui pourrait expliquer le retard accusé dans la constitution du nouveau gouvernement malien? La ...


Nouveau Gouvernement : IBK lâchera-t-il le PM ?  (Le Republicain,27/02/2014)

Attendue avec beaucoup d’impatience après la mise en place du bureau de l’Assemblée nationale, puis renvoyée à cause de la visite d’Etat du Roi Mohamed VI dans notre pays, la démission du Gouvernement se fait toujours désirée. Et les membres de l’actuel gouvernement retiennent leur souffle. Qu’est-ce qui pourrait expliquer le retard accusé dans la constitution du nouveau gouvernement malien? La ...


Gouvernement : A quand le remaniement ?  (Le Prétoire,27/02/2014)

Depuis la mi-décembre, la configuration politique du Mali est connue, avec les différentes tendances, opposition et majorité. Mais le président de la République tarde encore à procéder à un remaniement gouvernemental. Et pendant ce temps, il se passe de bien curieuses choses dans les cabinets. Plus d’un mois après l’élection de la nouvelle assemblée nationale et la mise en place de son bureau et des différentes...


Le Conseil des ministres de ce mercredi 26 février 2014 a en effet décidé de proroger les mandats des élus communaux pour six mois. Ainsi donc, les élections municipales qui devaient avoir lieu en avril prochain, les mandats des élus locaux prenant fin en main 2014, ne se tiendront qu’en octobre prochain. Comme principaux motifs invoqués par le gouvernement pour justifier ce report, on peut retenir notamment ...


Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 26 février 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de textes ; entendu une communication et procédé à des nominations.(...) Sur le rapport du ministre de...


Les djihadistes multiplient les opérations, ces dernières semaines, dans le nord du Mali et reprennent possession de certains de leurs fiefs d’où ils avaient été délogés par l’intervention française Serval, en 2013. Ces dernières semaines, les djihadistes ont augmenté l’intensité de leurs activités dans le nord du pays et semblent reprendre pied dans leurs anciens bastions, notamment aux environs de...


« L’argent que vous avez envoyé ici est allé dans les sables mouvant de la corruption ». Cette déclaration a été faite par Mohamed Bathily, ministre de la justice garde des sceaux, le 25 février 2014, lors de la cérémonie de lancement de l’association de la diaspora Malienne pour le Développement (ADMD). Face aux nombreux maliens de l’extérieur qui avaient fait le déplacement de la Maison de la presse, lors...


Les djihadistes multiplient les opérations, ces dernières semaines, dans le nord du Mali et reprennent possession de certains de leurs fiefs d’où ils avaient été délogés par l’intervention française Serval, en 2013. Ces dernières semaines, les djihadistes ont augmenté l’intensité de leurs activités dans le nord du pays et semblent reprendre pied dans leurs anciens bastions, notamment aux environs de...


Après les campagnes des élections présidentielles et législatives de 2013, les acteurs politiques maliens s’apprêtent à entrer encore en campagne pour les élections locales, qui se tiendront dans les mois à venir. Dans le souci de renforcer davantage les acteurs politiques, afin qu’ils impactent positivement la participation aux prochaines élections communales, l’Institut National Démocratique (Ndi) a organisé une ...


En accueillant le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé de la Promotion des investissements et de l’Initiative privée, dans leurs locaux au Centre du secteur privé, Moustapha Ben Barka, les membres de l’Agence pour la Promotion des Entreprises privées (Apep) n’ont pas été avares en doléances. Le ministre Moustapha Ben Barka est certes en phase avec l’Apep sur « l’impérieuse...


Trois amendements aux accords d’objectifs stratégiques pour un montant total d’un peu plus de 30 milliards Fcfa, voilà un geste de bon augure pour la reprise des relations de coopération entre notre pays et les Etats-Unis. Les documents ont été paraphés hier par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, et l’ambassadeur des USA, Mme Mary Beth Leonard...


Trois amendements aux accords d’objectifs stratégiques pour un montant total d’un peu plus de 30 milliards Fcfa, voilà un geste de bon augure pour la reprise des relations de coopération entre notre pays et les Etats-Unis. Les documents ont été paraphés hier par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, et l’ambassadeur des USA, Mme Mary Beth Leonard...


Deux charniers contenant cinq corps et une tête de caïman ont été découverts dimanche dans une localité près de Kati (15 km de Bamako) par le juge d'instruction Yaya Karembé, chargé de l'affaire dite des bérets rouges, a-t-on appris de sources informées. Les "bérets rouges", militaires favorables au président déchu Amadou Toumani Touré renversé le 22 mars 2012, avaient tenté un contre-coup d'état dans ...


Dans le cadre de son Mandat d’appui et de soutien aux Forces de Sécurité Maliennes, la Police de la Minusma a récemment formalisé son partenariat avec chacune des quatre Institutions de Sécurité au Mali que sont la Police, la Gendarmerie, la Garde Nationale et la Protection Civile. Par le biais de réunions régulières entre les différents partenaires, les plans d’action communs sont définis et affinés pour améliorer...


Le président Ibrahim Boubacar Keita s’est félicité des "efforts sérieux et crédibles" déployés par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement pacifique, négocié et définitif de la question du Sahara. S’agissant de la situation au Sahara, "le Président Ibrahim Boubacar Keita se félicite des efforts sérieux et crédibles déployés par le Royaume du Maroc pour aller de l’avant vers un règlement pacifique, négocié ...


A l’invitation de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, a effectué, du 18 au 23 février 2014, une visite d’Etat au Mali. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation des relations d’amitié et de fraternelle coopération existant si heureusement entre le Mali et le Royaume du Maroc. Elle se situe dans le prolongement ...


Trois civils touareg ont été tués mercredi par des soldats de l’armée malienne près de Gao, la grande ville du nord du Mali, selon un parent des victimes et une source militaire africaine. "Trois de nos parents civils ont été tués mercredi dernier par l’armée malienne à Djébock (35 km au nord de Gao). Ils étaient dans leur véhicule avec une arme, pour se défendre contre les islamistes", a déclaré dimanche à l’AFP ...


A l’invitation de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, a effectué, du 18 au 23 février 2014, une visite d’Etat au Mali. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation des relations d’amitié et de fraternelle coopération existant si heureusement entre le Mali et le Royaume du Maroc. Elle se situe dans le prolongement ...


Alors que Macky Sall, le Président sénégalais est revenu de Pékin en fin de semaine avec de fabuleux contrats lui ouvrant la voie au financement de routes, autoroutes, voies ferroviaires et port minier destinés avant tout à acheminer les matières premières du Mali et du Sénégal, revenons un instant sur l’ampleur de la bataille économique et financière qui voit actuellement s’affronter la Chine contre la ...


La visite du roi se poursuit au Mali, où il a notamment assisté vendredi à la prière du vendredi à la Grande mosquée de Bamako. La formation des imams est l'un des domaines où le Maroc intervient au Mali. Le royaume s'est dans un premier temps engagé à former 500 imams maliens. Certains sont déjà à Rabat. Le ministre marocain des Affaires islamistes et du Patrimoine religieux, Ahmed Toufik, nous...


Six mois après la victoire d'Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à la présidentielle, Soumaïla Cissé, le nouveau chef de file de l'opposition à l'Assemblée nationale malienne, fait le bilan. Interview.
Finaliste malheureux de l'élection présidentielle en août 2013, Soumaïla Cissé, le patron de l'Union pour la République et la démocratie (URD), est le nouveau chef de file de l'opposition à l'Assemblée nationale malienne – opposition qui compte 21 députés sur 147. Six mois après la victoire de son adversaire, Ibrahim Boubacar Keïta, il dresse un bilan "extrêmement mitigé" de son action.

Six mois après la victoire d'Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à la présidentielle, Soumaïla Cissé, le nouveau chef de file de l'opposition à l'Assemblée nationale malienne, fait le bilan. Interview.
Finaliste malheureux de l'élection présidentielle en août 2013, Soumaïla Cissé, le patron de l'Union pour la République et la démocratie (URD), est le nouveau chef de file de l'opposition à l'Assemblée nationale malienne – opposition qui compte 21 députés sur 147. Six mois après la victoire de son adversaire, Ibrahim Boubacar Keïta, il dresse un bilan "extrêmement mitigé" de son action.

Les mines de sels de Taoudeni se trouvent aux confins du nord-ouest du Mali, à 900 Km au-dessus de Tombouctou. 600 à 700 mineurs artisanaux originaires de la région de Tombouctou y travaillent... ou plutôt, y travaillaient : ils ont été sommés de quitter les lieux par des hommes armés. Depuis jeudi, par camions entiers ou en voiture, ils ont commencé d’affluer à Tombouctou et dans les communes rurales qui entourent la ville.
72 heures pour quitter Taoudeni. L’ultimatum, posé il y a une dizaine de jours, a été prolongé, mais les mineurs de sel terrorisés ont bien été contraints de vider les lieux.

La visite du roi se poursuit au Mali, où il a notamment assisté vendredi à la prière du vendredi à la Grande mosquée de Bamako. La formation des imams est l'un des domaines où le Maroc intervient au Mali. Le royaume s'est dans un premier temps engagé à former 500 imams maliens. Certains sont déjà à Rabat. Le ministre marocain des Affaires islamistes et du Patrimoine religieux, Ahmed Toufik, nous donne des nouvelles des imams en formation actuellement au Maroc, et explique pourquoi former les imams permet de lutter contre le fondamentalisme religieux.

Le Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy a effectué une visite de deux jours dans notre pays. Au cours de sa visite, il s’est entretenu avec le Président de la république du Mali, à l’issu de cet entretien, les personnalités se sont prêtées aux questions des journalistes. Après cette étape, le Président du Conseil européen a prononcé un discours mémorable à l’Assemblée nationale du Mali dont ...


Lors du Forum d’affaires qui s’est tenu le mercredi à l’hôtel Radison Blu de Bamako, le Président du Groupement Professionnel des Banques Marocaines (GPBM), M. Othmane Benjelloun, a évoqué l’appui du secteur bancaire marocain à l’économie malienne. «Aujourd’hui, les banques marocaines sont très engagées au Mali avec la présence de filiales des trois plus importants Groupes bancaires au Maroc...


Le Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy a effectué une visite de deux jours dans notre pays. Au cours de sa visite, il s’est entretenu avec le Président de la république du Mali, à l’issu de cet entretien, les personnalités se sont prêtées aux questions des journalistes. Après cette étape, le Président du Conseil européen a prononcé un discours mémorable à l’Assemblée nationale du Mali dont ...


Leur mise en œuvre, estimée à 3 milliards Fcfa, permettra de jeter, d’ici à quatre ans, les bases de la promotion féminine et de l’enfance.  Le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a  présenté, mercredi, aux partenaires et aux organisations de la société civile, quatre projets de développement qu’il a élaborés en faveur des femmes et des jeunes filles.  La cérémonie était présidée...


Le Mali et le Maroc ont signé jeudi à Bamako dix-sept conventions et accords de coopération en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et du roi Mohammed VI, a constaté un journaliste de l'AFP. Ces différents accords portent sur des domaines aussi divers que les services aériens, l'industrie, l'élevage, la santé, les finances, la formation professionnelle, les télécommunications, les ...


Pour s’être mutinés le 30 septembre 2013 contre Sanogo et d’autres membres de l’ex-junte putschiste : Une vingtaine de soldats de rang et de sous officiers radiés définitivement des rangs de l’armée malienne. Une vingtaine de soldats, pour la plupart des hommes de rang, des caporaux, des sergents et adjudants, issus de l’ex-CNRDRE, qui s’étaient rebellés, le 30 septembre 2013, contre certains membres ...


Pour s’être mutinés le 30 septembre 2013 contre Sanogo et d’autres membres de l’ex-junte putschiste : Une vingtaine de soldats de rang et de sous officiers radiés définitivement des rangs de l’armée malienne. Une vingtaine de soldats, pour la plupart des hommes de rang, des caporaux, des sergents et adjudants, issus de l’ex-CNRDRE, qui s’étaient rebellés, le 30 septembre 2013, contre certains membres ...


PARIS, 19 février 2014 (AFP) - Des militaires de la Brigade franco-allemande (BFA) vont être envoyés au Mali, premier déploiement de cette unité en Afrique, ont annoncé mercredi Paris et Berlin, à l'issue d'un Conseil franco-allemand de défense et de sécurité. "La France et l'Allemagne ont décidé d'engager des éléments de la BFA au Mali: ce premier déploiement dans le cadre de l'UE et sur un théâtre africain incarnera ...


Le mercredi 19 février 2014, dans l’après-midi, le Président du Conseil Européen, Herman Van Rompuy a prononcé un discours à l’Assemblée nationale du Mali. Il était accompagné par l’ambassadeur de l’Union Européen au Mali, Richard Zink, en présence du président du parlement malien, Issaka Sidibé, des honorables députés et des membres du gouvernement malien. Au cours de son...


La semaine dernière à Tombouctou, la Mission Multidimentionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilité au Mali (Minusma) a procédé à la première démolition de l’année de munitions et restes explosifs de guerre. En tout, 92 engins explosifs, 2400 cartouches de différent calibres et 68 munitions diverses non-explosées (représentant une masse totale de 18.617 kg). Ces munitions ont été découvertes ...


Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) Cheikh Hadjibou Soumaré, s’est félicité lundi à Dakar, de la défense des intérêts de l’Afrique de l’Ouest dans les négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne. « Au cours de 10 ans qu’aura duré cette négociation, la Région Afrique de l’Ouest a défendu sans complexe et avec ...


Mohamed VI est arrivé ce mardi 18 février à Bamako pour une visite d’Etat qui va durer cinq jours. A son arrivée, le souverain a été accueilli par le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui a personnellement invité le roi du Maroc. Depuis l’élection d’IBK, l’été dernier, les deux pays ont amorcé un rapide et important rapprochement. Ambiance de fête à ...


Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) Cheikh Hadjibou Soumaré, s’est félicité lundi à Dakar, de la défense des intérêts de l’Afrique de l’Ouest dans les négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne. « Au cours de 10 ans qu’aura duré cette négociation, la Région Afrique de l’Ouest a défendu sans complexe et avec ...


L’ancien premier ministre se prononce sur la crise du nord Mali : Ahmed Mohamed Ag Hamani propose «cinq préalables au dialogue devant conduire à une paix durable et une réconciliation nationale» La sécurité dans l’espace sahélo-saharien, l’implication effective des vrais acteurs, représentants légitimes de la population, le renforcement de l’autorité de l’Etat, une juste perception du cas de Kidal et ...


Mali: Audience à Koulouba  (Autres presses,19/02/2014)

Ce matin, le Président du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest M. Said Djinnit et le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA M. Albert Koenders. Durant cette audience, M. Djinnit a fait le point sur la stratégie des Nations Unies pour le Sahel ...


Le roi du Maroc Mohamed VI se rend ce mardi 18 février au Mali, première étape de sa tournée africaine, avant la Guinée-Conakry et le Gabon. Mohamed VI s'était déjà rendu au Mali en septembre dernier, pour l'investiture d'IBK. Cette fois-ci, il doit y rester cinq jours. Une visite aux thématiques multiples. Mohammed VI arrivera à Bamako au son de 21 coups de canon. Il sera accueilli à sa descente ...


Le roi du Maroc Mohamed VI se rend ce mardi 18 février au Mali, première étape de sa tournée africaine, avant la Guinée-Conakry et le Gabon. Mohamed VI s'était déjà rendu au Mali en septembre dernier, pour l'investiture d'IBK. Cette fois-ci, il doit y rester cinq jours. Une visite aux thématiques multiples. Mohammed VI arrivera à Bamako au son de 21 coups de canon. Il sera accueilli à sa descente ...


Un projet opératoire de cantonnement des groupes armés du nord du Mali, devrait être adopté mardi par le gouvernement malien et des groupes armés, a appris lundi Xinhua auprès des protagonistes. A l’issue d’une réunion de courte durée, lundi à Bamako, chaque partie a reçu un document intitulé "projet opératoire de cantonnement", de la part de la mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), afin d’y ...


En vue de renforcer le système d’information des ressources humaines de l’armée malienne, un contrat de coopération a été signé jeudi 13 février dernier entre le ministère de la Défense et la Société «Maliteck plus Sarl», sous l’égide du partenaire canadien. La cérémonie a réuni l’état-major de l’Armée, les directeurs des services militaires ainsi que les partenaires du département. Ce contrat du système d’information...


Battus 3-2 à l’aller par le Sporting club de Sao Tomé et Principe, les Blancs n’ont pas eu besoin de forcer leur talent pour renverser la tendance, s’imposant largement 5-0, dimanche au stade Modibo Keïta. Les Stadistes rejoignent ainsi le COB et le Réal qui s’étaient qualifiés vendredi et samedi face, respectivement à Al-Ahly de Tripoli (Libye) et aux FAR du Maroc. Il y aura donc quatre clubs maliens en seizièmes de ...


Comme le cerf, appelé en langue bambara «San o san guéré coura» (chaque année, une nouvelle corne) le maire de la Commune rurale de Korientzé-Korombana, dans le cercle de Mopti, Amadou KATILE, dit Mody Amiry, à chaque élection, se présente sous les couleurs d'un nouveau parti. La preuve: après le RDA, en 1999, le BDIA, en 2007, et le PDES, en 2009 (tous proches du pouvoir de l'époque) l'inamovible ...


Pour sortir définitivement de la crise, le gouvernement malien et les groupes armés ont entamé le jeudi dernier les pourparlers inclusifs. La rencontre visait essentiellement à déclencher le processus de cantonnement des groupes armés puis s’en suivra leurs désarmements, démobilisations et réinsertions (DDR). Un groupe dissident du Mouvement Arabe (MAA) à claqué la porte, les autres parties semblent ...


Comme le cerf, appelé en langue bambara «San o san guéré coura» (chaque année, une nouvelle corne) le maire de la Commune rurale de Korientzé-Korombana, dans le cercle de Mopti, Amadou KATILE, dit Mody Amiry, à chaque élection, se présente sous les couleurs d'un nouveau parti. La preuve: après le RDA, en 1999, le BDIA, en 2007, et le PDES, en 2009 (tous proches du pouvoir de l'époque) l'inamovible ...


Cinq pays sahéliens ont créé dimanche à Nouakchott le « G5 du Sahel », un cadre destiné à leur permettre de coordonner leurs politiques de développement et de sécurité, notamment de lutte contre le terrorisme dans leur région où des groupes armés sont actifs. La naissance du G5 du Sahel a été annoncée dans un communiqué publié dimanche soir, à l’issue d’un mini-sommet ayant regroupé autour du chef de ...


Entre le 1er septembre et le 31 décembre 2013, les services de l’emploi ont enregistré la création de 15189 emplois, dont 7 451 privés, soit 49,05%. Si ce rythme de création devait se maintenir, les 200 000 emplois sur son quinquennat, soit 40 000 emplois par an, promis par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, lors de la campagne présidentielle, seront largement atteints. Ministre de l’Emploi ...


Un processus de paix va-t-il bientôt s'enclencher au Mali ? Après des mois de blocage entre le gouvernement et les groupes armés du Nord, notamment la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), des rencontres préparatoires à d'éventuelles négociations ont été organisées, à Bamako, la capitale, jeudi 13 et vendredi 14 février. Sans garantie de réussite, ces « ateliers », ...


Un processus de paix va-t-il bientôt s'enclencher au Mali ? Après des mois de blocage entre le gouvernement et les groupes armés du Nord, notamment la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), des rencontres préparatoires à d'éventuelles négociations ont été organisées, à Bamako, la capitale, jeudi 13 et vendredi 14 février. Sans garantie de réussite, ces « ateliers », ...


Trois officiers de l'armée malienne dont le général Sidy Alhassane Touré, ancien directeur de la Sécurité d'Etat, ont été inculpés de complicité d'assassinat et mis sous mandat de dépôt vendredi par le juge Yaya Karembé, chargé du dossier dit "des bérets rouges", a-t-on appris de diverses sources militaires et judiciaires. Les autres officiers arrêtés sont le capitaine Amadou Konaré, porte-parole des ...


« Quel type d’Etat ?: cas du Mali » , c’était l’une des thématiques les plus fondamentales de la 14ème édition du forum de Bamako sur la paix, la sécurité et le développement dans la bande Sahélo-saharienne. Elle a été présentée par le Ministre malien de l’Urbanisme et de la politique de la ville, Moussa Mara, ce vendredi 14 février 2014 à l’hôtel Salam de Bamako. En ce qui concerne les capacités nécessaires dont ...


Au Mali, Yaya Karembé, désormais l'un des juges d'instruction maliens les plus connus, a inculpé et mis sous mandat de dépôt, ce jeudi 13 février, le général Yamoussa Camara - ancien ministre de la Défense et actuel chef d’état-major particulier du président malien - dans le cadre de la disparition, en 2012, de plusieurs militaires maliens. C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire dite des « bérets rouges », ...


Au Mali, Yaya Karembé, désormais l'un des juges d'instruction maliens les plus connus, a inculpé et mis sous mandat de dépôt, ce jeudi 13 février, le général Yamoussa Camara - ancien ministre de la Défense et actuel chef d’état-major particulier du président malien - dans le cadre de la disparition, en 2012, de plusieurs militaires maliens. C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire dite des « bérets rouges », ...


Dix jours après une visite des membres du Conseil de sécurité de l'ONU au Mali, des rencontres préparatoires à des négociations de paix avec les groupes armés ont débuté jeudi à Bamako pour régler le conflit dans le nord du pays. Ces rencontres rassemblent notamment des membres de la communauté touareg, du gouvernement et de la force de l'ONU au Mali, la Minisma. Un document obtenu par l'AFP, intitulé ...


La prolifération des Armes légères et petits calibres constitue des menaces pour la paix et la sécurité. La volonté politique des pouvoirs publics à lutter efficacement contre la prolifération des Armes légères et de petits calibres au Mali nécessite des actions consensuelles en la matière d’ou l’implication de toutes les sensibilités nationales. Pour ce faire, la commission nationale de la lutte contre les ...


Le Bureau de l’Assemblée nationale du Mali et les Présidents des Commissions de travail ont été mis en place le mercredi 12 février 2014. Ils sont 19 députés à figurer dans le Bureau, dont seulement 4 femmes. Quant au 11 Commissions de travail, elles ne comptent que 2 Honorables au féminin à leur tête.Bureau: Président: Issaka Sidibé (RPM), 1er Vice-président: Mamadou Tounkara (RPM), 2e Vice-président ...


Le Bureau de l’Assemblée nationale du Mali a été mis en place, hier mercredi 12 février 2014. Ils sont 19 députés à figurer dans ce bureau dont seulement 4 femmes. Il a été adopté à l’unanimité des députés 133 voix pour, 10 contre et 1 un bulletin blanc. C’était sous la présidence du Président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé.Président: Issaka Sidibé (RPM), 1er Vice-président: Mamadou ...


Cadres, techniciens, fonctionnaires internationaux, grands commis de l’Etat, figures emblématiques de la société civile toutes obédiences confondues, les Maliennes et Maliens, au secours de notre président ! Il ne vous le dira pas, mais il est dans une grande difficulté pour gérer ce pays. Le constat est le même à tous les niveaux : le président malien est en perte de vitesse, car avec les discours pompeux, on voit aisément ...


C’est, en principe, ce week-end que le Premier ministre devra présenter, au président de la République, la démission de son gouvernement. Du moins, si l’on en croit de bonnes sources. S’il est sûr d’être reconduit à son poste, ce n’est pas le cas pour nombre de ministres, qui seraient, déjà, sur le point de faire leurs cartons. Maintes fois annoncée, mais maintes fois reportée pour des raisons que même la raison semble ...


Comment relancer le dialogue entre gouvernement malien et groupes rebelles ? Ce jeudi, commencent à Bamako des rencontres conjointes gouvernement malien-Minusma préparatoires aux pourparlers inclusifs de paix entre les autorités maliennes et les groupes armés du nord du Mali. Plusieurs ateliers de travail sont prévus. L’un des ateliers porte sur le cantonnement et le processus «DDR» : démobilisation, ...


Le Bureau de l’Assemblée nationale du Mali a été mis en place, hier mercredi 12 février 2014. Ils sont 19 députés à figurer dans ce bureau dont seulement 4 femmes. Il a été adopté à l’unanimité des députés 133 voix pour, 10 contre et 1 un bulletin blanc. C’était sous la présidence du Président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé.Président: Issaka Sidibé (RPM), 1er Vice-président: Mamadou ...


Suite aux événements tragiques du jeudi 6 février 2014 dans la localité de Djébook dans la région de Gao, le Ministre de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord, M.Cheick Oumar Diarrah a donné une conférence de presse, ce soir au sein de son département. A l’occasion, M.Cheick Oumar Diarrah a déploré l’enlèvement d’une équipe de la Croix-Rouge dans le nord du pays. Selon lui, ...


Vendredi 7 Février, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU au Mali et Chef de la MINUSMA, M. Albert Gerard Koenders, s’est rendu sur la base de l’armée néerlandaise à Gilze-Rijen, accompagné du Commandant de la Force MINUSMA, le Général Jean Bosco Kazura. Cette visite faisait suite à la conférence des donateurs sur le Mali ainsi que la réunion ministérielle sur le Sahel les 5 et ...


"Nous avons signé cet accord pour que la médiation ne bouge pas de Ouagadougou", déclare Moussa Ag Attaher, chargé de la communication du Mnla. Les responsables du Mouvement National de Libération de l’Azawad (Mnla) et le mouvement Ghanda-Izo (branche armée de la rébellion malienne), ont rencontré la presse, le dimanche 9 février 2014 à Ouagadougou pour livrer un communiqué conjoint ...


Suite aux événements tragiques du jeudi 6 février 2014 dans la localité de Djébook dans la région de Gao, le Ministre de la Réconciliation Nationale et du Développement des Régions du Nord, M.Cheick Oumar Diarrah a donné une conférence de presse, ce soir au sein de son département. A l’occasion, M.Cheick Oumar Diarrah a déploré l’enlèvement d’une équipe de la Croix-Rouge dans le nord du pays. Selon lui, ...


Le Mali et le royaume d’Espagne ont signé, hier, un accord d’un montant de 5 millions d’euros, soit environ 3,27 milliards Fcfa à travers le Fonds de stabilisation économique et sociale administré par le Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD). Ce financement est destiné à appuyer le secteur de la santé. Il permettra au gouvernement de contribuer au renforcement des capacités du personnel ...


Le Recteur de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB), le Pr Abdoulaye Diarra, nie en bloc les allégations faites par le comité AEEM de l’USJPB concernant l’exclusion de 3200 étudiants par son rectorat. «S’il y a omission, cela ne pourrait concerner qu’une dizaine ou centaine d’étudiants et non 3200 comme le dit le comité AEEM. C’est dire que le chiffre donné par l’AEEM est faux et ...


Dans la déclaration politique du groupe parlementaire RPM, lue par le député Seydou Dembélé élu à Ségou, les 70 députés du parti majoritaire se sont dissociés des politiques conduites jusque-là pour résoudre la crise du nord-Mali. » Il ne s’agira plus de signer des accords de paix pour répondre à un problème circonstanciel, ni de mener des politiques de la petite semaine en créant ça et là des projets de développement ...


Des affrontements entre communautés peulhes et touareg ont fait 24 morts et quatre blessés, jeudi, aux alentours de Tamkoutat dans la région de Gao (nord malien), selon un communiqué de la Minusma (Mission de l’Onu au Mali), publié vendredi dernier. Le même vendredi, le gouvernement Oumar Tatam Ly a confirmé ces tueries, dans un communiqué, et a affirmé que ces « affrontements intercommunautaires ont fait ...


Un responsable du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a affirmé mardi à l’AFP avoir enlevé dans le nord du Mali une équipe du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dont cette ONG avait indiqué être sans nouvelles depuis le 8 février. "Nous avons pris (...) un (véhicule) 4X4 des +ennemis de l’islam+ avec leurs complices", a déclaré Yoro Abdoulsalam, responsable connu du Mujao, dans ...


Parlementaires, un seul représentera l’opposition. Trois députés choisissent d’être non-inscrits
L’Assemblée nationale possède désormais un règlement intérieur et compte cinq groupes parlementaires (dont un de l’opposition) et trois non-inscrits. Tel est le bilan de la plénière du vendredi dernier. Une plénière qui a commencé par prendre connaissance de l’arrêt de la Cour .


L’occupation par les forces du mal, des 2/3 de notre pays, puis le secours apporté par la force Serval, les forces de la Cedeao et tchadienne, ainsi que la Communauté internationale pour nous tirer d’affaires, auraient pu servir de repères pour un nouveau départ. Cela aurait pu l’être si le processus de l’accord international signé à Ouagadougou le 18 juin 2013, et ayant permis la tenue des élections présidentielle et législatives, ...


Après les informations de services de sécurité de la Minusma, ainsi que de certaines ambassades, sur les risques d’un éventuel attentat à la voiture piégée à Bamako, les forces de sécurité du Mali ont renforcé le dispositif sécuritaire dans la capitale malienne. Mieux vaut prévenir que de guérir, dit-on. Alors depuis ce samedi 8 février et suite à des informations crédibles prises au sérieux par la Minusma sur un risque d’attentat, les forces sécurité du Mali sont sur les dents. Les 15 commissariats de sécurité publique de Bamako organisent des patrouilles. Les moindres recoins de la capitale malienne sont fouillés, tandis que le Groupement


La signature de la déclaration politique du groupe parlementaire Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (Fare) -Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (Sadi) a eu lieu, hier jeudi 06 février 2013, au siège du parti Sadi à Djélibougou, sous la présidence du secrétaire général de ce parti, Dr. Oumar Mariko. Il avait à ses côtés le secrétaire général adjoint des Fare, M. Bakary Coulibaly,...


Parlementaires, un seul représentera l’opposition. Trois députés choisissent d’être non-inscrits
L’Assemblée nationale possède désormais un règlement intérieur et compte cinq groupes parlementaires (dont un de l’opposition) et trois non-inscrits. Tel est le bilan de la plénière du vendredi dernier. Une plénière qui a commencé par prendre connaissance de l’arrêt de la Cour .


Des affrontements entre communautés peul et touareg ont fait 24 morts et quatre blessés, jeudi, aux alentours de Tamkoutat dans la région de Gao (nord malien), selon un communiqué de la MINUSMA (Mission de l'ONU au Mali), publié ce vendredi à Bamako. Le gouvernement malien a confirmé ces incidents, dans un communiqué diffusé vendredi et a affirmé que ces "affrontements intercommunautaires ont fait une trentaine ...


Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta n'a pas confiance dans le médiateur burkinabè, Blaise Compaoré, pour régler la crise au nord de son pays. Il compte sur l'Algérie, mais la France doute de ce choix. Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) ne fait pas confiance à Blaise Compaoré, pourtant mandaté par la Cedeao, pour régler la question du Nord-Mali. "Cela ne date pas d'hier, mais désormais, c'est clair.


La MINUSMA fait jaillir de l’eau à Tombouctou  (Autres presses,08/02/2014)

La question de l’accès à l’eau potable se pose avec acuité dans le Nord du Mali et les ressources disponibles répondent difficilement aux besoins croissants des populations et au déploiement de la MINUSMA. En effet, il importe à la Mission qui installe en ce moment des Casques bleus dans plusieurs camps au Nord du pays de ne pas impacter les ressources de la population. Un nouveau défi logistique pour ....


L'enquête progresse sur le charnier découvert en décembre dernier. Un charnier qui contenait les corps d'une vingtaine de militaire portés disparus après une tentative de contre coup d'Etat contre le général Sanogo en avril 2012. Le juge en charge de l'instruction a reçu le feu vert pour entendre plusieurs officiers hauts gradés. Après le feu vert donné par leur hiérarchie, ce sont au moins quatre généraux de l’armée, qui ...


Dans le cadre de la coopération bilatérale entre l’Allemagne et le Mali, la ministre allemande de la défense, Ursula Von Der Leyen est en visite au Mali. Après une audience avec le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, la ministre a confirmé l’augmentation prochaine du nombre des instructeurs allemands au sein de l’EUTM (mission de formation de l'Union européenne au Mali).


L’affaire parait incroyable mais pourtant elle est réelle. Le parti du Dr Oumar Mariko, le SADI, vient de s’allier avec celui de l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, les FARE Anka Wili, pour constituer un Groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Les deux partis politiques ont formalisé, hier jeudi 6 février au siège de SADI, leur union en signant une déclaration politique qui consacre la naissance du Groupe Parlementaire ...


De l’analyse de juristes de haut niveau, la poursuite contre ATT pour » haute trahison » est une utopie juridique, car la loi malienne ne prévoit pas le crime pour haute trahison. Et ce vide ne peut être comblé étant donné que l’Assemblée nationale est déjà saisie du dossier et que la loi n’est pas rétroactive. S’y ajoute que la loi est par essence » générale et impersonnelle « . Ce qui signifie qu’elle ne peut être ...


L'amiral Guillaud, qui quitte ses fonctions le 15 février, est arrivé lundi soir au Mali en provenance de Centrafrique, pour une visite d'adieux aux troupes. La base française de l'opération «Serval» à Gao a été la cible de tirs de roquettes mardi matin un peu après 8 heures alors que le chef d'état-major des armées (Cema), l'amiral Édouard Guillaud, se trouvait sur place. Deux engins, tirés des environs de Batan, à une dizaine de ...


Le président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Kéita, a accordé hier une audience à l’Amiral Guillaud, le chef d’Etat-major des armées françaises. Le patron de l’armée française était venu faire au Chef de l’Etat le point de la mission Serval. L’Amiral Guillaud a aussi partagé avec le président de la République son analyse de la situation sécuritaire dans le Nord de notre pays. L’Amiral Guillaud qui doit quitter ...


La conférence des donateurs pour le Mali s’était tenue le 15 mai 2013 à Bruxelles. Ce mercredi 5 février, les donateurs se sont à nouveau réunis dans la capitale belge pour suivre les progrès du Mali et évaluer recettes et dépenses. Le bilan d’étape est présenté comme positif : deux tiers des fonds ont déjà été engagés. On a aussi parlé de reconstruction avec la remise en état d’infrastructures hydrauliques et la réhabilitation d’écoles.


Avec ou sans foulard, la tête de l’actuelle directrice générale de l’Agence Nationale pour la Sécurité Routière (ANASER) est mise à prix dans l’affaire dite des 25 Millions F CFA disparus entre les mains du régisseur de la dite agence entre l’ECOBANK et la direction de l’ANASER. De nombreux détails confondent non seulement le régisseur, le chauffeur (écroués) et l’actuelle directrice de l’ANASER, Assa Sylla.


Crise alimentaire au Nord du Mali : Il ya urgence  (Autres presses,05/02/2014)

Alors que l’appel pour le Sahel des Nations Unies se tient ce lundi 3 février 2014 à Rome, 11 organisations humanitaires tirent la sonnette d’alarme sur la situation alimentaire extrêmement critique dans le nord du Mali et appellent à une augmentation immédiate du financement d‘urgence. Plus de 800 000 personnes ont besoin d’une assistance alimentaire immédiate au Mali. Environ trois millions de personnes risquent ...


En démocratie, il n’est pas indispensable qu’il y ait unité, consensus ou unanimité, l’important est qu’une majorité se dégage. Qu’est-ce que c’est que l’opposition ? Il s’agit d’un parti ou groupe de partis mis en minorité et/ou écarté de l’exécutif par les élections ou la recomposition des forces et rapports de forces politiques. Toutefois, cette minorité (opposition) qui peut être parlementaire ou extraparlementaire a ...


A la faveur de leur visite au Mali, les 15 membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies ont été reçus par à l’Assemblée Nationale le 3 février 2014, par le président de l’Institution Issaka Sidibé, en présence du chef de l’opposition, Soumaïla Cissé et d’autres personnalités. Le choc des mots a provoqué une altercation entre Soumaïla Cissé et Hamada Ag Bibi, non content de la référence faite à ...


Au terme d’une visite de deux jours , la délégation du Conseil de sécurité des Nations unies au Mali, destinée à soutenir la stabilisation du pays, a animé une conférence de presse le lundi 3 février 2014 à l’Hôtel de l’Amitié de Bamako. Etaient présents à la rencontre : La délégation du conseil de sécurité de l’ONU, à sa tète M Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies, M. Albert ...


L’élection des députés à l’Assemblée nationale qui s’est déroulée du 23 au 15 décembre a été supervisée par les observateurs en temps réel. Le Réseau APEM, à travers l’accompagnement technique et financier de ses partenaire que sont : USAID, NDI, One world UK, OIF, OSIWA ; PNUD PAPEM, a joué un rôle prépondérant dans la supervision du processus et a permis d’assurer une plus grande transparence du scrutin.


BAMAKO, (AFP) - Une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU a rencontré lundi à Bamako les représentants des trois groupes armées du nord du Mali qui ont dit vouloir une "reprise rapide du dialogue" avec le gouvernement malien, a constaté un journaliste de l'AFP. Mohamed Maouloud Ould Ramadane, membre du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), Mahamadou Djéri Maïga, vice-président du ...


Le dialogue entre Bamako et les rebelles toureg est l’otage du choix du médiateur : le président malien préfère voir Alger prendre le relais du Burkina Faso, par contre, les responsables de l’Azawad (MNLA) misent, eux, sur le Maroc. Le dialogue entre le gouvernement malien et les rebelles touareg, prévu par l’accord de Ouagadougou du 18 juin 2013, a du mal à s’engager. Et pour cause, les deux parties ...


Le président du Réseau ONG d’appui au processus électoral au Mali (APEM), Ibrahima Sangho a organisé, le samedi dernier, une conférence de presse au siège du réseau. Au menu de la rencontre : faire le bilan des activités menées par le Réseau en faveur de la bonne organisation des élections législatives de 2013. Pour respecter la tradition qu’il s’est imposé depuis sa création de rendre compte ...


L’ex-député élu à Gao, Assarid Ag Imbarcaouane nous a reçu le 29 janvier dans ses bureaux à l’ACI-2000. Même si l’objet de notre rencontre n’était pas à proprement parler basé sur la question du médiateur de la crise malienne, certains propos d’Imbarcaouane sur le sujet nous ont paru pertinents. C’est un Assarid qui s’est montré déçu et inquiet par rapport aux propos que son ministre des Affaires étrangères ...


Après s’être rendus à Mopti, les quinze représentants du Conseil de sécurité de l'ONU ont rencontré ce dimanche 2 février le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Un entretien a priori délicat, dans la mesure où le Conseil de sécurité est à Bamako justement parce qu’il juge que le processus de paix dans le nord du pays n’avance pas assez vite. Mais à l’issue de la rencontre, les deux parties ...


A l’initiative de Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, une nouvelle version du site transparence.ambafrance-ml.org a été mise en ligne le 31 janvier 2014. Ce site résulte d’une volonté de transparence de la France en matière d’aide publique au développement. Il permet aux internautes de suivre la mise en place des projets de développement et d’urgence humanitaire financés par la France au Mali.


Le Service d’Information du Gouvernement (SIG) a conduit les hommes de médias du 29 au 31 janvier sur les différents sites abritant des réfugiés maliens sur le sol burkinabè. Cette caravane de presse visent à toucher du doigt le vécu quotidien des femmes et hommes du pays frère. De Sagniniogo à Pabré en passant Mentao, Djibo Goudebou et Dori, les réfugiés vivent la même réalité et formulent ...


L’Union africaine souhaite accélérer la mise en place de la Caric, la Capacité africaine de réaction immédiate aux crises, lancée il y a un an. Lors du sommet de l’Union africaine, qui s'est achevé ce vendredi soir, les chefs d’État ont défini les modalités de ce dispositif qui repose sur le mode du volontariat. Cette formule d’une Afrique de la sécurité qui fonctionnerait à deux vitesses ne fait pas l’unanimité.


A chaque sommet de l’Union africaine son lot de crises et de conflits. Les chefs d’Etat ont beaucoup échangé sur les moyens de mettre fin aux conflits au Soudan du Sud et en Centrafrique. L’an passé, ils avaient fait de même au sujet du Mali. Le pays ne doit pas pour autant baisser la garde et la vigilance vaut pour toute la bande sahélienne. Nous abordons ces défis avec Pierre Buyoya, ancien président du Burundi et ...


Convoqués en session extraordinaire par le président de la République, les députés de la 5è législature de l’Assemblée nationale du Mali étaient en session plénière ce mardi 28 janvier dernier dans la salle Modibo Kéita de l’Assemblée Nationale. A l’ordre du jour, l’adoption du nouveau règlement intérieur. C’est après plus de trois heures de débat houleux que ledit règlement a été adopté avec 124 voix ... 


Après le tonitruant Mamadou Hawa Gassama, un autre perturbateur, à la limite irrespectueux et immature, Moussa Timbiné, député RPM élu en commune V du district de Bamako, ne rate aucune occasion pour se faire remarquer lors des séances plénières à l’Assemblée nationale. Depuis la prise du pouvoir par IBK et son élection comme député en commune V, le tout puissant président de la jeunesse RPM se croit ...


Dans la guerre contre le terrorisme, les forces françaises basées au Mali peuvent-elles agir sans l'accord de Bamako pour gagner du temps, ou éviter des fuites ? C'est pour ne pas brusquer l'opinion malienne que Bamako et Paris n'ont pas signé un nouvel accord de coopération militaire lors de la dernière visite au Mali de Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense. Cette visite coïncidait en effet avec la fête de l'armée malienne, le 20 janvier, qui commémore ...


Mali : retour sur la bataille décisive de Konna  (Jeune Afrique,31/01/2014)

En janvier 2013, la bataille de Konna avait porté un coup d'arrêt à l'expansion des groupes jihadistes au nord du Mali. Laurent Touchard* revient en détail sur cet épisode qui a vu l'entrée en guerre des Français avec l'opération Serval mais aussi une résistance courageuse des forces maliennes.
* Laurent Touchard travaille depuis de ...


De nombreux travailleurs du monde la santé de la région de Gao qui compte 4 cercles, ne sont pas contents. Ils boudent hôpital, et centres de santé, pour des primes non perçues. Le mot d'ordre de grève déclenché il y a maintenant 48 heures est plutôt suivi. A Gao, chef-lieu de région, comme dans les localités de Ansongo, Bourem et Ménaka...


La poursuite de l’ex président ATT pour haute trahison suscite toujours des débats. Si l’Assemblée nationale donne son quitus pour engager des poursuites contre ATT, la Haute Cour de Justice devra écouter ses quatre anciens premiers ministres, qui avaient constitutionnellement la charge des forces armées et l’ancien président de la transition, qui a fait sortir « le haut traître » du pays le 19 avril 2013.


C’est un Assarid Ag Imbarcaouane très déçu par les propos du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Mohamed, que nous avons rencontré ce mercredi 29 janvier 2014 à l’ACI 2000.Déçu et inquiet par rapport aux propos que son ministre des Affaires étrangères a tenus à Addis Abeba où il accompagne le président de la République dans le cadre du sommet des chefs d’Etats


Procès ATT : Ça panique !  (Autres presses,30/01/2014)

Après la publication d’un communiqué exprimant la volonté de la présidence de juger ATT, la panique s’est emparée aussitôt des partisans de l’ancien régime. Ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer pour empêcher la comparution prochaine de leur bienfaiteur devant les robeux de la haute cour de justice. Ils sont tellement paniqués qu’ils font feu de tout bois et toutes les occasions sont bonnes pour tenter de décourager IBK dans son intention de faire entendre ATT devant la haute juridiction.


Le chef de la mission onusienne déployée au Mali (Minusma), a été reçu, lundi 27 janvier, par le chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta. Bert Koenders n'avait pas rencontré en tête à tête le président malien depuis l'investiture de ce dernier en septembre 2013. Ce rendez-vous a été l’occasion de faire le point sur les dossiers brûlants comme la réconciliation nationale, mais aussi de mettre un terme aux rumeurs qui laissaient


Gestion du pouvoir : Guerre de clans au RPM  (Autres presses,30/01/2014)

Une bataille rangée semble déclenchée au RPM pour contrôler l’appareil du parti. Elle oppose, selon toute vraisemblance, un clan proche du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et le secrétaire général, Bokary Téreta, soutenu, lui aussi, par une frange de la direction du parti. Qui veut opposer ces deux personnalités auxquelles le nom du RPM reste intimement lié ?


Le Mali a rappelé, la semaine dernière, les attachés militaires de ses ambassades en Alger et à Nouakchott, a révélé l'Agence de presse Mali Actu.Cette mesure intervient après la visite qu'a effectué, récemment, le président malien Ibrahim Boubacar Keita en Algérie et en Mauritanie.Dans le milieu diplomatique, le rappel de ces ambassadeurs pourrait être interprété comme "une convocation du gouvernement malien


Le Mali est devenu la plaque tournante du narco trafic transfrontalier dans la bande sahélo-saharienne. Le ministre des Affaires étrangères Zahabi Ould Mohamed vient de révéler que la survivance de la rébellion tient essentiellement au problème de drogue. Et il existe un lien fort entre la rançon versée aux preneurs d’otages, l’achat de la drogue et des armes et le blanchiment d’argent. Des informations font état


Depuis quelques jours, circulent des informations souvent tendancieuses. Après plusieurs recoupements, nous sommes restés sur notre faim. Ainsi, nous vous livrons l’information à notre disposition concernant les sorties non justifiées du prisonnier Amadou Haya Sanogo. Y-a-t-il des personnes au-dessus de la loi ? Pourquoi autant de contradictions au sommet de l’Etat ?


Pour la première fois depuis la libération des régions du nord, les populations de la ville de Tombouctou ont, vendredi 24 janvier 2014, battu le pavé pour manifester leur ras-le-bol. Ils étaient des milliers à prendre d’assaut le gouvernorat de la région de Tombouctou, à l’appel des leaders d’associations et de commerçants. Les manifestants ont quitté la Place de l’Indépendance pour converger vers le gouvernorat.


Convoquée en session extraordinaire par le président de la République, l’Assemblée nationale a tenu, ce matin, dans la salle Modibo Kéita, sa toute première plénière à l’issue de laquelle, le nouveau règlement intérieur de l’Assemblée nationale a été adopté. Sans débats.Les nouveaux députés ont adopté, ce matin, le nouvel règlement intérieur de l’Assemblée nationale avec 124 voix pour, 2 voix contre pour et 4 abstentions.


Pour les services de renseignement français, le jihadiste d'Ansar Eddine Iyad Ag Ghaly se cache dans le sud de l'Algérie. Avec l'assentiment des autorités ?Les services de renseignements français estiment avoir localisé Iyad Ag Ghaly, l'un des hommes les plus recherchés du Sahel. Le chef d'Ansar Eddine, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt lancé par la justice malienne et figure depuis un an sur la liste noire


Alors que les opérations antiterroristes se poursuivent dans le nord, le processus de réconciliation nationale marque sérieusement le pasLes faits - Le représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, insiste sur le processus de réconciliation, appelant à « la tenue de pourparlers inclusifs, un processus devant permettre aux Maliens de tourner définitivement la page de la crise »


Depuis qu’il a entamé sa croisade contre ceux qui ont mis le pays à genoux, le président IBK souhaite engager des poursuites contre l’ancien président Amadou Toumani Touré qui vit à Dakar. Le gouvernement sénégalais, par la voix de son ministre des affaires étrangère, Moktar NDiaye, a estimé qu’une extradition de l’ancien homme fort du Mali n’est pas à l’ordre du jour.Cela fait plusieurs jours que dans les salons feutrés


 Au Mali, c’est le sport favori à l'Assemblée nationale qui vient à peine de s'installer : la « transhumance ». Un candidat élu sous une étiquette change de camp une fois en place. Ils sont déjà dix dans ce cas.Pour le moment, la médaille d’or de la transhumance revient à un candidat indépendant de la localité de Goundam, dans la région de Tombouctou. Par écrit, il avait promis une fois élu d’intégrer à l’Assemblée nationale


Le CNID – Faso Yiriwa Ton a reçu la démission de quelques cadres qui depuis font un vacarme dans les medias. Il s’agit essentiellement de Modibo Kadioké, Yaya Haidara, Mahamadou Wadidié, Kadissa Koureichy, Par respect pour les militants du Parti et pour notre peuple, la Direction du Parti a décidé de dire toute la verité sur ce qui n’est qu’une confirmation de ce que savaient tous les militants du CNID


Le courant ne passe plus entre Bamako et le représentant spécial de Ban Ki Moon au Mali, l’ancien chef de la diplomatie hollandaise, Bert Koenders. Après avoir envoyé un de ses ministres à New York pour demander à Ban Ki Moon, la tête de son représentant à Bamako, IBK réitère sa requête au patron de l’ONU, lors du sommet de Paris les 6 et 7 décembre dernier. Le Conseil de sécurité a décidé de venir à Bamako


Comme d'habitude, après chaque Maouloud, le guide spirituel d’Ançar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, organise un point de presse pour tirer le bilan et se prononce sur l’actualité dans le pays. Cette année, c’est le samedi 25 janvier que le Cheikh s’est sacrifié à la tradition chez lui à Banconi. Occasion pour lui de parler des poursuites enclenchées contre l’ancien président de la République, Amadou


Il existe d’énormes potentialités de coopération entre les deux pays dans divers domaines. La volonté politique pour pousser de l’avant est assuréeL’agenda diplomatique de notre pays pour 2014 démarre fort, confirmant ainsi son grand retour sur la scène internationale. C’est par le Qatar, richissime Emirat du Golfe que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a entamé l’année.


Onze jihadistes ont été tués et un soldat français a été blessé lors d'une opération de "contre-terrorisme" des forces françaises dans le nord du Mali, toujours confronté à l'insécurité un an après le début d'une intervention internationale contre les islamistes armés. Ces développements sur le terrain militaire ont été annoncés vendredi, deux ans jour pour jour après le massacre de plusieurs dizaines de soldats maliens à Aguelhoc, localité de la région de Kidal (extrême nord-est)

Deux explosions ont été entendues tard vendredi soir à Kidal (extrême nord-est du Mali), ont indiqué à l'AFP une source militaire africaine et une autorité locale jointes sur place, qui n'étaient cependant pas en mesure d'en déterminer l'origine et de fournir un bilan. "La première explosion a eu lieu vers le camp militaire tenu par le Mali et la seconde explosion vers le nord de la ville", non loin du siège régional de la radio-télévision publique malienne ORTM, a déclaré la source militaire.

Le Sénégal n'a pas été saisi de poursuites contre l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, réfugié à Dakar et menacé dans son pays d'un procès pour "haute trahison", a indiqué vendredi le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye. "Nous ne sommes pas au courant de poursuites contre Amadou Toumani Touré. Aucun mandat d'arrêt n'a été lancé" contre lui, a déclaré devant l'Assemblée nationale M. Ndiaye, cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).

Affaires de famille  (Le Republicain,24/01/2014)

Tollé général après l’élection au perchoir ce 22 janvier d’Issaka Sidibé, le beau père du fils du président IBK. «  Au nom du père, du fils et du … beau-père ». Non, ce n’est pas une de ces prières dominicales d’Alexis, mais bien le décodeur de DAK qui s’est retiré dans une méditation profonde, pour décrypter l’élection au perchoir du beau père de Karim, qui est le fils du Président IBK. On ne parle pas ici de l’épouse qui aura


L’opposition se dessine-t-elle déjà au sein de l’Assemblée nationale? La question taraude les esprits depuis l’élection du nouveau Président de l’Assemblée nationale. En effet, il nous est revenu que les députés de ces formations politiques ont décidé de n’accorder leurs voix ni au candidat de la majorité ni à celui de SADI. Dans les couloirs de l’Hémicycle, nous avons appris que ces élus ont décidé de voter blanc


Juste après l’élection du nouveau Président de l’Assemblée nationale, nous avons tendu notre micro à certains députés, qui se prononcent sur cette séance inaugurale. Ils sont conscients de l’ampleur des tâches qui les attendent à l’Hémicycle. C’est pourquoi ils se disent prêts à relever tous les défis qui s’imposeront à eux durant cette législature.Honorable Bajan Ag Hamatou, député indépendant élu à Ménaka:


Le Conseil de sécurité renouvelle son soutien sans faille à la MINUSMA et appelle à la tenue urgente de pourparlers inclusifs.Le Conseil de sécurité réaffirme son ferme attachement à la souveraineté et l'intégrité territoriale du Mali.Le Conseil se réjouit du bon déroulement des élections législatives qui se sont tenues de façon pacifique et transparente les 24 novembre et 15 décembre 2013 et tient à en féliciter les autorités


Assurément le groupe armé irrédentiste ; n’est pas un interlocuteur fiable. Par le fait de s’opposer à la présence des autres mouvements dont Gandakoï ; Ganda Izo à la rencontre préparatoire d’Alger, le » MNLA » s’inscrit dans la logique de battre en brèche la résolution 2100 du conseil de sécurité des Nations unies d’une part ; et de l’accord intérimaire de Ouaga d’autres part. Les négociations inclusives


C’est un inspecteur des douanes de classe exceptionnelle qui va présider la représentation nationale pour les cinq prochaines années. Né le 26 juin 1946 à Koulikoro, Issaka Sidibé n’est pas un nouvel arrivant, place de la République, puisqu’il y a siégé entre 2002 et 2007. Ce cadre a fait l’essentiel de sa carrière dans l’administration des douanes où il a gravi tous les échelons. Outre son diplôme de l’ENA


Après son voyage en Algérie, où des pourparlers ont eu lieu pour relancer le dialogue entre Maliens, Ibrahim Boubacar Keïta est en visite officielle au Qatar ce mercredi 22 janvier. Plusieurs ministres et acteurs économiques maliens l'accompagnent. Il y a un an, en plein conflit malien, certaines voix s’étaient élevées en France et à Gao, au Mali, accusant le Qatar de financer les groupes islamistes du nord du pays, notamment


C’est ce mercredi 22 janvier, jour de la rentrée parlementaire, qui a été choisi par les femmes déplacées du nord du Mali pour manifester leur ras-le-bol par rapport à leurs conditions de vie à Bamako, la présence des ex-leaders rebelles à l’hémicycle et surtout par rapport à ce qui se passe au nord du Mali, particulièrement à Kidal qui n’est toujours pas dans le giron de l’Etat central du Mali.


Le président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita a reçu en audience ce mardi 21 janvier 2014 un émissaire du président du Faso et médiateur de la Cédéao, Blaise Compaoré. C’est son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Son Excellence Monsieur Djibril Bassolé, que le président Compaoré a dépêché chez son homologue malien, Ibrahim Boubacar Kéita

 


Le nom de Toumani Djimé Diallo est beaucoup cité parmi ceux des personnalités susceptibles de rentrer dans le nouveau gouvernement. En fait, nos sources indiquent que le Secrétariat général de la présidence de la République est devenu trop grand pour M. Diallo.Ce n’est guère par complaisance qu’on nomme des fonctionnaires chevronnés aux postes de Secrétaire général. Ce sont des hommes qui connaissent


Il me semble que les jeux soient déjà faits du côté du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti présidentiel, au sujet de la présidence de l’Assemblée nationale.Selon des sources concordantes, le parti d’IBK a jeté son dévolu sur le beau-père de Karim Kéita, l’honorable Issaka Sidibé, député élu à Koulikoro, pour diriger la nouvelle Assemblée nationale.La décision aurait été prise ce mardi soir au cours d’une réunion que le parti a eue avec ses députés.


Ce mardi 21 janvier à Paris, le ministre allemand des Affaires étrangères Franck-Walter Steinmeier a évoqué un soutien plus appuyé dans la force européenne déployée à Bamako. Peu de détails pour l'instant, mais une volonté politique ouvertement affichée. Au lendemain de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères, Laurent Fabius et son homologue allemand ont confirmé la bonne nouvelle


Le gouvernement du Sénégal « n’est pas encore saisi » d’une demande d’extradition de l’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré dit ATT, vers son pays où une procédure judiciaire vient d’être déclenchée contre lui pour « haute trahison ».« Si cela est fait, le président de la République, en rapport avec l’autorité judiciaire, répondra par la voie judiciaire et diplomatique », a dit le ministre sénégalais de la Justice


Le Parti SADI était parti pour signer le contrat de législature que le Premier ministre Oumar Tatam Ly a proposé à un certain nombre de partis politiques du Mali. Mais, à la dernière minute, le parti SADI n’a plus signé le document. Qu’est ce qui a pu se passer pour que le parti SADI refuse d’apposer sa signature sur ce document ?La raison est toute simple. Bien que le parti de Cheick Oumar Sissoko se soit félicité


Les députés maliens élus en novembre et décembre 2013 sont convoqués en séance extraordinaire mercredi pour choisir leur président et leur bureau, selon un décret officiel lu lundi à la télévision publique malienne ORTM reçue à Dakar. Selon ce décret du chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta, c'est "à la demande du Premier ministre" Oumar Tatam Ly que l'Assemblée nationale est "convoquée en session extraordinaire"


Un véhicule de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a sauté lundi sur une mine dans une localité de la région de Kidal, dans l’extrême nord-est du pays, faisant cinq Casques bleus « légèrement blessés », a annoncé la Minusma sur son compte Twitter.« Ce (lundi) matin un véhicule (de la) Minusma a sauté sur une mine sur la route d’Aguelhok », localité à une trentaine de km de Kidal, il y a « 5 Casques bleus légèrement


Le N°1 malien rentre ce dimanche soir d’une visite de deux jours à Alger où, selon des sources, il était parti pour la « relance des négociations entre Bamako et les groupes armés du nord bloquées depuis plusieurs mois ». Pendant ce temps, ce sont les groupes armés qui ont signé sur les mêmes lieux une plateforme demandant à la partie algérienne de prendre les choses en main. Un désaveu pour le médiateur de la Cédéao


Corruption au Mali : Vive l’argent sale !  (Autres presses,20/01/2014)

La dégradation des mœurs a atteint un niveau tel, qu’aujourd’hui dans nos sociétés, la corruption est la partie visible d’un phénomène dangereusement expansif : le gain facile et rapide.D’où nous vient-il, l’argent sale ? Comment s’impose-t-il à nous ? Comment le combattre ?La base des besoins essentiels s’élargit et leur satisfaction fait appel à plus d’actifs monétaires que d’actifs réels.A coup sûr


Le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a affirmé dimanche qu’il n’a jamais été question de la signature d’un accord de défense entre le Mali et la France le 20 janvier, contrairement aux rumeurs qui ont circulé à ce propos à Bamako. "Nous n’avions pas arrêté le 20 janvier pour cela, mais avec la France, comme avec tous les autres pays, nous estimons que nous devons avoir un cadre juridique


Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, tout juste rentré de Paris où il a effectué un contôle de santé, a reçu dimanche à Alger son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta en visite de travail et d'amitié depuis la veille, a rapporté l'agence APS. L'audience s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités qui ont participé aux discussions algéro-maliennes axées sur la relance de la coopération et les questions


Selon nos informations, la matinée du lundi dernier, a été des plus chaudes au palais présidentiel. Et pour cause, il semblerait que le Chef de l’attention du Chef de l’Etat n’a pas été attiré sur le piège du choix de la date du 20 janvier par la France. En réalité, ce choix ressemble fort bien à une revanche de cette ancienne colonie qui avait été invité le 20 janvier 1961 à quitter le sol malien sous l’ère du père de l’indépendance


A la suite de l’installation des députés à l’Assemblée Nationale prévue le 15 janvier, le remaniement ministériel s’impose. Il permettra au président de la république de matérialiser son projet de société. Pour ce nouvel attelage, plusieurs ministres seront absents.L’installation de l’assemblée nationale ouvrira effectivement la porte à un  remaniement la semaine suivante. Ainsi, des noms de ministres devant partir sont cités avec insistance.


Il fut l’un des ténors du MNLA avant de claquer la porte du mouvement avec fracas en décembre 2012, peu avant le déclenchement de l’opération Serval contre les djihadistes du Nord-Mali. Hama Ag Mahmoud estime que cette opération militaire poursuivait également d'autres objectifs.Interview :Hama Ag Mahmoud était en charge des affaires Extérieures dans le Conseil Transitoire de l’Etat de l’Azawad, le gouvernement


Le Mouvement populaire du 22 mars 2012 (MP22) est contre la signature d’un éventuel accord de défense entre le Mali et la France. Ses responsables l’ont fait savoir le mercredi dernier lors d’une conférence de presse organisée dans les locaux de Radio Kayira.Animée par Pr. Rokia Sanogo, porte-parole du Mouvement, Mohamed Tabouré, secrétaire à la communication et Pérignama Sylla, secrétaire général,


On se rappelle fraîchement la semaine dernière, le ministre de la Culture Bruno MAIGA avait invité des journalistes le jeudi 09 janvier pour battre en brèche les accusations des hommes et femmes du regroupement dénommé ‘’ Les Gardiens de la République’’. Le patron du département est au cœur de scandales financiers en cascade au sein de sa structure, avec son Directeur des Finances et du Matériel


Cinq nouveaux ambassadeurs ont présenté leurs lettres de créances au président Ibrahim Boubacar Keïta. Il s’agit des plénipotentiaires de la Suède, du Burkina Faso, de la Palestine, de l’Indonésie et de la Corée du Sud.Le retour de notre pays dans le concert des nations se confirme chaque jour davantage depuis le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Cette tendance positive se manifeste au niveau diplomatique


Exit donc la Cedeao et son médiateur attitré Blaise Compaoré ? Ce ne sera pas si cruellement ressenti. Alger, Mecque un moment mise à l’écart de la médiation des différentes crises qui ont secoué le nord malien à partir de 1990 revient en force. Mais, les sources proches du dossier précisent qu’Alger se chargera d’arrondir les angles avec Ouaga et tiendra Compaoré informé des progrès de sa médiation


Le ministre de la Justice, jaloux de ses prérogatives, est revenu jeudi sur la polémique née de la démission du procureur de la Commune III. Me Mohamed Aly Bathily a rappelé le rôle du procureur de la République et surtout sa dépendance vis-à-vis du garde des Sceaux. A propos du différend qui l’oppose le procureur général de la République, le ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily, profitant de la tribune de la formation


Du rififi chez les amis d’ATT  (Autres presses,17/01/2014)

La formation politique des amis de l’ex-président de la République, Amadou Toumani Touré, le Parti pour le développement économique et social (PDES) est aujourd’hui dans la tourmente. La raison ? Alors qu’il veut rester dans l’opposition, 2 de ses 3 députés ont décidé de regagner la mouvance présidentielle. Il s’agit de Modibo Sogoré élu à Kayes et Ilias Goro élu à Douentza.Ces deux députés ne veulent


Leur point commun est d’avoir pris le pouvoir par la force sans réussir à le conserver et d’être contraint par la communauté internationale à le quitter sans délai.Quelque soit la gravité de la situation dans un pays, un coup d’Etat n’est jamais une solution. En Afrique, les militaires qui ont pris le pouvoir par la force, ces derniers temps, n’ont pas pu rester à la tête de leur pays. Ils ont été contraints à rendre le tablier.


En prélude à la signature d’un accord de défense entre la France et le Mali prévu pour le 20 janvier, le collectif pour la défense de la République, ne voulant pas être mis devant le fait accompli, agissant conformément au devoir de contrôle citoyen, dénonce la procédure de signature, le silence délibéré et suspect du gouvernement sur l’accord. Le collectif met en garde le président IBK et son gouvernement


Le deuxième contingent de casques bleus chinois au Mali est parti hier, mercredi 15 janvier, du nord de la Chine. Au total, Pékin disposera de près de 400 soldats et personnels sur le terrain. Des renforts qui font de la Chine le premier contributeur aux forces de maintien de la paix de l’ONU parmi les membres du Conseil de sécurité, affirme la diplomatie chinoise. Des sacs, treillis et bérets bleus devant les comptoirs de l’aéroport


Avant son départ pour New-York, où se tiendra une réunion du Conseil de Sécurité de l’Onu, réunion au cours de laquelle "la situation au Mali" sera débattue, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu au Mali, par ailleurs chef de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilité au Mali (Minusma), M. Albert Koenders, a tenu une conférence de presse hier jeudi 9 janvier 2014 au QG de la Minusma à l’Hôtel


Discrets ou flambeurs, élus ou nommés à de hautes fonctions, ambitieux ou modestes, ces trentenaires et quadragénaires sont tous des hommes d'influence.Karim Keïta n'aime pas être comparé à Karim Wade. Certes, il a - outre le prénom - des points communs avec le Sénégalais. Tous deux ont passé une bonne partie de leur jeunesse à l'étranger et ne manquent pas d'ambition.Tous deux, surtout, ont fait leur entrée


François Hollande a salué mardi la "victoire contre le terrorisme" des forces françaises et africaines au Mali, un an presque jour pour jour après le début de l’intervention militaire contre les groupes jihadistes dans ce pays. "Il y a des moments où il faut saluer les victoires, ça en est une. Victoire contre le terrorisme, victoire pour la démocratie, victoire pour le développement", a affirmé le président de la République


Un responsable de la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a été enlevé par des hommes armés dans la région de Kidal (extrême nord-est du Mali) où le MNLA est présent, selon ce mouvement et des sources jointes sur place mardi.Dans un communiqué transmis à l’AFP, le MNLA a annoncé avoir appris "de ses sources militaires" lundi soir "l’enlèvement de M. Abounehiya


Lors d’une émission de TV5monde intitulée "Et si vous me dites toute la vérité" dont il était évité l’invité dimanche soir, le président de la République du Sénégal, Macky Sall a donné son point de vue sur l’inculpation d’ATT. Il invite les nouvelles autorités à tout faire pour éviter une nouvelle crise dans cette affaire.Invité par une journaliste Denis Epoté de TV5Monde à donner ses impressions sur cette inculpation, le président


Depuis deux longs mois, aucune discussion n’a eu lieu entre le gouvernement malien et les groupes armés du nord (HCUA, MNLA, MAA, mouvements d’autodéfense). La commission de suivi de l’Accord de Ouagadougou ne se réunit plus. Certes, les groupes armés arabes et touaregs ont libéré, sous la pression du gouvernement, le gouvernorat et le siège de l’ORTM à Kidal; mais ces gestes symboliques


Suite au démenti apporté à la démission du procureur du pôle économique de la commune par Daniel Tessougué, procureur général près la Cour d’appel de Bamako, le ministre de la Justice, Maître Mohamed Ali Bathily, a tenu un point de presse dans ses bureaux le jeudi 9 janvier 2014. Maître Bathily dira, d’entrée de jeu, que son propos est d’édifier l’opinion nationale sur la démission de Mohamed Sidda Dicko


Trois casques bleus ont été blessés ce week-end au cours d’une attaque dans le nord du Mali, a confirmé lundi un porte-parole de l’ONU. "La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a indiqué que samedi dernier, une patrouille de Casques bleus a essuyé des tirs près d’Aguelhok dans la province de Kidal", a fait savoir Martin Nesirky, porte-parole du secrétaire


Laurent Touchard travaille depuis de nombreuses années sur le terrorisme et l'histoire militaire. Il a collaboré à plusieurs ouvrages et certains de ses travaux sont utilisés par l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis. Dans ce billet, il revient sur le déclenchement de l'intervention française au Mali, il y a tout juste un an, en janvier 2013 : et si Paris avait tendu un piège aux jihadistes en les poussant à se rapprocher


Rien ne va plus entre le parti présidentiel, le RPM, et son allié de l’ADP-Maliba qui s’est vu priver de ses victoires aux législatives dans les circonscriptions électorales de Nara et de Niono. Selon de sources concordantes, le chérif de Nioro de Sahel, proche de ce jeune parti politique, ne cache plus sa colère contre le parti majoritaire dont il dénonce les magouilles.Le chérif de Nioro du Sahel, Bouillé Haïdara


Le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) "n'est pas d'imposer quoi que ce soit à qui que ce soit", a affirmé jeudi lors d'une conférence de presse à Bamako, son chef Albert Koenders. Le mandat de cette mission "est de soutenir les Maliens", a déclaré à plusieurs reprises M. Koenders qui a rappelé que ce mandat


L’actuel ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily, doit à ATT d’être un personnage public de premier plan. C’est, en effet, l’ancien président de la République, alors qu’il présidait le Comité de transition pour le salut public (CTSP) institué après la chute de Moussa Traoré (mars 1991 – juin 1992) qui l’a sorti de l’anonymat pour faire de lui son directeur de Cabinet. Plus tard, le même ATT le nommera Ambassadeur du Mali


Pour éviter des discordances au sein de la majorité parlementaire qui se met en place pour soutenir le président de la République, une idée de fusion entre plusieurs partis politiques vient de germer et fait son chemin. Certains responsables du RPM, le parti présidentiel, sont avancés sur ce projet politique unificateur qu’ils veulent concrétiser avec leurs alliés de l’ADEMA, de l’ASMA et du MIRIA. »


Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est attendu ce vendredi 10 janvier en Mauritanie pour une visite de trois jours. L'occasion d'un premier tête-à-tête officiel entre les deux chefs d'Etats, qui avaient manqué par deux fois l'occasion de se voir. Le président IBK, en n'incluant pas la Mauritanie au programme de sa première tournée régionale et Mohamed Ould Abdel Aziz en n'assistant pas à l'investiture de son voisin.


L'allègement du dispositif militaire français au Mali se poursuit, avec le retrait ces derniers jours d'environ 160 soldats de Kidal, le fief des Touaregs dans le nord-est du pays, a indiqué jeudi l'état-major des armées."Nous sommes entrés dans une phase d'allègement du dispositif qui doit nous amener à un premier palier aux alentours de 1.500 hommes, puis à un objectif final de 1.000 hommes", a déclaré le porte-parole


Pour insuffler une nouvelle dynamique à la démocratie malienne, l’Union pour la République et la démocratie (URD) animera l’opposition, a précisé le président d’honneur de l’URD, Malick Touré. Par la même occasion, il a affirmé qu’il n’a jamais été question de la candidature de Soumaïla Cissé pour la présidence de l’institution parlementaire.Les rumeurs faisant état d’une éventuelle candidature de Soumaïla Cissé


Depuis l’arrêt de la Cour du 31 décembre dernier, les tractations vont bon train pour la Présidence de l’Assemblée nationale et la Questure.Tout le monde est unanime: le Perchoir reviendra au RPM, avec ses 66 députés, loin devant l’URD avec 17 élus seulement, suivi de l’ADEMA avec 16 sièges, quelques autres partis et Indépendants se partageant le reste des sièges.Au sein des Tisserands, deux noms reviennent


Annoncé pour le 26 mars prochain, le congrès de l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma-PASJ) est déjà compris. Une partie de l’ex-parti majoritaire s’oppose à toute précipitation qui « va rajouter à la crise » qui y sévit depuis les dernières présidentielles. Le congrès de l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma-PASJ) risque de ne pas se tenir à la date annoncée, soit le 26 mars prochain. Une partie de l’ex-parti


Les responsables dudit mouvement disent être prêt à reprendre les armes si le président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) et son gouvernement «ne reprennent pas le dialogue inclusif». Ils l’on fait savoir par la voix de leur porte-parole, Mossa Ag Attaher, lors d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou ce mercredi 8 janvier 2014.«Toute patience a des limites. Et cette patience prendra fin le jour où IBK va dire clairement


Anciens présidents de l’Assemblée nationale durant la décennie 2002-2012, IBK et Dioncounda Traoré ont cautionné l’ensemble de la politique du président ATT, y compris dans la gestion de la question sécuritaire du septentrion malien. On peut donc s’attendre à ce qu’ils soient cités pour complicité si l’ancien chef de l’Etat doit effectivement comparaître pour « haute trahison ».L’histoire retiendra


A peine engagée, la lutte implacable contre la corruption emmanchée par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, entre déjà dans une phase de vives polémiques. A l’origine de cette contestation, sa déclaration des biens qui ne respectent pas, selon bon nombre d’observateurs, les principes républicains. Dans un communiqué de presse (à lire en page 2), Koulouba accuse vaguement certains de désinformation


Alors que son président par intérim, Tièmoko Sangaré, annonçait que l’ex-parti majoritaire appartiendra à la majorité présidentielle, une des vice-présidentes du parti de l’Adéma soutient le contraire.Chez notre confrère L’Indépendant, la vice-présidente de l’Adéma/PASJ, non moins présidente du Mouvement national des femmes du parti et maire de la Commune I du district de Bamako, Mme Konté Fatoumata Doumbia


Nous nous sommes amusés à interroger des Maliens pour savoir leur avis sur une question : lequel des ministres du gouvernement de transition méritent d’être considéré ministre de l’année pour son bon boulot ? Le résultat des personnes sondées est sans appel : sur vingt personnes interrogées (toutes alphabétisées), dix-sept estiment, sans commentaire, que le ministre de l’Administration territoriale


Incarcéré à l’école nationale de la gendarmerie de Faladié pour complicité d’enlèvement dans l’affaire des bérets rouges, l’ex-chef des putschistes du 22 mars 2012, Amadou Haya Sanogo, risque de voir sa situation encore aggravée. Et pour cause, selon les conclusions d’un rapport rédigé par le Colonel Fakourou Kéïta sur le bilan du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité


Vers un réaménagement gouvernemental...  (Autres presses,07/01/2014)

A l’orée de l’installation du bureau du parlement, les supputations vont bon train quant à un éventuel remaniement gouvernemental. Les puristes parlent plutôt de réaménagement du gouvernement.Tatam Ly sera-t-il emporté par le tamis des dernières législatives ? Même le concerné ne saurait répondre à la question. Un premier ministre étant un fusible pour le Président, on le fait sauter à chaque fois


Hier, lundi 6 janvier 2014, l’inscription des honorables députés de la cinquième législature de la troisième République a débuté au sein de l’Assemblée Nationale et durera pendant une semaine. Plus de la moitié des 147 députés siégeant à l’hémicycle ont procédé ce lundi à leur enregistrement. Parmi eux les anciens tels que Mamadou Awa Gassama de l’Urd, député élu à Yélimané, Oumar Mariko de Sadi


Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a demandé lundi à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies (MINUSMA) de s'impliquer pour le désarmement et le cantonnement des groupes armés à Kidal (nord du Mali). Le chef de l'Etat malien a formulé cette requête lors d'une cérémonie de présentation des voeux du corps diplomatique


Depuis son élection à la magistrature suprême du pays, le président IBK ne cesse de marteler, s’agissant de la lutte contre la corruption : » Tolérance zéro « , » Nul n’est et ne saurait être au-dessus de la loi « , etc. Lui et ses amis politiques étant présentement aux commandes des leviers de l’Etat, les observateurs se demandent si le chantre de la lutte contre la corruption pourra sévir comme il le prétend. Si le bâton promis


Dans l’incapacité de réaliser le rêve de sortie de crise, IBK se décompresse avec des déclarations fracassantes ainsi que des arrestations à l’issue très incertaine. Se met-on expressément le doigt dans l’œil ?Au moment où le projet d’interpellation d’ATT est mis sur la table des nouveaux députés, au même moment il est demandé au couple présidentiel déchu de faire des commandes de meubles, d’apprécier la nouvelle


Le très discret procureur de la Commune III du District de Bamako, Mohamed Sidda Dicko, ancien membre de la Cour Constitutionnelle, vient de démissionner de son poste prestigieux et juteux, du reste convoité par de nombreux magistrats.Cette juridiction est en effet celle qui abrite le célèbre Pôle économique, chargé de traquer les délinquants financiers, dans le cadre de la lutte contre la corruption.


Le putsch des jeunes a permis de rétablir un nouvel ordre politique sur l’échiquier national. Avec l’Adéma originel (Adéma – Urd – Rpm – Miria – Fare – Codem – Asma – Apr) qui demeure le maître du jeu politique, le Cnid originel (Cnid – Parena – Sadi) qui joue un rôle de catalyseur de la démocratie. Aussi, le parti d’ATT (Pdes) se maintient et il y a la renaissance de l’ancien Udpm (Mpr – Udd – Yelema).


Suite à la promotion de El Hadji Gamou au grade de général de brigade par le conseil des ministres du 18 septembre 2013, la population de Gao a organisé le 1er janvier 2014 devant son domicile une grande cérémonie de reconnaissance au natif de la région. Des témoignages et remises des diplômes ont été les temps fort de la cérémonie. Etaient présents les responsables administratifs et politiques de la région


La Cour constitutionnelle a publié mardi dernier les résultats définitifs du 2e tour des législatives du 15 décembre 2013. Les 9 sages ont rejeté la plupart des requêtes en annulation à l’exception de celles provenant des circonscriptions de Nara, Niono et Gao où ils ont inversé les résultats provisoires au profit du parti d’IBK. Ces chamboulements ont provoqué la défaite d’un monument de notre Assemblée nationale


Le premier contingent de soldats néerlandais pour le Mali partira lundi de Schiphol, a annoncé vendredi dans un communiqué le ministère néerlandais de la Défense.Le contingent est constitué de 14 soldats. Leur principale mission sera de construire un camp néerlandais et de veiller à ce que la logistique, les infrastructures et les équipements soient prêts au moment où les autres soldats arriveront en mars


En un mot : Alpha Oumar dans la bouche d’IBK  (L'indicateur du Renouveau,03/01/2014)

On les disait fâchés, même très fâchés entre eux. Heureusement IBK a profité de ses vœux à la nation pour récoler les morceaux avec son ancien mentor, Alpha Oumar Konaré dont il évitait d’évoquer le nom au début de son mandat.De son « son frère et ami », il vient de reconnaître le talent de grand dirigeant du Mali et on espère qu’il en fera de même avec l’ancien président ATT que lui-même avait élevé


Au Mali, lors de la présentation de ses vœux, le président Ibrahim Boubacar Keïta a affirmé que 2014 serait l'année de la lutte contre la corruption. Depuis décembre, une centaine de dossiers sont déjà devant le juge, et les auditions de nombreux cadres et personnalités ont commencé.Les bureaux, qui reçoivent les cadres entendus dans les dossiers de la lutte contre la corruption, deviennent exigus tellement


A Nara, Niono et Gao, les décisions de la Cour constitutionnelle ont provoqué des retournements complets de situation.La composition de la future Assemblée nationale est désormais connue. La Cour constitutionnelle a proclamé mardi les résultats définitifs du second tour des législatives, mettant fin à un suspense qui durait depuis près de deux semaines. La proclamation s’est faite au cours


FMI: L’économie malienne se redresse  (Autres presses,03/01/2014)

AVEC le retour progressif de l’aide internationale et de la confiance des investisseurs, l’économie malienne se redresse. Le constat est dressé par un bulletin du FMI (Fonds monétaire international) dédié à la région. Les perspectives se sont améliorées après l’intervention militaire dirigée par la France au début de 2013 (Voir encadré). «Le bon déroulement de l’élection présidentielle, la formation du nouveau


Le gouvernement malien a demandé que des poursuites pour « haute trahison » soient engagées contre l'ex-président Amadou Toumani Touré (ATT) accusé d'avoir laissé le nord du pays tomber aux mains de groupes armés.L'ancien président malien, qui vit actuellement en exil à Dakar, au Sénégal, ne répond pas à toutes ces accusations. Il préfère garder le silence. Une ligne de conduite qu'il s'est imposée depuis


L’année 2014 s’annonce. C’est la preuve des limites humaines, mais heureusement le signe de la toute-puissance divine. Qu’il vous plaise que je prenne le temps de louer ce Tout-Puissant, qui m’accorde encore ce soir un autre privilège, celui de présenter mes premiers vœux de santé et succès à la Nation, à l’occasion de la nouvelle année :- à chacune d’entre vous, à chacun d’entre vous, concitoyens de l’intérieur


Alors qu'elle se trouve prisonnière d'une opération beaucoup plus difficile que prévu en République centrafricaine, l'armée française peut, au Mali, afficher la satisfaction du travail accompli. Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, venu fêter le réveillon avec les soldats de la force « Serval » le 31 décembre, a pu ainsi mettre entre parenthèses l'incendie de Bangui. Le répit est de courte durée, car M.


C’est aujourd’hui que la Cour constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs des législatives du 24 novembre et 15 décembre 2013. Après avoir épluché la tonne de requêtes qui avaient été déposées à leur niveau, les sages de la Cour constitutionnelle ont rejeté la plupart et n’ont trouvé pertinentes que celles provenant des circonscriptions de Nara, Niono et Gao.C’est dire qu’à part ces trois circonscriptions


Le Comité Directeur National du Parti pour le Développement Économique et la Solidarité (PDES) informe l’opinion publique nationale et internationale de son indignation suite à cette saisine de l’Assemblée Nationale par le Gouvernement  relativement à une éventuelle poursuite à l’encontre  du Président Amadou Toumani TOURE pour haute trahison.Le PDES dénonce avec force cette saisine qui est inopportune et injustifiée.


Une plainte de l'Etat malien contre l'ancien président Amadou Toumani Touré (ATT) pour "haute trahison", divise les Maliens, constatent des observateurs.Dans sa plainte transmise à la Haute Cour de Justice, le gouvernement reproche à l'ancien président renversé par un coup d'Etat le 22 mars 2012 et qui vit en exil à Dakar (Sénégal), d'avoir facilité "la pénétration et l'installation des forces étrangères


En compagnie de son directeur financier, Moussa Dembélé et de son agent comptable, Soungalo Doumbia, le Président Directeur Général du Pari Mutuel Urbain (PMU-Mali), Idrissa Haïdara, a été interpelé vendredi au pôle économique de Bamako. Pour ses proches, le traitement du dossier laisse croire à un règlement de compte à cause de l’implication personnelle du ministre de la Justice et surtout l’exagération


Des soldats tchadiens et français ont découvert et détruit dans le nord du Mali près de six tonnes d'explosifs et des grenades, a annoncé lundi la Mission de l'ONU au Mali, la Minusma."Les 28 et 29 décembre, le bataillon tchadien de la Minusma et son détachement de liaison et d'appui (DLA) de la force (française) Serval ont mis à jour deux importantes caches d'armes et de munitions situées à environ 150 km


Selon des sources concordantes, le Président directeur général du Pari mutuel urbain (PMU-Mali), Idrissa Haïdara, est depuis le vendredi dernier dans les griffes du Pôle économique de Bamako où il a été auditionné par la première chambre.Depuis, il est à la disposition de cette chambre et est en garde-à-vue. Selon nos informations, l’homme sera de nouveau auditionné ce lundi.Le PDG du PMU-Mali


Amadou Toumani Touré (ATT) trahi ?  (Autres presses,30/12/2013)

La dernière réunion du conseil des ministres a décidé de saisir la Haute Cour de Justice pour poursuivre le président déchu Amadou Toumani TOURE. N’est-ce pas un précédent vicieux ?Amadou Toumani TOURE serait un traitre ! Sacrilège. Le président évincé du pouvoir un mercredi de mars 2012 en fin de matinée aurait trahi son serment. Il pourrait se retrouver devant une juridiction spéciale pour répondre des délits


Dans sa réponse aux vœux du Premier Ministre, lors du nouvel an 2014, le Président Ibrahim Boubacar Kéita a reconnu les mérites de l’accord de Ouagadougou du 18 juin et s’est dit ouvert au dialogue pour ramener la paix et assurer l’exercice de la souveraineté sur toute l’étendue du territoire national.Pour IBK, malgré les hauts faits de l’opération Serval et des armées maliennes et africaines, la reconquête de l’intégrité territoriale


Deux responsables du MP 22, Rokia Sanogo et Mohamed Tabouré, ont été arrêtés vendredi 27 décembre, lors de la marche organisée pour la libération de Kidal, puis relâchés heureusement, le même jour. Ils ont été arrêtés semble-t-il pour diffusion de tracts demandant la libération de Amadou Aya Sanogo. Même si on n’est pas d’accord avec leur alignement politique, au Républicain, nous ne pouvons


Le Gouvernement du Mali informe l’opinion publique nationale et internationale que l’Assemblée Nationale, siège de la Haute Cour de Justice, vient d’être saisie par la lettre n°285/PG-CS du 18 décembre 2013, d’une dénonciation des faits susceptibles d’être retenus contre Amadou Toumani Touré, ancien Président de la République pour haute trahison.Les faits dénoncés concernent, entre autres


Trois leaders du mouvement populaire du 22 mars (MP22) ont été arrêtés ce matin lors de la marche organisée par le collectif pour la défense de la République. Cette marche a enregistré la participation de quelques centaines de personnes essentiellement de jeunes.L’objectif de la marche, indique le secrétaire général du Collectif pour la Défense de la République est de dénoncer «le soutien illégal de la France


Monsieur le Premier ministre, Chef du gouvernement, l’Etat est permanence et continuité : vous le dites en cinq mots clairs et vous avez raison.Mais la vieille sagesse aussi a raison en disant que bon sang ne saurait mentir. En rejetant la méthode pourtant très utilisée sous nos cieux de tout mettre sur le dos du prédécesseur, voilà que vous reconnaissez et saluez le travail de l’équipe de transition. C’est de toute noblesse


Le collectif pour la dé fense de la souveraineté de l'Etat malien à Kidal a organisé vendredi à Bamako une marche pour contester la politique française à Kidal (extrême nord-est du Mali toujours occupé par des combattants touaregs du MNLA), a-t-on appris auprès des organisateurs. Au cours de la marche, trois responsables du Mouvement populaire du 22 mars 2012 (MP22), demandant la libération


Selon des sources concordantes, le colonel Fakourou Kéita, chef du service des ressources humaines de l'armée malienne se serait présenté aujourd’hui vers 11 heures à l'Ecole de gendarmerie de Faladié où est gardé depuis le 27 novembre 2013 un certain général Amadou Haya Sanogo, chef de l’ex-junte qui a renversé le 22 mars 2012 le régime du président Amadou Toumani Touré. Il aurait demandé


Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a accueilli avec "un immense bonheur" la décision du président américain Barack Obama de réintégrer son pays au sein de Africa Growth and Opportunity Act (AGOA), après sa suspension consécutive au coup d'Etat du 22 mars 2012. Le chef de l'Etat malien s'exprimait ainsi devant les organisations de la société civile venues lui présenter leurs voeux de nouvel an.


Pour dénoncer l’atteinte à la souveraineté du Mali à travers l’occupation de Kidal par les groupes armés avec la bénédiction de la communauté internationale notamment la France, des Maliens, sous la bannière du « Collectif des Républicains », ont décidé d’investir les rues de Bamako ce vendredi.La marche du Collectif des Républicains, ce vendredi 27 décembre 2013, selon Mohamed Bathily, l’un des responsables


Le processus de désarmement et de cantonnement des groupes armés du nord Mali semble encore en panne à Kidal. Des officiers supérieurs du MNLA et du HCUA se sont catégoriquement opposés à la décision des responsables politiques des deux mouvements, relative à leur cantonnement. Les rapports étaient très tendus la semaine dernière entre l’aile politique et la hiérarchie militaire.


En réfutant la « gravité » de la situation au nord du Mali, notamment à Kidal, pour se cramponner à l’accord du 18 juin signé à Ouagadougou entre les autorités du pays et les mouvements rebelles dont la mise en œuvre est torpillée par ses « protégés », le médiateur de la crise malienne se disqualifie lui-même et donne raison au président IBK dans sa logique de non-négociation avec un groupe armé.


Arrêté en début de semaine dans le nord du Mali, l’ex-commissaire de la police islamique de Gao, Aliou Mahamar Touré, a été conduit vers Bamako. Une association malienne de défense des droits de l'homme va déposer plainte contre lui, alors que l’ancienne grande figure du Mujao à Gao commence à parler.Aliou Mahamar Touré est arrivé à Bamako sous bonne escorte. Il se porte bien, assure un médecin


La grande famille de la presse malienne a été reçue le 25 décembre 2013, par le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, pour la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an 2014. Le chef de l’Etat malien a prêté une oreille certainement attentive aux complaintes de la presse portées par les responsables du Comité national d’égal accès aux médias d’Etat, du Conseil supérieur


Tirs de roquettes dans la ville de Gao  (Xinhuanet,26/12/2013)

Trois roquettes ont été tirées mercredi dans la ville de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, sans avoir fait de victime, a-t-on appris mercredi de sources officielles. Selon la direction de l'information et des relations publiques des armées du Mali (DIRPA), "des suspects ont été interpellés et mis à la disposition des enquêteurs". Le nombre de suspects et leur identité n'ont pas été précisés


Pourquoi la France quitte Kidal  (Le Republicain,24/12/2013)

Notre confrère les « Echos » l’annonçaient en fin de semaine mais cela paraissait gros  et pourtant, après tous les recoupements, la nouvelle s’avère : Serval quitte Kidal. Le repli a commencé hier lundi et une partie des moyens aériens prévus pour l’Adrar a rejoint la base de Ndjamena. Paris a-t-il eu vent du meeting du Samedi dernier où de grands dignitaires du pays réunis par la Comode de Ali Nouhoun Diallo


La Fédération malienne de football (FEMAFOOT) a annoncé lundi que son contrat avec le technicien franco-polonais Henry Kasperczak portait sur un salaire mensuel de 22.000 euros (14,3 millions de FCFA).L'accord qui a été trouvé porte sur un contrat de 15 mois assorti d'un salaire mensuel de 22.000 euros, a indiqué la Commission médias citant le vice-président de la fédération, Boukary Sidibé ‘'Kolon''.


L’élection législative vient de connaitre son épilogue .En attendant le dernier 3ème tour, mot qui revient à la Cour Constitutionnelle, certains candidats malheureux n’ont que leurs yeux pour pleurer, car ils ne tarderont pas à être entendus par les juges à propos des faits qui leurs sont reprochés au déla du scrutin.Si Mamadou Hawa Gassama Diaby a échappé  aux poursuites (du moins pour l’instant, avec le retrait de la plainte


Le président américain Barack Obama rend au Mali le statut de partenaire commercial privilégié. Bamako avait perdu ce statut en avril 2012, au moment de la prise de pouvoir de la junte militaire. Chaque année, au mois de décembre, les États-Unis revoient la liste des pays qui entrent dans le cadre de l’AGOA (Africa Growth and Opportunity Act).Ce sont les efforts du Mali pour rétablir la légitimité constitutionnelle


« Les rebellions récurrentes dans l’Adrar des ifogas, région de Kidal », tel était le thème d’une conférence débat organisée le samedi 21 décembre 2013 à la Maison de la presse de Bamako par la Coordination malienne des organisations démocratique (Comode). Cette conférence était animée par l’ancien premier ministre du Mali, Ahmed Mohamed Ag Hamani et le Pr Naffet Keïta, en présence du président


Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed l’a dit, répété et en est convaincu comme du caractère mortel de l’Homme : «Le problème du nord du Mali est un problème de drogue. Et qu’il ne peut être traité sans combattre le crime organisé». C’était vendredi dernier au cours du séminaire du RECAN (Programme de renforcement des capacités


Nul n’est et ne sera au dessus de la loi! L’un des slogans du Président de la République IBK repris et mis en application par son Ministre de la Justice est en train d’être foulé au pied par un des deux principaux responsables de son cabinet en l’absence du Ministre en déplacement. Peut-il y avoir deux commandements dans un même bateau ?En effet, il nous revient que sans vergogne, ce responsable est en train de faire pression


Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian passera les fêtes de fin d'année auprès des forces françaises au Mali, avant de se rendre au Niger et au Tchad, dans l'optique du redéploiement des forces françaises au Sahel, a indiqué dimanche le ministère de la Défense. Le déplacement de M. Le Drian dans ces trois pays s'étalera du 30 décembre au 2 janvier. Le 31 décembre, il sera à Bamako pour le traditionnel


Le 16 décembre dernier, l’organe chargé de la liquidation et de la dissolution du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité (CMSRFS) a invité, à travers un communiqué radiotélévisé, » tous les ex- membres » dudit comité, auparavant présidé par le capitaine-général Amadou Haya Sanogo, qui sont « détenteurs de véhicules, armements ou tous autres matériels de l’Etat


Considèré comme un stratège politique, le leader du parti Yèlèma (le changement) aurait commis, au cours de ce scrutin législatif, la première grosse erreur de sa carrière politique, en acceptant de «troquer» sa candidature aux législatives contre un portefeuille ministériel. C’est du moins, ce que disent certains militants du parti Yèlèma et les observateurs de la scène politique malienne.


Pendant la colonisation comme aujourd’hui, la présence française au Mali, ne vise qu’à défendre ses propres intérêts. La France a toujours établi sa coopération de sorte à préserver un avantage stratégique. Les autorités françaises n’hésitent pas à « tout mettre en œuvre » pour arriver à leurs fins tout en prétendant se soucier des problèmes du pays avec lequel, elles entretiennent des relations diplomatiques.


En Afrique généralement et au Mali en particulier la plus part des hommes s’engagent en politique sans réelle conviction. Ils profitent de certains privilèges couramment liés au pouvoir financier ou autres pour nourrir des ambitions politiques spontanées dont la réalisation nécessite d’autres critères bien plus déterminants. Ils ne comprennent guère que la politique est un art qui s’apprend et obéit à des principes.


La dernière offensive de l’armée française contre les djihadistes dans la région de Tombouctou a provoqué la colère et les vives protestations des autorités maliennes qui ne veulent plus accepter le manque de transparence des Français qui semblent agir au Mali comme territoire conquis. Pour mettre fin à cette situation, le président de la République en personne a décidé de lancer


Assemblée Nationale : La « der »   ( L'Essor ,20/12/2013)

Pour la dernière séance plénière de leur mandature, les députés ont examiné et adopté quatre textes relatifs à des ratifications d’ordonnances. L’Assemblée nationale sortante a tenu hier la dernière séance plénière de sa dernière session. C’est dans une salle clairsemée que les députés ont examiné les quatre projets de loi qui leur étaient soumis, quatre projets de ratification d’ordonnances.


L’armée française a renforcé sa stratégie de "contre-terrorisme" dans le nord du Mali, où elle traque les combattants d’Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), quelques semaines avant de réduire ses effectifs dans le pays. "Nous avons mené des opérations de contre-terrorisme qui ont donné des résultats les jours derniers. Nous avons agi et continuons d’agir pour éradiquer toute trace d’Aqmi"


Autant les Maliens ont été surpris de l’appel de Dramane Dembélé, candidat du Pasj à la présidentielle, à voter le candidat IBK au second tour de la présidentielle, autant ils l’ont été d’entendre le président intérimaire de l’Adema, le Pr. Tiémoko Sangaré, affirmer entre les deux tours des législatives que son parti a décidé, de façon unanime, de soutenir les actions du président Ibrahim Boubacar


En un mot : Soumaila Cissé à la croisée des chemins  (L'indicateur du Renouveau,19/12/2013)

A l’issue du second tour des législatives de dimanche dernier, l’Union pour la République et la démocratie (URD), le parti de Soumaïla Cissé, challenger du président Ibrahim Boubacar Keïta au second tour de la présidentielle du 11 août, aura au moins 15 députés dans la future assemblée nationale.Comme attendu et annoncé par lui-même, Soumaïla Cissé sera le chef de l’opposition parlementaire


Le verdict est tombé de la bouche du général Moussa Sinko Coulibaly, ministre de l’Administration territoriale : la grande famille Adema (RPM, Pasj et URD) demeure la première force politique nationale, l’opposition pourrait être peu fournie, des candidats malheureux à la présidentielle ne seront pas non plus à l’Assemblée nationale. Voici les premières leçons des résultats provisoires du second tour des législatives


Ordonner une grève illimitée pour le corps de la famille judiciaire, engager une poursuite judiciaire contre l’Etat pour immixtion du pouvoir exécutif dans la levée des mandats d’arrêt contre les rebelles. Voilà, entre autres, les propositions préalablement formulées par les trois syndicats, notamment le Sylima, le SAM et le Synag, pour permettre aux magistrats et auxiliaires de justice placés sous mandat de dépôt


Le cycle des découvertes macabres, dans le cadre de l’affaire des bérets rouges disparus, se poursuit au fil des jours sans qu’on ne sache où il s’arrêtera. Après la découverte d’un premier charnier de 21 corps à Diago dans la nuit du 3 au 4 décembre 2013, supposés être ceux de bérets rouges disparus à la suite des affrontements meurtriers du 30 avril-1er mai 2012, le juge Yaya Karembé a procédé


IBK l’a réitéré ce mardi à l’occasion de l’inauguration du barrage de Félou : « il n’y aura pas de négociations avec les groupes armés tant qu’ils ne déposent pas les armes »Dans le discours qu’il a prononcé ce mardi à l’occasion de l’inauguration du barrage de Félou dans la région de Kayes, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a été clair : « il n’y aura pas de négociations avec les groupes armés


Le boulevard de l’indépendance de Bamako a servi de cadre, le samedi 14 décembre courant, aux responsables du groupe Anti-Mnla de donner leur point de vue sur la situation de l’occupation française à Kidal qui, depuis un moment, est devenu embêtant et empêche les troupes maliennes de se sentir chez elles et de veiller à la sécurité des biens et matériels des citoyens maliens. C’était à la faveur


Répartition provisoire des sièges à l’Assemblée nationale : RPM : 60 députés, ADEMA : 21, URD 17, FARE 6, CODEM 5, CNID 4, SADI 4, ASMA 4, PARENA 3, PDES 3, MPR 3, YELEMA 2. En attendant les résultats provisoires officiels et les éventuels réajustements de la Cour constitutionnelle, le décompte à l’issue du second tour des élections législatives donne en tête le RPM avec 60 députés


La consigne est désormais très stricte: pas le moindre contact avec le monde extérieur et surtout, pas de visite sans l’autorisation expresse du juge !Cette mesure du magistrat instructeur fait suite à la diffusion d’un enregistrement sonore par la radio NYETA et attribué à Amadou Haya Sanogo. L’enregistrement a été perçu comme une tentative de manipulation. Et comme il se trouvait que certains


Un juge pourrait être désigné d'ici fin janvier pour instruire le dossier de l'assasinat de nos deux collègues, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, tués le 2 novembre à Kidal au Mali. C'est ce qui a été dit par le parquet aux familles et à leurs avocats ce lundi 15 décembre, en présence de représentants du Quai d'Orsay et des services d'enquête. Caty RichardAvocate de la famille de Claude Verlon


Second tour des législatives : Ces barons qui sont tombés   (L'indicateur du Renouveau,17/12/2013)

En attendant les résultats définitifs à proclamer par la Cour constitutionnelle, certaines figures de l’hémicycle vont attendre cinq ans pour pouvoir y retourner. C’est le cas de Me Mountaga Tall du CNID Faso Yiriwa Ton à Ségou. Après 3 mandats, Me Tall ne reviendra pas au parlement puisqu’il a été battu à Ségou par l’alliance RPM-Miria-Fare. Il partage cette désillusion avec son colistier Dramane Dembélé


Deux obus ont été tirés lundi soir sans faire de victimes ni de dégâts sur un camp militaire abritant des soldats français et de l'ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali, a appris mardi l'AFP de sources militaires malienne et française. "Deux obus ont été tirés lundi soir par des personnes non encore identifiées sur le camp de Kidal où sont regroupées les troupes françaises et celles de la Minusma", la force de l'ONU au Mali


Le second tour des législatives qui se tient ce dimanche, aura une saveur particulière pour certaines têtes d’affiche de la scène politique. En effet, Me Mountaga Tall, Dramane Dembélé, Housséinou Amion Guindo dit Poulo, Adama Sangaré, Oumarou Ag Ibrahim Haïdara , Assarid Ag Imbarcaoune et Oumar Mariko jouent gros lors de ce scrutin dont l’autre enjeu sera le taux de participation.


Ce vendredi 13 décembre est le dernier jour de la campagne pour les élections législatives au Mali avant le second tour, dimanche 15 décembre. Un scrutin qui, après la présidentielle de l’été, doit sceller en principe le retour de l’ordre constitutionnel.Pour le second tour des élections législatives maliennes, 127 sièges de députés sur les 147 que compte l’Assemblée nationale restent à pourvoir.


Au Mali, la procédure se poursuit à l’encontre du général Sanogo. L’ex-capitaine, meneur des putschistes auteurs du coup d’Etat d’avril 2012, a été inculpé le 27 novembre dernier dans le cadre d’une enquête menée sur la répression violente d’une tentative de contre-coup d’Etat menée par les bérets rouges, proches de l’ancien président Amadou Toumani Touré. Il est depuis placé en détention et laissé à la disposition


« On constate que la justice et les lois ont désormais beaucoup de poids. Le leader des putschistes Sanogo a été arrêté, et ceux qui commettent des délits ou des crimes contre le pays doivent s’attendre à des sanctions juridiques équitables.Je crois que c’est très important pour la crédibilité du gouvernement mais aussi pour la confiance que lui accorde la population » s’est félicité  la Chancelière allemande Angela Merkel


Le second tour des élections législatives au Mali, dimanche 15 décembre, devra clore le processus de reconstruction de l'Etat. Malgré cette ambition, il semblerait que les Maliens ne soient pas déterminés à accomplir leur devoir de citoyen, forçant même la communauté internationale à devoir encourager les votants. C’est la dernière étape d’un long processus institutionnel au Mali. Après l’élection


164 de nos compatriotes, sur un total de 204 que les autorités libyennes ont décidé de refouler, sont arrivés mercredi soir à l’aéroport Bamako-Sénou.Ils sont au total 204 de nos compatriotes en situation irrégulière (sans papiers), que la Lybie a décidé de refouler de son territoire. 164 de ces Maliens, majoritairement des jeunes originaires de Kayes et 4 mineurs, sont arrivés mercredi soir à l’aéroport international


Selon une source bien informée, le juge Yaya Karembé en charge de l’instruction judiciaire de l’affaire » des bérets rouges disparus » aurait adressé des correspondances aux services de sécurité visant l’interdiction de voyage à tous les officiers membres du défunt comité militaire (CNRDRE).La source indique aussi que parmi les personnes concernées par cette affaire figure le nom de l’ancien ministre de la Sécurité


Qui mieux que des journalistes maliens pouvaient éprouver un intérêt réel à se trouver en face du personnel d’une unité relevant directement du Greffe de la Cour pénale internationale (CPI), pour suivre une formation sur ce pan de la justice internationale. En marge de la formation décernée les 7 et 8 décembre 2013, par Caroline Maurel, Olivier Randon de la section de l’Information et Fadi El Abdallah porte-parole


Gestion d’Ibk : 100 jours d’immobilisme  (Autres presses,12/12/2013)

4 septembre – 12 décembre 2013 : 100 jours que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, exerce les plus hautes fonctions de la nation. Chef d’Etat, chef suprême des armées, le président élu le 11 Août dernier est en passe de boucler ses 100 premiers jours de présidence. L’euphorie de l’élection passée, les Maliens déchantent. Et pour cause, la gouvernance d’IBK a montré ses limites


Plus qu’une promesse de campagne, les nouvelles autorités du pays semblent, aujourd’hui, déterminées à engager une lutte farouche contre l’injustice et l’impunité au Mali en traînant devant la justice tous ceux qui sont en conflit avec la loi. Après l’ interpellation et l’arrestation de plusieurs hauts gradés des forces armées et de sécurités dans l’affaire dite des bérets rouges, la Cour suprême vient de donner son quitus


Devant les députés européens, réunis en session plénière mardi, le président de la République, Ibrim Boubacar Keïta, a demandé que « cessent les interférences » ainsi que « le romantisme vis à vis des Touaregs qui ne fait pas avancer les choses » Réunis en session plénière mardi, les députés européens ont reçu le président de la République qui a tenu à leur dire ses vérités sur la gestion


Le Premier ministre malien a réellement de l’énergie. Normal, car il est jeune. Mais de là à réduire un gouvernement de plus de trente membres à lui seul, Oumar Tatam Ly étonne. Hé oui, à travers une communication, pur produit Ortm, qui finira par le détruire, le PM se ridiculise de plus en plus. Il donne raison à ceux qui mettaient en cause son leadership réel à animer une équipe gouvernementale.


Au Mali, une importante opération militaire française est menée en ce moment et depuis plusieurs jours au nord de Tombouctou contre des positions de groupes liés à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). La force des Nations unies et l'armée malienne n’y participent pas. Les militaires français, eux, ont engagé une centaine de véhicules et des hélicoptères. L’offensive est toujours en cours


C’est devant la communauté malienne de France que le Président IBK a fait cette révélation. En affirmant pour la énième fois » Corruption : Tolérance Zéro « , le président de la République a coupé le sommeil à ces centaines de personnes impliquées dans les cas de malversations évoqués dans les Bulletins d’information 2011 et 2012 de la CASCA. avec l’arrestation suivie de l’inculpation du Général Amadou Haya


Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita et celui du Burkina Faso, Blaise Compaoré ne s’accorderaient plus leurs violons sur la gestion de la situation du Nord-Mali. Au cours de la dernière rencontre de la Cédéao qui s’est tenue le 25 octobre à Dakar au Sénégal, une divergence de vue se serait apparue et demeure encore entre les deux chefs d’Etats au sujet de la gestion de Kidal.


L’actualité s’est visiblement emballée en fin de semaine dernière à travers moult révélations, interpellations et mise en garde émanant aussi bien des autorités militaires que judiciaires. Nous avions tendu l’oreille.L’arrestation de Sanogo et la découverte du charnier de Diago sont sans nul doute à l’origine de cette brusque montée d’adrénaline. Mais le saviez-vous ? Le juge Yaya Karembé avait auparavant


Aujourd’hui le Mali, «grand malade», est en train de se remettre petit à petit des «blessures» de la douloureuse crise du nord et du putsch du 22 mars 2012. Surtout, après l’organisation réussie de l’élection présidentielle. Aussi, la boucle des élections législatives qui sera bouclée le 15 décembre prochain, permettra au Mali de reprendre le train de la démocratie. Mais une équation demeure : quels partis politiques


Participant au Sommet de l'Elysée, consacré essentiellement à la paix et la sécurité en Afrique, le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta a obtenu de ses pairs l'organisation à Bamako, la capitale malienne, du prochain Sommet réunissant les chefs d'Etat d'Afrique et de France. Cet événement de grande envergure, qui devrait se tenir en 2016, constituera "une opportunité pour nous Maliens


Entre l’ex junte de Kati et les éléments du 34è Régiment des commandos parachutistes (Rcp), communément appelés bérets rouges, le divorce est consommé dès le renversement de Amadou Toumani Touré, qui, par le passé, a dirigé cette unité d’élite de l’armée malienne et qui n’a coupé le pont avec ses compagnons d’armes, même lorsqu’il arrivera au pouvoir. Mais l’affaire dite du contre coup d’Etat


Le MNLA doit déposer les armes (Hollande)  (Autres presses,09/12/2013)

Le président François Hollande a affirmé samedi que les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) devaient déposer les armes et engager un dialogue politique avec les autorités maliennes, lors d’un entretien sur TV5Monde, RFI et France 24.« Le MNLA, groupe qui à un moment prétendu à l’indépendance du Nord-Mali, a été un auxiliaire pour la reconquête. Mais la situation aujourd’hui


En effet, ce sont quatre directeurs de la Banque qui ont été arrêtés en même temps. Il s’agit de Tidiane Diarra, directeur de la Clientèle, Mohamed Balayara, directeur des Risques, Kalifala Diarra, directeur des Opérations et Abdoulaye Dia, directeur du Recouvrement et des Affaires juridiques. Tous ont été écroués le mercredi dernier à la suite d’un contrôle effectué par le Pôle économique


Après avoir minutieusement analysé les requêtes introduites par les partis politiques suite aux opérations du scrutin du 24 novembre dernier, la Cour Constitutionnelle a rendu public les résultats définitifs. C’était le samedi 07 décembre 2013, dans la salle de conférence de ses locaux.Selon les résultats définitifs du premier tour des élections législatives qui ont eu lieu dimanche 24 novembre, aucun candidat


Serval : une occupation qui dérange ?  (Autres presses,07/12/2013)

Le président malien et une partie de la population s'insurgent contre l'ingérence de la France qui pousse les autorités à négocier avec les rebelles touareg."Serval, dégage !" C'est la première fois depuis janvier 2013 et l'arrivée des militaires français au Mali pour en chasser les djihadistes que résonnent à Bamako des slogans aussi radicaux contre la France. Le 28 novembre, des centaines de Maliens


Négociations avec les rebelles : Fabius répond à IBK  (L'indicateur du Renouveau,07/12/2013)

Répondant au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui a critiqué mercredi à mots couverts la France, accusée de passivité, voire de complicité avec la rébellion, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a répliqué jeudi qu’il appartenait « au président malien d’agir » pour négocier avec les rebelles, précisant que la France n’avait « pas à s’en mêler ».C’est désormais le tic


Un à un, pour des motifs variés, des ténors du FDR, après avoir constitué le bloc oppositionnel, s’en écarte. Après le « Fare » des partisans de Modibo Sidibé, c’est au tour de l’Adéma de claquer la porte du regroupement, obligeant ses caïds de revoir autrement les cartes politiques dans la perspective de constituer une opposition crédible au président IBK.Sur ces traces mouvementées, le FDR


Venu de nulle part et profitant de l’élection de son père à la magistrature suprême de notre pays pour se présenter aux élections législatives de 2013 en Commune II du district de Bamako, le forcing politique de Karim Kéita est en passe de se réaliser.En effet, sollicité par les jeunes de cette Commune à se présenter aux législatives sur la liste du groupement de partis RPM/Codem et qualifié au second tour prévu


Selon Me Harouna Toureh, il n’est pas exclu que dans les tout prochains jours lui et ses confrères, Mes Dio Diagne et Amidou Dembélé, portent plainte auprès du Procureur de la République près le tribunal de première instance de Kati, pour » tentative d’assassinat » de leur client, le Général Amadou Haya Sanogo.Selon les avocats de l’ex-chef putschiste, les faits reprochés à leur client se sont passés dans la nuit


Suite à l’incarcération du général Amadou Aya Sanogo, les leaders du MP22 Pérignama Sylla, Mohamed Tabouré et Me Mariam Diawara étaient devant la presse, ils ont vigoureusement condamné la réclusion du Général Amadou Aya Sanogo. C’était le jeudi 05 Décembre 2013 dans les locaux de la Radio Kayira.Le secrétaire à la communication du MP22 Mohamed Tabouré à fait un exposé sommaire sur l’incarcération


Gendarmerie nationale : Diamou Kéita relevé  (Autres presses,06/12/2013)

Le ministre de la Défense et des anciens combattants vient de relever de ses fonctions le Directeur général de la gendarmerie nationale, le Colonel-major Diamou Kéita.Ce haut gradé  de la gendarmerie nationale fortement soupçonné d’être impliqué dans le massacre des bérets rouges survenus lors des évènements du 30 avril au 1er mai 2012. Il est réputé proche du chef de l’ex-junte militaire, le général Sanogo.


Assemblée Nationale : les barons qui tombent  (Autres presses,06/12/2013)

Décidément, on aura, sans nul doute, une nouvelle Assemblée Nationale sans les députés barons que l’Assemblée nationale a connus jusque-là. Il s’agit bien des députés les plus influents comme l’Honorable Ouali Diawara, non moins président de la plus prestigieuse Commission finances de l’Assemblée nationale, élu de la commune I du district de Bamako du parti Adema,


La défense du Général Sanogo épinglé par la justice pour officiellement « complicité d’enlèvement de personnes » commence à se constituer. Ainsi, outre le pool d’avocats maliens qui a décidé de prendre en charge sa défense, l’auteur du putsch militaire du 22 mars 2012 pourra aussi compter sur l’expertise d’avocats étrangers dont les noms sont cités dans des affaires judiciaires rocambolesques.


En accusant à mots couverts la France de passivité voire de naïveté à l'égard de la rébellion touareg, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (surnommé «IBK») a souligné la position inconfortable de Paris, qui entretient de longue date des liens avec les «hommes bleus» du désert. Dans une interview au journal «Le Monde» daté du 5 décembre, il n'a pas mâché ses mots à l'égard


Où sont les soutiens du Général Sanogo ?  (Le Republicain,05/12/2013)

Pas plus que pour induire en erreur, certains défenseurs de la junte putschiste prennent le raccourci pour dire « les bérets rouges ont attaqué pour tuer, ils ont été tués ». Ce genre de discours cache mal le relent de cruauté et de bestialité de l’acte d’exécution sommaire des prisonniers. Hormis  ceux qui sont morts au combat le 30 avril, qu’en est-il des éléments faits prisonniers et extraits nuitamment


Après l’annonce fracassante, entre les deux tours de la présidentielle, du candidat de l’ADEMA, Dramane Dembélé, de se retirer de l’Alliance ADR pour soutenir le candidat de l’Alliance IBK 2013, c’est au tour du président par intérim de l’ADEMA-PASJ, le Pr Tiémoko Sangaré d’afficher le soutien inconditionnel du parti de la ruche au parti des tisserands. De ce fait, le « consensus » tant décrié et tant redouté


Depuis quelques jours, le dispositif sécuritaire autour de la résidence du ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a été fortement renforcé.En plus des militaires armés jusqu’aux dents postés devant son domicile, des barrières de sécurité avec renfort de sacs de sable ont été installés tout le long de la résidence. Des mauvaises


Après avoir été écroué à l’école de gendarmerie de Faladiè, le général putschiste, Amadou Haya Sanogo est interdit d’accès pendant 10 jours. La décision serait venue de la hiérarchie militaire et les 3 avocats du célèbre détenu l’ont appris à leurs dépens aujourd’hui quand ils se sont rendus à la caserne pour voir leur client. Il leur a été signifié par les gardes que le prisonnier est interdit d’accès


C’est une découverte aussi macabre que capitale qui vient d’être faite au Mali : un charnier dans lequel se trouvaient les corps de 21 bérets rouges. Ces militaires, proches de l’ancien président Amadou Toumani Touré, avaient mené une tentative de contre-coup d’Etat qui avait été violemment réprimée en avril 2012 par la junte militaire, dirigée par l’ex-capitaine Sanogo. Le meneur du coup d’Etat de mars 2012


Les manifestants demandant la libération du chef de l'ex-junte, le général Amadou Haya Sanogo, ont brûlé mardi le marché de Kati-Sananfra, quartier situé juste à l'entrée de la ville garnison, non loin de l'ancien siège des putschistes, selon des témoins parmi lesquels un journaliste. Le journaliste de Kati a déclaré à Xinhua que des manifestants ont "brûlé le marché de Kati-Sananfra


Crise malienne : IBK en froid avec Blaise ?  (Autres presses,04/12/2013)

Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar et celui du Burkina Faso, Blaise Compaoré ne s’accorderaient plus leurs violons sur la gestion de la situation du Nord-Mali. Au cours de la dernière rencontre de la Cédéao qui s’est tenue le 25 octobre à Dakar au Sénégal, une divergence de vue se serait apparue et demeure encore entre les deux chefs d’Etats au sujet de la gestion de Kidal.


C’est presque la débandade dans le camp Sanogo, ce, pendant que le prévenu nie en bloc toutes les allégations contre lui retenues.Une trentaine de militaires proches du Général Sanogo ont été arrêtés en fin de semaine dernière suite à ce qu’il convient désormais appeler «Sanogo-Gate». Les éléments arrêtés sont des militaires maliens revenus d’Algérie où ils ont été envoyés par Sanogo lui-même dans le cadre


Au cours d’une interview exclusive qu’il nous a accordée, le chef du gouvernement donne des détails sur le malheureux incident occasionné par son projet de mission à Kidal (le 28 novembre) avant de livrer sans aucun détour son appréciation globale de la situation sécuritaire en 7e Région.Ci-dessous l’intégralité des propos du Premier ministre.L’Essor : Monsieur le Premier ministre, que s’est-il réellement passé à Kidal


Hier lundi 2 décembre marquait la troisième journée des manifestations contre l’arrestation du capitaine Sanogo à Kati. Après le mercredi 28 novembre, le dimanche 1er décembre, les habitants Kati étaient encore dans les rues pour dénoncer l’emprisonnement de l’ex-chef de la junte issue du coup d’Etat du 22 mars 2012 et qui y résidait avant d’être transféré à la base B de Bamako. Contrairement aux autres jours


L’interpellation du Général et son inculpation a suscité la semaine dernière, au sein de la population malienne de vives tensions. Ses admirateurs s’agitent pour qu’il soit libéré sans condition. Et la justice malienne dans cette affaire, s’est engagée dans un bras de fer pour se crédibiliser davantage aux yeux des justiciables. Car la justice n’avait pas de bonne image.Depuis l’arrestation de l’ex homme fort de Kati


En pleine campagne électorale, un sage avait dit qu’Ibrahim Boubacar Keita ne sera pas un bon président pour les Maliens parce que, pour ce philosophe, il n’est pas futé pour déjouer les coups bas des hommes politiques. Cette assertion se confirme lorsqu’IBK s’entoure d’hommes et de femmes qui sont les vrais auteurs de cette crise qui a secoué notre pays ? Qui sème le vent récolte la tempête dit-on.


Le second round de la bataille pour l’Hémicycle sera meublé de duels entre certaines grosses pointures du microcosme politique national. Me Mountaga Tall, Dramane Dembélé, Housséinou Amion Guindo dit Poulo, Adama Sangaré, Oumarou Ag Ibrahim Haïdara… pourront-ils tirr leur épingle du jeu?On le dit politiquement en perte de vitesse depuis plusieurs années. Me Mountaga Cheick Tall, c’est de lui qu’il s’agit


Un kamikaze s'est fait exploser dans la nuit de samedi à dimanche près d'une position de l'armée française à Ménaka, dans le nord du Mali, sans faire d'autre victime, ont indiqué des sources militaires malienne et française.Le kamikaze visait une position de l'armée française, dans la ville de Ménaka. Les troupes françaises ont détecté sa présence et dans la précipitation, l'homme a actionné sa ceinture (d'explosifs)


Le chef des putschistes, le général 4 étoiles Amadou Haya Sanogo s’est retrouvé du jour au lendemain en prison suite à des actes abominables posés au moment de son règne notamment les assassinats et disparitions de soldats lors du contre-coup d’Etat du 30 avril au 1er mai 2012 et la mutinerie du 30 septembre 2013 à Kati. Il se trouve que l’intéressé n’a pas agi seul et aurait même dénoncé le général Yamoussa Camara


Le MNLA a indiqué qu'il reprenait les hostilités contre les soldats maliens  près les "exactions" commises jeudi par ces derniers à l'aéroport de Kidal.La rébellion touareg a annoncé vendredi qu'elle reprenait la guerre contre l'armée malienne, après les "exactions" commises par cette dernière jeudi à l'aéroport de Kidal, qui ont fait un mort et cinq blessés civils, selon le MNLA. "Là où on trouvera l'armée malienne


Dans un communiqué déposé à notre rédaction, le FDR, dont le leader de l’URD Soumaïla Cissé assure la présidence, annonce que » l’inculpation et la détention du capitaine Sanogo constituent une bonne nouvelle pour la justice, l’État de droit, la démocratie et la République « . Le front anti putsch dit » saluer la décision courageuse de la justice malienne et du juge d’Instruction en particulier « . Tout en espérant que »


La MINUSMA, la force de l’ONU au Mali, a invité vendredi à la retenue et à la reprise des discussions entre Bamako et la rébellion du nord après les violences de la veille qui ont fait trois blessés à Kidal, au nord du pays. « La MINUSMA appelle à la retenue et encourage les parties à revenir à la table de négociation pour continuer les discussions en vue d'une solution conforme à la résolution 2100 (2013) du Conseil


Mercredi, Bamako s’est réveillé avec un ciel couvert de gros nuage. Des initiés ont su que la capitale malienne allait vivre un grand événement d’ici la tombée de la nuit. Et quand le soleil entama la deuxième moitié de sa course quotidienne, la nouvelle comme une trainée de poudre s’est repandue dans la capitale : le généralissime Amadou Haya Sanogo fut cueilli à froid comme un fruit mûr


Affaire Sanogo: IBK pris au piège ?  (Autres presses,29/11/2013)

A-t-on vraiment besoin de dresser un bilan noir pour justifier l’arrestation du général Amadou Sanogo ?Certes, l’ex-capitaine, responsable du coup d’Etat de mars 2012 au Mali, a ignoré à plusieurs reprises la convocation des juges qui entendaient l’interroger au sujet de la mort de six personnes lors d’une manifestation de militaires. Mais, l’empressement et le manque de ménagement des nouvelles autorités de Bamako


Inculpé mercredi dernier pour complicité d’enlèvement de personnes, par le juge instructeur, Yaya Karambé, le Général Amadou Aya Sanogo sera défendu par Me Harouna Toureh. Ce brillant avocat nous a confié que : « Je suis son avocat et je le défendrai jusqu’au bout. Contrairement à ce que la presse nationale et internationale ne cesse de répéter, mon client n’est pas inculpé pour assassinat, complicité d’assassinat


Le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly, a été contraint jeudi d'annuler une visite à Kidal, après l'intrusion de manifestants hostiles sur l'aéroport de cette ville du nord-est du Mali contrôlée par les rebelles touareg, a appris l'AFP de sources concordantes.Tôt ce (jeudi) matin, alors que nous nous apprêtions à recevoir le Premier ministre, quelques centaines de jeunes et de femmes soutenus par des responsables du MNLA


Le général Amadou Haya Sanogo, chef de l'ex-junte militaire qui renversé en mars 2012 le président malien Amadou Toumani Touré, a été inculpé et emprisonné ce mercredi à la gendarmerie nationale, pour complicité d' enlèvement, a-t-on appris ce jour de sources officielles.
Le ministre malien de l'Emploi et de la Formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, Mahamane Baby, a déclaré mercredi soir à la télévision nationale (ORTM) que Sanogo "a été inculpé et mis sous mandat de dépôt

La capitale malienne a vibré mercredi matin au rythme de deux événements majeurs à savoir la tenue d'une marche contre le Mouvement national de libération de l' Azawad (MNLA) et une éventuelle arrestation du général Amadou Haya Sanogo, chef de l'ex-junte militaire qui a renversé en mars 2012 le président Amadou Toumani Touré.
Le collectif pour la défense de la souveraineté de l'Etat du Mali à Kidal composé du syndicat national des transporteurs et commerçant et la

Le ministre malien de l'Administration territoriale, le général Moussa Sinko Coulibaly, a publié mercredi dans la nuit les résultats du premier tour des élections législatives, tenues le dimanche dernier, lors d'une cérémonie à Bamako, a constaté un correspondant de Xinhua.
Le premier tour des élections législatives, qui a "connu un taux de participation de moins de 39%, a été en deçà des attentes", a affirmé le ministre malien chargé de l'organisation des élections, le général Moussa Sinko Coulibaly,

La résistance dont faisait montre l’ex-président de la Transition malienne à répondre à la justice de son pays, a subitement pris fin hier à Bamako. Après avoir ignoré deux convocations et un mandat d’amener, le général Sanogo a été cueilli à son domicile avant d’être présenté devant le juge d’instruction, Yaya Karembé. Inculpé de lourdes charges, il a été "mis au violon"dans la foulée. Pour le tout-puissant président qu’il a été, les événements d’hier constituent l’ultime épisode d’une vertigineuse déchéance.

La tendance se confirme : dans la quasi-totalité des circonscriptions l’on s’achemine vers un second tour. Quelques listes sont quand même arrivées à obtenir la majorité absolue dès ce premier tour. La plupart des résultats du premier tour des élections législatives sont connues depuis hier. Dans notre édition d’hier, en donnant les résultats provisoires dans le District de Bamako, nous relevions qu’un second tour sera nécessaire dans toutes les six communes du District.

Le ministre malien de la Sante et de l'Hygiène publique, Ousmane Koné, a présidé mardi à Bamako l'ouverture d'une réunion des coordinateurs des Programmes nationaux d'éradication de la dracunculose.
Cette réunion qui va durer 3 jours, enregistre la participation des pays africains tel que l'Ethiopie, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Niger, le Sud-Soudan, la Guinée, Tchad, plus le représentant du Mali.

Le Mali doit avoir une gestion rigoureuse des deniers publics pour être un pays émergent, a affirmé mardi le président malien Ibrahim Boubacar Kéita à l'occasion de la cérémonie solennelle de remise des rapports 2011 et 2012 de la CASCA (Cellule d'Appui aux Structures de Contrôle de l' Administration), a-t-on appris ce jour.
S'adressant à la présidente de la CASCA, le président malien Ibrahim Boubacar Kéita, élu en septembre dernier a affirmé que c'est heureux que

Le président malien Ibrahim Kéita, a affirmé mardi qu'il fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille sans que personne n'entrave le cours de la justice, a-t-on appris lors d'une cérémonie solennelle de remise des rapports 2011 et 2012 de la CASCA (Cellule d'Appui aux Structures de Contrôle de l'Administration).
La CASCA a recommandé que certains dossiers soient transmis aux autorités judiciaires. Ceux-ci "ne connaîtront pas le sort de ceux des années précédentes

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) se réjouit du caractère sincère, transparent, libre et démocratique du premier tour des élections législatives maliennes du 24 novembre dernier, a affirmé récemment Moussa Zangaou, chef des observateurs de l'Institution parlementaire sous régionale lors d'une conférence de presse.
L'UEMOA a dépêché au Mali une mission d'observation qui est composée de 10 députés et 2 administratifs. Elle a salué la maturité du peuple malien

Le chef de la Mission d' observation électorale de l'Union européenne (UE) au Mali, Louis Michel, a salué lundi la réussite de l'organisation du premier tour des élections législatives, a-t-on appris lors d'une confé rence de presse qu'il a animée à Bamako.
Cette conférence de presse portait sur la déclaration pré liminaire de la Mission qui rassemble les observations relatives au premier tour des élections législatives analysées par la Mission.
Louis Michel a ''salué la réussite de l'organisation du scrutin

La mission d'observation de l'Union européenne (UE) a constaté que la campagne électorale et les opérations de vote au Mali se sont déroulées conformément aux dispositions de la loi malienne, a commenté lundi Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, au sujet du premier tour des législatives tenu dimanche dans ce pays ouest-africain.
Elle a aussi appelé Bamako à "poursuivre ses efforts pour garantir la tenue du deuxième

93,8 % des bureaux de vote couverts par les observateurs et observatrices nationaux ont été ouverts à l'heure, a constaté le Pôle d'Observation Citoyenne Electorale (POCE), une plate forme de veille, a-t-on appris lundi de sources officielles.
Le Réseau ONG d'appui au processus électoral au Mali (Réseau APEM), en collaboration avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l'ensemble des structures du Conseil national de la Société Civile, et avec le soutien de ses partenaires techniques et financiers

L'ancien Premier ministre malien, Dr Cheick Modibo Diarra, a été élu à la présidence du Réseau juridique africain (ALN), qui a tenu sa conférence annuelle à Maurice pendant le week-end.
"L'Afrique est bien placée pour devenir un centre économique incontournable", toutefois, l'attraction économique du continent doit être soutenue par la sécurité juridique, a indiqué M. Diarra lors de son discours d'intronisation.
Pour lui, il appartient aux Africains de "déterminer leur avenir".

Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a reçu en audience lundi le chef des observateurs de l' Union Africaine et ancien PM Djiboutien, Dileita Mohamed Dileita, qui a suivi les élections législatives du 24 novembre, a-t-on appris ce jour de sources officielles.
Selon le directeur de la communication, de l' informatique et des nouvelles technologies de la primature, Issoufi Ousmane Touré, Dileita Mohamed Dileita a fait part à Oumar Tatam Ly des constats et observations faits par la mission de l' UA concernant l' organisation

L'heure est à la compilation et à la centralisation des résultats après le premier tour des élections législatives qui s’est tenu ce dimanche. Dans le Nord quelques incidents isolés, sont signalés. Peu d'incidents, mais peu de monde, aussi, dans les bureaux de vote : le taux de participation s'annonce bien inférieur à celui de la dernière présidentielle. Plus de 6,5 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes, dans tout le pays. Dans l’ensemble, le vote s’est déroulé dans le calme.

Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a voté dimanche au centre de vote de Faladiè SEMA à Bamako avant de confier aux représentants des médias sur le lieu qu'il place ces élections législatives sous le signe du redressement.
Dans l'interview accordée à la presse, le premier ministre malien a indiqué que tout se passait bien avant de rappeler que la mise en place de l'Assemblée Nationale est indispensable pour le fonctionnement normal et efficient de la démocratie malienne parce qu'elle permettra d'asseoir une

Cela fait deux ans ce lundi 25 novembre que trois otages, un Sud-Africain, un Suédois et un Hollandais ont été enlevés à Tombouctou au Mali. Stephen Malcolm McGown, Johan Gustafson, Sjaak Rijke ont été kidnappés le 25 novembre 2011, un jour à peine après l'enlèvement de deux Français à Hombori. Un enlèvement violent, dans lequel un quatrième touriste est tué sur le champ. C'est alors la première action du genre à Tombouctou, la ville aux 333 saints. Retour sur les faits.

Trois bureaux de vote sont officiellement fermés à Kidal, une ville située dans l'extrême nord-est du Mali, dans le cadre des élections législatives de dimanche qui ont été émaillées par un incident entre les pro-MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) et les partisans d'un candidat indépendant.
"Aux environs de 13H00, des habitants favorables au MNLA et ceux soutenant le candidat indépendant Ahmoudane Ag Icmasse, se sont lancés des pierres", ont affirmé des sources de Kidal.

Le Réseau APEM (Appui au processus électoral au Mali) a déclaré dimanche en début de soirée, dans un communiqué, que le vote du premier tour des élections législatives s'est déroulé de façon satisfaisante en général sur l'ensemble du territoire national.
Ce réseau a dit avoir déployé 3 700 observateurs et 200 superviseurs sur l'ensemble du territoire national.
"Selon des observations reçues à la mi-journée, le taux de participation est estimé à 19,23%", indique le communiqué, ajoutant que "d'une manière

Trois mois après la présidentielle et le retour à la démocratie, les législatives de dimanche peinent à mobiliser. À peine plus de trois mois après la présidentielle, les Maliens retournent dimanche aux urnes pour élire leurs députés. Une élection qui doit parachever le retour à marche forcée du pays vers la légalité, après le coup d'État de mars 2012 et la guerre contre les mouvements islamistes. Marraine de ce processus ultrarapide et inédit, la communauté internationale se veut confiante.

L'homme qui a tiré vendredi sur un gendarme français à Bamako, le blessant légèrement, est un Malien de 43 ans qui a "la haine du Blanc", a appris samedi l'AFP de sources proches de l'enquête. "Mohamed Kané, né en 1970, et qui vendredi a perpétré un attentat ciblé contre un militaire français, a déclaré qu'il a la haine du Blanc. Il n'est pas à 100% en possession de tous ses sens", a déclaré une source sécuritaire malienne. Mohamed Kané a effectué une partie de ses études à l'étranger où

Sa photo de légionnaire portant un foulard avec une tête de mort avait fait le buzz et suscité l'indignation de l'état-major de l'armée française. C'était en janvier 2013, au début de l'intervention au Mali. Depuis, l'homme a déserté la Légion en juin. Selon le site Internet du «Dauphiné Libéré», il s'est cloîtré chez lui à Orange (Vaucluse), alternant absorption massive d'alcool et de cachets. Mercredi, il s'est saisi de sa kalachnikov démilitarisée afin d'aller demander des médicaments à la pharmacie.

Dimanche 24 novembre, 6,5 millions d'électeurs maliens se rendent aux urnes pour le premier tour des élections législatives. Un point sur le mode de scrutin, la formation des listes, l’accès à l’information pour ces élections placées sous le signe d’une démocratie « à la malienne ». Le scrutin de ce dimanche ne sera pas une compétition entre candidats, mais entre listes de candidats. Par exemple dans une circonscription électorale où il y a trois postes de députés à pourvoir, chaque liste de candidat doit comporter les noms

Le président François Hollande a reçu, ce jeudi 21 novembre à l’Elysée, son homologue guinéen, Alpha Condé. Tous deux se sont entretenus de deux sujets brûlants : la République centrafricaine (RCA) et le Mali. En Centrafrique, la France va renforcer son contingent. De son côté, Alpha Condé a indiqué que son pays va envoyer 927 soldats au Mali – à Tombouctou et à Gao - dès mars prochain. A quelques jours de l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, la France presse la

La situation sécuritaire à Kidal dans l'extrême nord-est du Mali est préoccupante mais pas inquiétante, a déclaré jeudi à Bamako lors d'une conférence de presse, Michel Reveyrand De Menthon, représentant spécial de l' Union européenne (UE) pour le Sahel. Michel Reveyrand De Menthon, qui est par ailleurs un ancien ambassadeur de la France au Mali, était face à la presse pour la première fois après la prise de ses nouvelles fonctions en mars dernier à l'UE. Selon lui,

Les législatives auront lieu le 24 novembre au Mali, mais rares sont ceux qui croient à la possibilité d'organiser le scrutin dans le grand Nord. La sécurité y est bien trop précaire. "Il y a ceux qui veulent que l'élection se tienne à Kidal pour prouver que cette région, c'est au Mali. Et puis il y a ceux qui veulent empêcher qu'elle ait lieu, justement pour montrer que Kidal, ce n'est pas le Mali." Entre les deux camps ainsi décrits par Mamadou Diamoutani, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni

Des roquettes ont été tirées jeudi matin sans faire de victimes sur Gao, la plus grande ville du nord du Mali, à quatre jours du premier tour des élections législatives de dimanche, a appris l'AFP de sources sécuritaires malienne et régionale. "Vers 5H00 (locales et GMT) du matin ce jeudi", le premier tir a été entendu vers le fleuve Niger, "un tir puissant, qui a fait un grand bruit sans faire de dégâts", selon une source sécuritaire malienne à Gao, interrogée depuis Bamako.

Les Maliens se préparent à voter pour les législatives. Le premier tour se tiendra le dimanche 24 novembre. Quelque 480 listes de candidats vont s'affronter pour 147 postes à l'Assemblée. Retour sur les préparatifs et l'engouement autour du scrutin.
Au niveau de la direction générale des élections, les servies affirment que tout est prêt, les bulletins sont au niveau des districts, les listes affichées sur les bureaux de vote. Le général Sangaré qui dirige la DGE, souhaite conseiller les 6,5 millions d’électeurs :

Hacène Ould Khalill, un Mauritanien plus connu sous le nom de Jouleibib - véritable bras droit du jihadiste algérien Mokhtar Belmohhtar – a été tué par l’armée française lors d’une opération dans le nord-est du Mali, selon des sources sécuritaires régionales. Le service de communication de l’armée française, contacté par RFI, n’a pas confirmé ces informations qui nous sont parvenues, ce mercredi 20 novembre.
Jouleibib est son surnom ; Hacène Ould Khalill, sa véritable identité. Il est Mauritanien de nationalité.

La justice éprouve-t-elle du mal à entendre le général Amadou Aya Sanogo ? Annoncé avant-hier puis hier au Pôle économique pour être auditionné par le juge d’instruction Yaya Karembé dans le cadre d’une enquête sur les exécutions et les disparitions survenues dans les affrontements entre bérets rouges et bérets verts en fin avril 2012, l’auteur du coup d’état du 22 mars 2012 n’a pas été aperçu au tribunal où l’attendaient des journalistes venus en nombre.

Le gouvernement malien à travers le ministère de l’économie et des finances et la Banque mondiale organisent conjointement du 20 au 21 novembre à Bamako une rencontre, axée sur la revue 2013 de la performance du portefeuille des projets du Mali et le lancement de la Stratégie intérimaire 2014-2015, qui s’inscrit dans un contexte de relance, a-t-on appris mardi d’une source officielle. L’objectif de la première journée est de passer en revue la performance globale du portefeuille et de formuler un plan d’ action visant à améliorer

Le général Amadou Haya Sanogo dont l’audition était attendue mardi au Tribunal de 1ere instance de la Commune III (Pôle Pôle économique et financier sis à l’ACI 2000) n’est pas venu. L’école de la gendarmerie de Faladié où le juge d’instruction Yaya Karambé effectuera le déplacement est finalement retenue pour son audition. Objet d’un mandat d’amener devant le juge d’instruction du 2e cabinet du Pôle économique et financier du Tribunal de la Commune III de Bamako, le général, Amadou Haya Sanogo

Plusieurs fois annoncée et maintes fois reportée, l’audition du général Amadou Haya Sanogo dans l’affaire des militaires tués ou disparus lors des événements du 30 avril-1er mai 2012, est programmée pour ce matin à 10 heures. A la suite de cette audition, une éventuelle inculpation du capitaine qui a renversé ATT, le 22 mars 2012, n’est plus à exclure. Et cela compte tenu des crimes (assassinats, exécutions sommaires, tortures) et autres faits graves dont il est présumé être l’auteur. On parle aussi de l’existence de fosses communes voire de charniers.

La délégation générale aux élections (DGE) a organisé lundi à Bamako une rencontre avec les partis politiques en vue de leur présenter le fichier biométrique actualisé à l'occasion des élections législatives du 24 novembre prochain. A noter que sur information de la délégation générale aux élections, le nouveau fichier actualisé compte six millions cinq cent soixante six mille vint et six électeurs. A la lecture de ce nouveau fichier actualisé par la DGE, le nombre d'électeurs pour les législatives du 24 novembre prochain

Le chef de la fraction touareg N'Tikabarte, située à 44 km d'Ansongo dans la région de Gao, et sa fille ont été assassinés dans la nuit du dimanche à lundi par deux bandits armés, qui ont blessé son épouse, ont appris à Xinhua mlundi des sources locales. Selon des sources locales,''M. Erzagani, âgé d'une cinquantaine d'années, est le chef de fraction touareg dénommée N' Tikabarte. Il a été tué par deux hommes armés qui lui ont demandé la somme de deux millions de FCFA. Erzagani n'avait que 250 000 CFA sur lui qu'il a donnés à ses bourreaux.

Les législatives ne laissent transparaître pratiquement aucune certitude. Par contre, les attentes vis-à-vis du Parlement sont claires. Le renouveau aura bien du mérite s’il parvenait à forcer la porte de certains usages politiques, notamment ceux qui se sont installés à demeure dans le fonctionnement du Parlement. Les différents présidents qui se sont succédé à la tête de l’Assemblée nationale pourraient abondamment témoigner sur un combat qu’ils ont livré sans illusions et qu’ils ont perdu sans rémission.

Le ministre de la Défense a décidé de mettre à la disposition de la Justice, le chef de l’ex-junte, le capitaine Amadou Haya Sanogo et 16 militaires et policiers contre le juge d’instruction au tribunal de 1ere instance de la Commune III, Yaya Karembé, a émis un mandat d’amener. L’information a été confirmée par des sources judiciaires et militaires qui ajoutent que c’est désormais au directeur général de la gendarmerie, nommé par l’ex-putschiste, d’exécuter le mandat. Il n’y a plus de blocage à l’audition du chef de l’ex-junte

La France va aider à former et équiper la police et la gendarmerie du Mali, pour leur permettre de faire face aux problèmes sécuritaires, notamment dans le Nord, a déclaré le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls, dimanche à Bamako. "Nous ferons en sorte que notre coopération, au-delà de la déclaration d’intention, puisse de se traduire très vite dans les actes, en termes de soutien, d’équipement de la police et de la gendarmerie pour faire face aux problèms sécuritaires", a dit à la presse M. Valls, à la fin de son séjour au Mali.

Le ministre malien de la Sécurité intérieure le général Sada Samaké a signé dimanche à Bamako avec son homologue français Manuel Valls en visite depuis hier au Mali, un protocole d’accords visant à renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays en matière de sécurité, a-t-on appris ce jour lors d’une cérémonie. La signature de ce protocole vise plus spécifiquement à la formation des forces de sécurité maliennes en vue de lutter efficacement contre le terrorisme.

Le ministre de l'Intérieur était en déplacement dans la capitale malienne, ce week-end, au moment où l'armée malienne se sent mise à l'écart des opérations françaises dans le pays. Interrogé, samedi 2 novembre à Kidal dans le nord du Mali, à propos de l'enquête sur l'assassinat des deux journalistes français de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en déplacement


Les élections en Afrique notamment francophone restent sujettes à des équations à plusieurs inconnus. Malgré l’insistance dans ces dernières années des autorités ou hommes politiques français à se dérober et à vouloir nous faire croire que la françafrique est un mauvais souvenir. Surprenant président français, Hollande est aujourd’hui confronté à une pléiade de contestations jusqu’à ce qu’on lui demande


L’avocat Me Harouna Toureh, très engagé dans le dossier du nord malien s’insurge contre « la volonté de culpabiliser le Général Amadou Haya Sanogo » .Pour lui, l’ex-putschiste a incarné, à un certain moment, le pouvoir, fût-il, absolu, au Mali. Et de poursuivre que Sanogo était venu au devant de la scène avec de bonnes idées. Il aurait, à l’en croire, un bon projet de société que l’immense majorité des populations du Mali


Le drapeau malien (Vert-Jaune-Rouge) vient d'être monté sur le gouvernorat de Kidal gardé par la MINUSMA, a indiqué vendredi à Malijet de sources militaires. Ci-dessous le communiqué du MNLAConcessions du MNLA et non respect de ses engagements de la partie gouvernementale malienneJeudi, 14 Novembre 2013 21:24Le Mouvement National de Liberation de l'Azawad informe le peuple de l'Azawad


La campagne électorale pour les élections législatives du 24 novembre prochain semble avoir du plomb dans les ailes. Une campagne très morose, totalement aux antipodes des enjeux que constitue ce scrutin.Question de sous, ou de motivation ?Après la ferveur populaire des scrutins présidentiels du 28 juillet et du 11 août 2013, sanctionné par des fortunes diverses pour chacun des protagonistes


L’annonce faite par le Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA) de rendre au gouvernement des lieux «stratégiques» à Kidal, comme la radio et le gouvernement, a été accueillie dans l’opinion publique malienne comme une ultime humiliation. « Ainsi, a-t-il fallu que le MNLA accepte de donner au gouvernement sur un plateau d’argent, ces symboles de l’Etat et de la souveraineté nationale.


Les commandos parachutistes, autrement dit les bérets rouges, objet de fortes suspicions, réprimés et traqués depuis le coup d’Etat de la junte militaire du capitaine Amadou Haya Sanogo, le 22 mars 2012, et sous la Transition, reprennent du poil de la bête. Car, ils reviennent en grâce et en puissance sous IBK.En effet, pour les bérets rouges, les bonnes nouvelles se suivent ces jours-ci. Voici qu’on annonce la libération


Après la publication du rapport de vérification de conformité du bureau du Vérificateur général, qui étale dans les détails les irrégularités qui ont entaché le processus de l’attribution de la 3ème licence de téléphonie globale, Planor International du burkinabè Apollinaire Compaoré vient de payer le reliquat. La question n’est pas le paiement intégral des 55,1 milliards FCFA, mais plutôt les violations


L'homme soupçonné d'avoir planifié le rapt des deux journalistes français de RFI, assassinés dans le nord du Mali, est un trafiquant de drogue touareg lié à Aqmi, a indiqué mercredi le procureur de la République de Paris, François Molins. Le procureur a évoqué "des soupçons très précis" pesant sur cet homme, Bayes Ag Bakabo. "On sait que c'est un membre d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb


La non-comparution, la semaine dernière, de l’ex -chef de la junte, le Général Amadou Haya Sanogo devant le  juge d’instruction Yaya Karambé au tribunal de la commune III, dans le cadre de l’enquête sur la disparition des bérets rouges  et la mutinerie du 30 septembre dernier, a donné lieu à diverses supputations.Ainsi, certaines sources indiquent  que le refus du Général Sanogo serait tout simplement


Les ennuis de l’ex-trublion de Kati ne s’arrêtent pas à cette épée de Damoclès judiciaire qui plane sur sa tête. Suprême humiliation, l’ex-homme fort malien assiste, impuissant, au retour aux affaires de ses «ennemis». Laissés-pour-compte et même pourchassés sous la transition, les bérets rouges, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, refont de plus en plus surface, et ce, à la tête de l’armée alors que leur corps


Le Mali ne deviendra pas "l'Afghanistan français" en raison du soutien de la population à l'intervention militaire de Paris dans le nord du pays, a assuré mardi le président de la Banque mondiale. "L'intervention de la France au Sahel bénéficie d'un immense soutien", a déclaré M. Kim, qui a achevé jeudi une visite dans la région où il a notamment annoncé le déblocage de 1,5 milliard d'euros d'aide. En janvier 2013


L’association « Groupe Benso » entend apporter sa contribution aux initiatives visant à sensibiliser et favoriser la participation de la femme à la vie citoyenne et surtout aux élections législatives à venir. L’association qui se veut une organisation de la société civile apolitique a lancé ses activités, vendredi dernier. La cérémonie de lancement s’est déroulée au siège conseil de cercle de Kati,  en présence


Contrairement au lieutenant Mohamed Coulibaly (Maliba N°… du lundi…), lui, a requis l’anonymat, du moins, pour l’instant, a-t-il précisé. Il est officier de l’armée malienne et membre du désormais défunt CNRDRE et, par conséquent, proche, très, très proche du Général Sanogo. A-t-il obtenu la bénédiction de ce dernier en prélude à cette sortie musclée? Nous n’en doutions point ! Ses révélations sont, en tout état de cause


Trois mois après l’élection présidentielle malienne qui a consacré l’arrivée au pouvoir d’Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), son challenger, Soumaïla Cissé, ancien ministre des Finances et ancien président de la Commission de l’Uémoa (2004-2011) revient dans cet entretien exclusif, sur les moments forts de la présidentielle, les défis du Mali et le rôle qu’il va jouer après les législatives. Les Echos : Avant l’annonce des résultats


Au Mali, les interrogations se lèvent peu à peu sur l’incident survenu dans la région de Gao, vendredi 8 novembre dernier, au cours d’une foire hebdomadaire entre Ménaka et la frontière nigérienne. Des tirs avaient été échangés, entre les rebelles touaregs du MNLA, d’un côté, et les forces malienne, française et onusienne de l’autre. Mais les versions divergeaient entre l’armée malienne et le MNLA. Aujourd’hui


Les faits remontent au jeudi 7 novembre dernier. Deux jeunes transporteurs, Kader B et Vieux B, revenaient de Tamkoutat où ils s’y étaient rendus, comme à l’accoutumée, pour le marché hebdomadaire de la bourgade, située à quelques 140 km de Gao.Tous deux natifs de Gao, et connus de longue date dans leur métier, ils sont très sollicités et, cette fois encore, chacun d’eux avait son camion bien chargé


L'ancien aide de camp de l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, accusé d'avoir mené une tentative de contre-coup d'Etat par les auteurs du putsch de mars 2012 et qui était détenu depuis 16 mois, a été libéré, a appris l'AFP dimanche de sources concordantes. Le colonel Abidine Guindo a été libéré samedi, a affirmé une source militaire, sans autres précisions. La libération du colonel Guindo


Le général Amadou Haya Sanogo n’en finira décidément pas de défrayer la chronique, soit du fait d’actes criminels à lui reprochés ou du fait de décisions très impopulaires le concernant prises par les autorités. Le dernier tollé que suscite une mesure sur Haya, c’est la fraîche décision du président Ibrahim Boubacar Kéïta de lui accorder le statut d’ancien chef d’Etat sur la base, dit-on à Koulouba


A Kidal, dans le nord du Mali, la décision par les groupes armés, notamment le MNLA, de remettre le gouvernorat à l'Etat malien jeudi prochain provoque de vives divisions au sein des soutiens du mouvement. La tension, déjà forte, est montée d'un cran et l'arrivée de nouveaux soldats de l’armée malienne n'a pas arrangé les choses. Si l'armée malienne a envoyé une centaine d’hommes en renforts,


Le gouvernement malien a "bon espoir" que se tiennent les législatives prévues le 24 novembre dans tout le pays, en dépit de l'insécurité persistant dans le nord du pays, où deux journalistes français ont été récemment tués, a affirmé un ministre malien à trois médias français. "Nous pensons que les choses peuvent s'améliorer pour ce qui concerne les élections législatives d'ici le 24 novembre"


Annoncé pour être entendu par le juge d’instruction du Pôle économique et financier Yaya Karembésur la disparition des soldats lors des affrontements du 30 avril au 1er mai 2012 entre bérets verts et bérets rouges et la mutinerie du 30 septembre dernier, le général ‘’4 étoiles’’ Amadou Haya Sanogo ne s’est toujours  pas présenté. Ça ne serait tardé, à en croire le procureur général près la Cour d’appel de Bamako


Le Comité Militaire de Suivi de la Réforme des Forces de Défense et de Sécurité de Mali, précédemment dirigé par le chef de l'ex-junte, le général Amadou Haya Sanogo, a été dissout vendredi, a-t-on appris de sources officielles.La décision de dissolution a été prise lors d'un conseil des ministres réuni en session ordinaire sous la présidence du président malien Ibrahim Boubacar Kéita.


Des soldats maliens ont brièvement échangé des tirs avec des rebelles touareg vendredi dans une localité proche de Ménaka, dans le nord-est du Mali, selon des sources militaires maliennes, l'une d'elles faisant état de trois rebelles tués et un soldat blessé. "A la foire d'Amazragane, à 150 km à l'est de Ménaka, une patrouille de l'armée malienne a été accrochée par le MNLA", le Mouvement national de libération de l'Azawad


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly était vendredi en France pour un contrôle de santé en raison de maux de dos, a indiqué son entourage à Bamako, démentant des rumeurs d'une évacuation sanitaire urgente suite à un malaise. M. Ly, qui a quitté Bamako mercredi pour Paris, "est parti juste pour en avoir le coeur net" sur sa santé, "c'est juste un contrôle de routine. Il avait mal au dos", a-t-on dit dans son entourage


Le responsable de l'assassinat des deux journalistes de RFI a été identifié, rapportent jeudi plusieurs sources auprès de l'AFP, confirmant les informations d'Europe 1. Ce touareg islamiste, nommé Bayes Ag Bakabo, aurait agi pour une brigade liée à Al-Qaïda au Maghreb islamique. La panne de son véhicule aurait précipité l'exécution des Français.Les sources concordent sur le nom de celui qui a "planifié"


Malgré l’opération Serval et la présence onusienne dans le nord du pays, force est de constater que les groupes terroristes opèrent encore assez facilement dans la région. Une marge de manœuvre que critique Soumaïla Cissé. Le candidat malheureux à la dernière présidentielle estime que la politique du président Ibrahim Boubacar Keita n’est pas assez ferme. Entretien.Quand le président Keita explique qu'il est impératif


L’affaire Sanogo concerne des « faits très graves ». Il s’agit d’exécutions et disparitions dans l’affaire des « bérets rouges » en avril-mai 2012, et la récidive dans les mêmes pratiques assassines (exécutions sommaires et disparitions forcées) dans l’affaire plus récente de la mutinerie des soldats du camp Soundiata de Kati. Le mandat d’amener de la justice malienne, lancé contre Amadou Aya Sanogo, selon certains proches du dossier


Kidal : Le MNLA menace le gouverneur  (Autres presses,08/11/2013)

A peine quelques jours avant l’assassinat des journalistes français, le Mnla avait menacé le gouverneur de Kidal de mettre la ville à feu et à sang. Et pour cause : le Mnla ne veut plus voir le drapeau malien flotter sur le bâtiment qui abrite la BMS- banque malienne de solidarité.Le Mnla avait envoyé une lettre au gouverneur avec ampliation à la Minusma pour menacer de plonger Kidal à feu et à sang si la Bms


Le Président de la République du Mali montre de plus en plus son impuissance à remettre Kidal dans la République. Ce dont le Malien lambda se doutait, IBK lui-même sur Rfi à l’occasion de l’assassinat barbare des journalistes français l’a annoncé officiellement en ces termes : «nos forces de sécurité sont confinées, l’arme au pied, Kidal échappe aujourd’hui à notre contrôle».


Nord Mali : enfin, IBK donne raison à ATT  (Autres presses,07/11/2013)

Jusqu’ici Ibrahim Boubacar Keïta avait toujours critiqué la gestion de l’ancien président Amadou Toumani Touré, notamment dans le dossier du nord. Aujourd’hui, IBK est contraint de se rendre à l’évidence. Et du coup, l’actuel président donne raison à l’ancien chef d’Etat. La preuve nous vient de leurs discours.Bamako a abrité, avant-hier, une importante réunion ministérielle sur la sécurité dans le Sahel


La campagne pour le 1er tour des élections législatives de novembre 2013 est officiellement ouverte, depuis le dimanche 03 Novembre 2013. Pour ces élections qui intéressent plus d’un, en raison des enjeux qu’elles portent, l’alliance politique Adema-Urd-Mpr a été le premier à être sur le podium en Commune VI du district de Bamako. Ce, à travers une importante manifestation sur une des places publiques


Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué ce mercredi 6 novembre l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les envoyés spéciaux de RFI au Mali. C’est une information du site mauritanien Sahara médias, généralement bien informé concernant les groupes jihadistes opérant dans la région du Sahel.Plus tôt dans la journée, la présidence française assurait que les investigations


Arrêté après avoir tenté d’empoisonner le sergent-chef Ibrahim Diallo, un témoin très gênant pour le chef de l’ex-junte, le capitaine Christophe Dembélé a été libéré hier à la Sécurité d’Etat par un ministre de la République.De sources concordantes nous avons appris que le capitaine Christophe Dembélé, un homme de main du général Sanogo,, a tenté d’empoisonner le lundi le sergent-chef Ibrahim Diallo au Camp 1.

 


Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) et le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) unis pour la même cause. Dans la capitale burkinabè où ils ont scellé leur alliance, leur intention a été on ne peut plus claire : arracher une autonomie des régions de l’Azawad. Un point de revendication qui, s’il n’est pas nouveau, intrigue cette fois par les circonstances


Selon des sources sécuritaires maliennes, au moins 35 personnes ont été arrêtées ces dernières 48 heures dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat des deux envoyés spéciaux de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, samedi 2 novembre dans le nord du Mali. L'information a été confirmée par une source administrative à Kidal. Par ailleurs, des documents découverts dans la voiture des ravisseurs


Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mardi à la paix et à la réconciliation au Mali, la première étape de sa tournée conjointe avec d'autres responsables du développement internationaux dans la région africaine du Sahel. "Le secrétaire général était à Tombouctou, au Mali, mardi. Il y a rencontré des dirigeants communautaires et religieux,


Alors qu’elle était arrivée pour libérer le Mali de l’emprise jihadiste, la France n’a pas été au bout de sa logique. Après Tombouctou et Gao, l’Opération Serval a traité le cas de Kidal dans la compromission. Elle y a fait une lutte sélective contre le terrorisme et a remis en scelle des anciens jihadistes reconvertis en MNLA auxquels la sécurité de la ville a été confiée au détriment d’un Etat souverain qui l’a invitée à venir à son secours.


L’auteur principal du coup d’Etat du 22 mars 2012, le Général Amadou Haya Sanogo, doit comparaitre cette semaine devant le juge d’instruction du tribunal de première instance de la Commune III pour être entendu sur les exécutions extrajudiciaires et disparitions perpétrées du 30 avril au 1er mai 2012, lors des affrontements entre bérets rouges et bérets verts. Le chef de l’ex-junte militaire sera aussi entendu sur la mutinerie


"Nous avons demandé à participer aux recherches des auteurs de ces actes crapuleux, mais rien ne se décide", a déclaré le vice-président du MNLA.La rébellion touareg s'est dite lundi "humiliée" mais impuissante pour enquêter au sujet de l'assassinat de deux journalistes de Radio France internationale dans son fief de Kidal, au nord du Mali, qu'elle dit "ne plus contrôler". "Nous avons demandé à participer


Hier, lundi 4 novembre 2013, dans l’après midi, la maison de la presse et l’ensemble des organisations professionnelles des médias ont organisé une marche funèbre de compassion et de solidarité, suite à l’assassinat de nos confrères Ghislaine Dupond et Claude Verlon de RFI, le samedi 2 novembre 2013 à Kidal. La marche qui a débuté à la maison de la presse est passé devant le ministère de la Défense


L’association Yèrèwolo-ton soutient la candidature du fils d’IBK en Commune II du district de Bamako. Il s’agit de l’association constituée au lendemain du coup d’Etat pour soutenir les putschistes, qui a assiégé l’Assemblée nationale et qui a organisé des manifestations le 31 mai, ayant abouti à l’agression du président de la transition Dioncounda Traoré.Les listes RPM dans la région de Kidal


En Afrique francophone quand un militaire parvint à perpétrer un coup d’Etat et s’autoproclame président de la République sans le quitus de la France et de ses sponsors (la communauté internationale, CEDEAO), il est vite chassé du pouvoir. Le capitaine Amadou Haya Sanogo aura appris la leçon en cédant le pouvoir aux civils.Malgré les injonctions de la France à travers ses sponsors, le capitaine Sanogo n’a pas échappé


Des "opérations pour identifier un certain nombre de personnes dans des campements" où sont maintenus les anciens rebelles du MNLA, le Mouvement national de libération de l'Azawad, ont été lancées dimanche et étaient toujours "en cours" après le double meurtre samedi au Mali de deux journalistes français, a déclaré sur RTL le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, lundi 4 novembre.


Les militaires français disposent "d'indications permettant de remonter la trace" des meurtriers des deux reporters français enlevés et tués à Kidal, au Nord-Mali, a indiqué lundi matin une source proche du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. "Nous avons un certain nombre d'indications qui nous permettent de remonter la trace et nous espérons pouvoir y parvenir", a indiqué cette source, interrogée par l'AFP


Le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta a affirmé vendredi que d'autres détenus des groupes armés seront libérés s'il le faut, si c'est le prix de la paix, a- t-on appris ce jour lors de l'ouverture des assises nationales sur le nord du Mali, qui réunit notamment les acteurs étatiques, des chefferies coutumières et traditionnelles, de la classe politique.A ces assises nationales sur le nord qui se tiennent du 1er au 2 novembre


La justice malienne a délivé 17 mandats d'amener contre des militaires dans le cadre de l'enquête sur les combats entre bérets verts pro-Sanogo et bérets rouges pro-ATT survenus le 30 avril 2012 à Bamako. L'ex-leader de la junte doit comparaître, jeudi après-midi, devant un juge d'instruction.À la demande du juge d'instruction Yaya Karembe, 17 mandats d'amener ont été émis par la justice malienne à l'encontre de militaires impliqués


Manifestants enflamment la ville de Gao  (Xinhuanet,02/11/2013)

Des manifestants de la ville de Gao ont tenu vendredi matin une marche improvisée qui a dégénéré pour aboutir au feu ayant pris plusieurs endroits de la cité dont le siège du gouvernorat et une des maisons du maire de Gao, selon des sources locales.Le motif de cette marche improvisée est de "dénoncer les Etats généraux de la décentralisation et les assises nationales sur le nord", ont rapporté à Xinhua des habitants de Gao


Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé vendredi la tenue de la première réunion ministérielle sur le Sahel, prévue le 5 novembre à Bamako, à laquelle participeront le secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon et d'autres patrons d'organisations de financement du développement. L'annonce de cette réunion ministérielle des Affaires étrangères de l'ONU


Des conseillers techniques, des chargés de mission de la présidence de la république avaient hier le moral bien bas. Motif : Ils n’ont pas apprécié la s ortie du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta à leur endroit lors d’une rencontre avec les Maliens établis à Dakar, au Sénégal. Il aurait jugé » pléthoriques « , peu » efficaces « les conseillers et chargés de mission qui ne montent à Koulouba que pour prendre


Comme dans un film western, les putschistes en Afrique se congratulent et se vantent de leur mérite après qu’ils aient réussi l’exploit de renverser un président, fut-il démocratiquement élu, dictateur ou un autre putschiste. Cet état de fait, ce ne sont ni Dadis Camara de la Guinée Conakry, ni le capitaine-général Amadou Haya Sanogo qui le démentiront.En effet, tous deux ont des similitudes frappantes sur plusieurs aspects.


Hamada Ag Hama, dit Abdelkrim le Targui ou Abdelkrim Taleb est le cousin d’Iyad Ag Ghaly qui a joué la pièce maîtresse dans la libération de otages français. Ce proche du leader de Ansar Dine et de la même tribu que lui, est le chef de la Katiba al-Ansar, la seule dirigée par un touareg, parmi les quatre Katibas d’Aqmi au Mali. Abdelkrim le Targui est en outre, l’Imam adjoint de la mosquée construite


Des islamistes tirent des obus sur Gao  (Autres presses,31/10/2013)

Des islamistes armés ont tiré mercredi des obus en direction de l'aéroport de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, sans faire de victime, a annoncé à l'AFP une source à l'état-major de l'armée malienne sur place.Les islamistes ont tiré des obus de loin vers l'aéroport de Gao où sont stationnées les forces françaises et maliennes, a déclaré cette source. Les obus sont tombés à proximité de l'aéroport


IBK-Sanogo : La fin du deal ?  (Autres presses,31/10/2013)

Les événements du 30 septembre dernier a mis le Mandé Mansa, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, président de la République du Mali, dans un dilemme cornélien. Il s’agit pour le kankélétigui de trancher entre un engagement pris devant témoin avec Amadou Haya Sanogo, actuellement au centre de la controverse et son devoir de Première Institution du pays


Dans notre livraison d'hier lundi, nous annoncions que " IBK place ses hommes à la cellule de communication de la présidence" en faisait sortir nos confrères Kader Maïga et Issa Doumbia, tous les deux des journalistes, pour les remplacer par un autre confrère, Sambi Touré de Info Matin et Bouh Touré, le chargé de la communication du RPM, le parti présidentiel.Seul rescapé de ce blitz, notre autre confrère Diarrah Diakité.


Trois chefs rebelles sont en course pour les prochaines législatives. Le hic, ils viennent à l’hémicycle dans l’escarcelle du nouveau président de la République. Une bonne protection pour des criminels qui viendront narguer encore les Maliens.Ahmada Ag Bibi, Inawelène Ag Ahmed et Mohamed Ag Intallah sont trois criminels dont le dénominateur commun est d’avoir semé la désolation au Nord de notre pays.


En combattant une hydre à la place d’un caméléon, on risque de manquer la cible et de ne pas apporter de solutions. L’opération Hydre engage 1.500 hommes. Cet effectif comprend un tiers de Français, un tiers de Maliens et un tiers sous drapeau de l’ONU. Cette nouvelle intervention française s’explique par un intérêt vital : les troupes tchadiennes étaient en train de devenir le maillon faible du dispositif en place.


Les faits ici rapportés remontent dans la soirée du 30 septembre au 1er Octobre dernier, quelques heures après la mutinerie des éléments du camp «Soundjata Keïta» de Kati. Après plusieurs tentatives, le Général Sanogo parvint enfin à obtenir un entretien avec les mutins dans sa résidence sise à Kati. La tension est montée plusieurs fois d’un cran entre les visiteurs et leur hôte du jour.Rappelons que le pourparler


L’élan de convergence qui a marqué l’avènement du président Ibrahim Boubacar Kéita au pouvoir risque de s’effilocher comme beurre au soleil, au gré de la gestion de la question du nord et de l’affaire de Kati. L’un et l’autre dossier projettent le président nouvellement élu, sur une chaussée glissante.Les règlements de comptes entre les éléments proches du Général Sanogo, qui ont suivi la prise


Le général Marc Foucaud est le commandant de la force française au Mali. "Nous resterons une force de réaction rapide au Mali, en appui de la Minusma", insiste-t-il.L'opération militaire en cours, sur la boucle du Niger, vise-t-elle à répondre aux récents attentats-suicides ?Général Marc Foucaud : L'opération en cours est complexe car elle est menée pour la première fois avec l'ensemble des forces alliées


Comment évaluez-vous la situation sécuritaire ?Les groupes terroristes ne sont plus capables de mener des actions coordonnées d'envergure. Al-Qaida au Maghreb islamique essaie de trouver actuellement des armes sur le marché local malien, mais aussi dans le sud de la Libye, qui constitue une zone grise, par la route du nord du Niger. Il faut que l'armée malienne puisse maintenant frapper cette ligne logistique.


Une information persistante fait état de l’arrestation du général Amadou Aya Sanogo, l’auteur du putsch du 22 mars. Contacté par nos soins, le commandant Modibo Nama Traoré de la DIRPA parle d’une machination menée contre le général Sanogo et affirme qu’il est libre de tous ses mouvements. Pour en savoir un peu plus, nos reporters se sont rendus à la résidence officielle du chef de l’ex junte


Il s’appelle Drissa Coulibaly. Il est capitaine, un capitaine affectueusement appelé par ses intimes anglophones, « General One man for ten » (un Général qui vaut 10 hommes) ! Aujourd’hui, dans la nature pour des raisons sécuritaires, il s’est illustré, avec ses hommes, sur de nombreux théâtres d’opération (Sierra-Leone, Liberia, Côte d’Ivoire, Guinée…).Revenus au bercail en vue de se mettre au service de leur pays


Décentralisation : IBK au Rwanda  (L'Indépendant ,28/10/2013)

A peine rentré de Dakar où il a pris part à des réunions de la CEDEAO (autour notamment de la question sécuritaire au Mali et en Guinée-Bissau) et de l'UEMOA, le président IBK s'est envolé pour le Rwanda.Les avancées de ce pays en matière de décentralisation, jugées exemplaires, pourraient constituer le motif de ce déplacement à un moment où le nouveau président compte sur cet outil


Législatives 2013 : Les grandes attractions  (L'Indépendant ,28/10/2013)

La campagne électorale des législatives des 24 novembre et 15 décembre prochains s’ouvre ce dimanche 3 novembre. Avec la proclamation par la Cour constitutionnelle de la liste définitive des candidatures, on peut remarquer que la course à l’Hémicycle comporte quelques grandes attractions.A Bamako, les regards seront braqués sur la Commune II pour voir si le fils du chef de l’Etat deviendra


Depuis la victoire du président Ibrahim Boubacar Keita lors de la présidentielle du 11 aout dernier, l’enfant terrible de l’arène politique malienne donne rarement signe de vie. Oumar Mariko puisque c’est de lui qu’il s’agit nous avait habitué depuis le 22 mars à des prises de positions tranchées sur toutes les questions brulantes de la nation. Ce n’est pas la sortie médiatique symbolique du MP22 dont sa formation politique


Mali: « Haya Sanogo arrêté et écroué »   (Autres presses,26/10/2013)

L’auteur du putsch du 22 mars 2012, le général Amadou Haya Sanogo, a été arrêté vendredi 25 octobre 2013 par des soldats, affirment à Malijet des sources militaires. L’arrestation serait l’œuvre de soldats maliens assistés de militaires français. Si les causes officielles de l’arrestation de Sanogo restent inconnues pour l’instant, l’ONG Human right Watch, dans un récent rapport, évoquait la responsabilité


Dans son arrêt de proclamation des candidatures aux élections législatives des 24 novembre et 15 décembre 2013, rendu hier dans ses locaux, la Cour constitutionnelle a autorisé la candidature des chefs rebelles que sont les députés sortants et déserteurs Ahmada Ag Bibi dans la circonscription électorale d’Abéibara et Mohamed Ag Intallah à Tin Essako.Fait notoire à signaler, ces deux futurs députés (les élections


La situation à Kidal (extrême nord-est du Mali), fief touareg en partie contrôlé par les rebelles, est "inadmissible", estime le président malien dans un entretien à trois médias dont l'AFP à Dakar, où il a participé à deux sommets ouest-africains. Dans la capitale sénégalaise, Ibrahim Boubacar Keïta, surnommé IBK d'après ses initiales, a assisté jeudi à un sommet ordinaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa, 8 pays)


Dans son  arrêt, la Cour Constitutionnelle a invalidée une dizaine de listes de candidatures. 5 listes ont été invalidées pour non-paiement de frais de participation à l’élection des députés. Pour ce motif, rien que dans le district de Bamako, trois listes ont été invalidé. Il s’agit des listes suivantes : Commune V (liste RTD : Oumou BOCOUM, Mariam TRAORE,  Bourama COULIBALY); Commune VI (liste PACP


Le Mali sort d’une situation désastreuse. Après la  reconquête des régions anciennement envahies par la rébellion touareg et les groupes islamistes radicaux, l’heure est à la sécurisation de ces zones. Un véritable challenge non seulement pour les autorités nationales, mais, aussi pour la communauté internationale à travers les forces de la MINUSMA. Malgré la présence de douze mille soldats,


Mohamed Djéri Maïga est le vice-président du Conseil transitoire de l’Azawad (CTA). Il est présentement à Bamako dans le cadre d’une rencontre du Comité de suivi de l’Accord préliminaire de Ouagadougou. Malijet l’a rencontré hier soir dans son hôtel. A cœur ouvert, il a décidé de livrer un message aux Maliens. Pour lui, le MNLA a été même salutaire pour le Mali parce que sans lui le Mali ne serait plus aujourd’hui


Après la répression de la mutinerie dans le camp militaire de Kati, fief des bérets verts à l’origine du coup d’Etat de mars 2012, Amnesty international a dénonce des exécutions sommaires de soldats. L’ONG parle de purge au sein de l’armée. Les autorités maliennes répondent que des enquêtes sont en cours pour traduire en justice les personnes impliquées dans les violences.


Initiée pour trouver une réponse aux diverses crises que connaissent notre et réconcilier les Maliens entre eux, la tenue des états généraux sur la décentralisation risque de créer des frustrations.  C’est le triste constat qui se dessine au cours  des travaux de ces assises sur la décentralisation.Il est attendu de cette rencontre des reformes sur la décentralisation permettant d’assurer


En raison de la façon dont il gère la crise au nord, IBK s’est fait de nombreux adversaires au sud. Conséquence, un peu plus d’un mois après sa prise de fonction, Ibrahim Boubacar Keïta est tout simplement…trimbalé par les évènements. La question est de savoir s’il pourra apaiser la vague de protestations contre ses méthodes, y compris dans les rangs des groupements politiques et associatifs qui l’ont soutenu.


La ville de Tessalit, à l’extrême nord du pays, a subi une attaque suicide ce mercredi matin, a appris l’AMAP de source officielle. « Vers 10h00 une attaque Kamikaze a visé le contingent tchadien de la MINUSMA, à un check-point dans la ville de Tessalit faisant 2 morts et 6 blessés dont 2 graves parmi le personnel de cette force », indique un communiqué du ministère de la Défense et des Anciens Combattants.


Amnesty International a affirmé mercredi qu'une "purge" était en cours au sein de l'armée malienne à la suite d'une mutinerie, dénonçant des "exécutions extrajudiciaires" et des "disparitions forcées". "Des informations récentes indiquent que des éléments de l'armée du Mali effectuent une purge de soldats qui ont pris part à une mutinerie le mois dernier dans une caserne située à l'extérieur de Bamako",


Alors que le gouvernement a communiqué sur la mise sous contrôle des mutins et avec eux, le camp Soundiata de Kati, les disparitions forcées de soldats font recettes et des découvertes macabres de corps sans vie à Kati et environnant.La liste des éliminations physiques fait chapelet : des sources citent le Colonel Youssouf Abdoulaye Traoré, porté disparu, le lieutenant Dramane Sissoko, mort dans des conditions


Iyad Ag Ghali aux portes de Kidal   (Autres presses,23/10/2013)

Depuis la semaine dernière, des informations circulent sur  le retour du chef d’Ançardine Iyad Aghali et de ses combattants dans la ville de l’Adrar, plus précisément au quartier Aliou. Si l’information s’avérait, elle marquerait de facto le retour des islamistes qui ont semé la terreur et commis de graves violations sur les populations du Nord du Mali.Pour rappel, ils avaient été chassés de leurs positions depuis le 11 janvier 2013


Comment gérer le Mali autrement, au plus proche des besoins des Maliens ? La question est au centre des Etats généraux de la décentralisation qui se tiennent à Bamako du 21 au 23 octobre 2013. La question est d'autant plus importante au Mali que cette « autre » gestion de l'Etat est perçue comme une solution à la crise du Nord.Sur le papier, la décentralisation au Mali est un véritable modèle.


Dans notre édition du lundi 14 Octobre 201, nous avons fait état de l’annonce faite le samedi12 octobre par le Ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily, que son département envisage de lever les mandats d’arrêt lancés contre les chefs des groupes armés ayant leurs bases dans le nord du pays et qui sont engagés dans les négociations de paix avec le Gouvernement, dans le cadre des Accords de Ouagadougou.


Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a affirmé lundi que son pays devait répondre "aux frustrations de (ses) frères touareg", en ouvrant à Bamako les "états généraux de la décentralisation". "Il nous faut apporter des réponses définitives aux frustrations de nos frères touareg", a déclaré le chef de l'Etat, en reconnaissant des "insuffisances et des dysfonctionnements" dans la politique


Le chef de l’ex junte, le Général Amadou Haya Sanogo a été annoncé à la base aérienne donnée pour nouvelle résidence, après les mutineries de Kati, qui ont commencé le 30 septembre dernier.Selon plusieurs sources, le général a élu domicile dans le voisinage de la résidence de Dioncounda Traoré, ancien président intérimaire, et qu’il serait sous très haute surveillance. Mais selon nos sources


Le président de l'Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM-RDA Faso-Jigi), Bocar Moussa Diarra et le secrétaire général du parti de l'Istiqlal du Maroc, Hamid Chabat ont signé lundi à Bamako une convention de partenariat, a-t-on appris ce jour lors d'une cérémonie. Les deux parties signataires entendent promouvoir des relations mutuellement fructueuses en réaffirmant les engagements


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a présidé lundi à Tombouctou, dans le nord du pays, une cérémonie marquant le lancement d'une campagnie "retour à l'école" pour que plus de 500.000 enfants et environ 9.000 enseignants reprennent le chemin de l'école, a-t-on appris de sources officielles et locales. La campagne vise la reprise des classes pour plus de 500.000 élèves


Dans un article qu’il a publié le 19 Octobre 2013, l’hebdomadaire malien d’informations générales, d’enquêtes et d’investigations Le Sphinx explique les évènements du camp de Kati par « l’instinct de survie des membres de ce qu’il convient de qualifier d’escadron de la mort », au-delà d’un « simple règlement de comptes entre putschistes ou, comme le prétendent certaines sources


Ouagadougou n’est certainement pas située dans la fameuse République de l’Azawad, mais au regard des quartiers libres et les petits soins qu’on y accorde aux rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), on doute fort si la capitale du Faso n’est une partie du problème malien qu’elle n’est en réalité la solution.Au moment où les nouvelles autorités


Le Mouvement populaire du 22 mars (MP22), un regroupement né au lendemain du coup d'Etat militaire du 22 mars 2012, a exprimé sa déception face à la gestion du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK.Mohamed Tabouré, secrétaire à la communication du MP22, a indiqué samedi lors d'une conférence de presse que le nouveau pouvoir n'a pas pris la direction du changement souhaité.


Le secrétaire général de la Présidence, Toumani Djimé Diallo, a présidée, jeudi à Koulouba, la cérémonie de présentation des résultats d’une étude du département fédéral de la Défense suisse « sur la sensibilisation, l’évaluation du stock national des munitions, le renforcement des capacités nationales, la destruction des surplus et la vérification de la destruction des armes légères et de petits calibres ».


Le MNLA est à nouveau dans la tourmente. L’un des cadres du mouvement, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, jusque là chargé des relations extérieures du mouvement touareg, annonce la suspension de ses activités au sein du conseil transitoire. Une décision qui fait suite à un réaménagement intervenu au sein du comité de suivi et d’évaluation de l’accord de Ouagadougou.


Dans son camp d’origine, c’était plutôt attendu comme un grand challenge politique. Ce ne fut pas le cas : Modibo Sidibé, candidat malheureux du parti « Fare » à la dernière présidentielle, n’est pas partant pour les législatives de novembre prochain.Un désistement qui n’a manqué de susciter un malaise dans les entrailles du parti dont beaucoup de militants avaient caressé le vœu


Le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR) estime que l’action du gouvernement pour restaurer la discipline au sein des forces armées et de sécurité doit être totale, neutre, sans ambiguïté et sans parti-pris. Elle doit concerner toutes les composantes des forces armées et de sécurité.«Le président de la République et le gouvernement doivent gérer


Le soldat malien blessé le 7 octobre par des tirs de roquettes sur la ville de Gao (nord du Mali) est décédé des suites de ses blessures, a appris vendredi l’AFP de source militaire.« Je confirme le décès du soldat qui a été inhumé hier (jeudi) à Bamako », a déclaré le colonel-major Abdoulaye Coulibaly, un des responsables de l’armée malienne à Gao, la plus grande ville du nord du Mali.


Le chef de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne au Mali, Louis Michel, a affirmé jeudi à Bamako lors d'une rencontre que le report n'est absolument pas justifié, une idée qui est cependant soutenue par des acteurs de la classe politique malienne et des groupes armés du nord du pays. Réagissant suite aux requêtes des partis politiques relatives à l'organisation des futures élections législatives prévues le 24 novembre et le 15 décembre prochaines, Louis Michel a indiqué : "Il est impossible d'avoir des élections parfaites à 100 %. Ce qu'on n'aura jamais même dans nos pays (européens)".
A son avis, "pour avoir des élections parfaites à 100%, il faut des mois voire des années de discussions (..)". "Il faut modifier les lois. Est-ce que le parlement qui existe aujourd'hui au Mali est légitime ?

Une mission du département fédéral de la Défense suisse a remis jeudi à Bamako, au secrétaire général de la présidence malienne Toumani Djimé Diallo, un rapport d’études dans le cadre de la lutte contre la prolifération des armes légères au Mali, a-t-on appris ce jour. Ce rapport qui vient d’être remis au secrétaire général de la présidence, est la suite d’une demande du gouvernement malien à travers la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres auprès du gouvernement fédéral suisse afin de l’aider à lutter contre ce fléau.
Selon ce rapport, les armes sont stockées de manière anarchique contrairement aux normes et elles constituent aujourd’hui une menace à la paix et à la stabilité nationales.

En deux décennies d’existence, l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires a fait sa preuve dans la promotion des échanges économiques en apportant la garantie nécessaire à la sécurité juridique et judiciaire aux investissements. 17 octobre 1993-17 octobre 2013, l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires a 20 ans. C’est à Ouagadougou, la capitale burkinabè qu’a été célébré ce 20ème anniversaire de l’organisation à travers une rencontre des experts des pays membres de l’OHADA, une réunion du Conseil des ministres et un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement.
Les institutions de l’organisation ont placé cet événement sous le signe du bilan et des perspectives.

Le nord du Mali reste menacé par l'insécurité et l'instabilité politique, analyse Mathieu Pellerin, spécialiste du Sahel, neuf mois après l'opération Serval, lï'intervention militaire franco-africaine. Neuf mois après le début de l'intervention militaire franco-africaine, le nord du Mali reste menacé par l'insécurité et l'instabilité politique: attentats djihadistes, tensions entre les autorités et les groupes armés touareg, difficultés de retour pour les réfugiés... Spécialiste du Sahel et directeur de la société Cisca (Centre d'intelligence stratégique sur le continent africain), Mathieu Pellerin livre son analyse de la situation.
Des groupes djihadistes ont perpétré plusieurs attaques terroristes au nord du Mali ces dernières semaines. Quel danger représentent-ils?

Le chef d'état-major des armées françaises l'Amiral Edouard Guillaud, qui a effectué une visite de travail au Mali, a déclaré mercredi que la France n'est ni pro ni anti MNLA à la sorite de la séance de travail avec le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a-t-on appris ce jour.Arrivé mardi soir, le CEMA français a entamé son séjour par une séance de travail


La cérémonie a lieu ce matin à la suite d’une réunion d’examen des dossiers. Tous étaient là, membres du cabinet et services rattachés pour présenter les vœux pour la fête et ont pris l’engagement de le servir loyalement. Au nom des membres du cabinet les mots ont été adressés par Oumar Sidi SANGHO désigné par le Directeur de Cabinet du Premier ministre


Un sous-officier du 6e régiment du génie d’Angers a été très grièvement blessé dimanche, au Mali. Il a été rapatrié à Paris par Falcon. Selon plusieurs sources militaires, son pronostic vital est engagé. Une enquête de commandement est en cours après une explosion qui ne semble pas être le résultat d’une action de combat. Deux enquêtes en cours devront établir la cause de l’explosion


Le Mali s’est invité, ce mercredi 16 octobre, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Le représentant spécial de la Mission internationale de soutien au Mali (Minusma) ainsi que le ministre malien de la Réconciliation nationale, Cheick Oumar Diarra, se sont exprimés à la tribune des Nations unies, à New York. Bert Koenders, patron de la Minusma, déployée depuis juillet


Le général Sanogo et sa famille ont quitté ce dimanche le camp de Kati, près de la capitale. Un départ plus que symbolique pour celui qui incarne le dernier coup d'Etat au Mali. Il était alors capitaine, mais a depuis été nommé général par le président transitoire Dioncounda Traoré. Beaucoup souhaitent qu'il s'efface totalement de la vie politique.


IBK - AOK : La brouille qui ne finira jamais ?  (Procès Verbal,16/10/2013)

Après avoir été les meilleurs amis du monde, Konaré et IBK ne cessent d’étaler leur inimitié sur la place publique ainsi qu’en témoigne l’absence du premier à la double investiture du second. Pourquoi cette guerre et quand finira-t-elle ? Procès-Verbal a enquêté.Depuis l’avènement d’IBK au pouvoir, son ancien patron, Alpha Oumar Konaré, n’arrête pas de le bouder


Le 19 septembre dernier, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) était investi président du Mali en présence de nombreux chefs d’État qui avaient fait le déplacement pour marquer l’évènement. Il soufflait comme un vent d’espoir et de renouveau lors de la cérémonie. Les autorités maliennes et leurs partenaires avaient de bonnes raisons de se montrer optimistes.


Un vent de fronde a accueilli, lundi au Mali, l’annonce faite par les autorités de leur intention de lever les mandats d’arrêt visant des chefs de groupes armés poursuivis pour crimes de guerre en lien avec la rébellion de 2012 dans le nord du pays.Dans un communiqué publié lundi soir, le syndicat autonome de la magistrature a exprimé son désaccord


Les forces françaises sont confrontées à des groupes islamistes dans un contexte politique où la France et le Président Ibrahim Boubacar Keïta sont soumis à la surenchère verbale des tenants d’une solution de force au Nord Mali.Les accrochages qui ont lieu au Mali doivent être replacés dans leur contexte géopolitique et stratégique. Aucun responsable militaire français


La récente mutinerie de Kati et ses conséquences, le contexte de vive tension dans le nord, l’actualité politique de la tenue prochaine des élections législatives,  les appréhensions du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et la République (FDR), le gouvernement Oumar Tatam Ly à ses débuts d’activité…Le leader de l’URD  non moins candidat finaliste


Des habitants du village de Koubi, dans le centre du Mali, poursuivaient dimanche les recherches dans le Niger pour retrouver des disparus après un accident de pirogue qui a fait au moins 32 morts, une des pires catastrophes fluviales de l'histoire du pays selon les autorités. L'épave de la pinasse (grande pirogue) est complètement immergée dans le fleuve


Les forces armées maliennes et leurs alliées ont détruit dimanche des explosifs abandonnés par des éléments du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao) à Bentia, une localité située à 50 km de la ville d'Ansongo dans la région de Gao, au nord-est du Mali, ont confié à Xinhua des habitants d'Ansongo. "Lundi dernier, des éléments du Mujoa


L’Espace d’interpellation démocratique vivra cette année sa 18è édition le 10 décembre prochain.Et déjà les services du médiateur de la République invitent nos concitoyens au dépôt de leurs interpellations. Véritable tribune des sans voix, l’EID est une initiative de l’ancien président Alpha Oumar Konaré.Au Mali, le processus de démocratisation entamé en 1991 a ouvert de nouvelles perspectives


Attentat et menaces d'Aqmi, échauffourées avec les rebelles touaregs, fronde d'une trentaine d'éléments de l'ancienne junte... Confronté à ce triple péril, le nouveau président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), affiche la plus grande fermeté.Il n'aura pas fallu plus d'un mois après sa prise de fonctions, le 4 septembre, pour ramener Ibrahim Boubacar Keïta (IBK)


C’est une information RFI. Au Mali, après la libération de deux vagues de prisonniers ces dernières semaines, le gouvernement s’apprête à faire un nouveau geste à l’endroit des groupes armés, et notamment des rebelles touaregs du MNLA. Près d’une centaine de mandats d’arrêt pèsent actuellement contre des membres de ces groupes armés.


Dans le cas de l’immeuble qui s’est affaissé en zone ACI 2000 le mardi 8 octobre 2013, l’Ordre des architectes du Mali a passé en revu tout le processus et les procédures pour la construction d’un immeuble au Mali. Il a retenu l’irresponsabilité du propriétaire. A cet effet, l’ordre des architectes du Mali a animé le 10 octobre 2013, une conférence de presse à l’hôtel Colombus


Quelques jours après la mutinerie du 30 septembre et la descente musclée de l’opération Saniya consistant à désarmer les mutins et récupérer leurs armes, trois corps sans vie de soldats viennent d’être découverts.Il s’agit du corps de l’adjudant chef Dramane Cissoko chef de poste du comité de suivi  de la réforme de l’armée, organe dissout par le président de la République


Après un mouvement de colère, la semaine dernière, de soldats maliens au camp militaire de Kati contre le chef de l’ex-junte, le général Sanogo, la reprise en main du camp continue. Une nouvelle hiérarchie militaire s’installe sur les lieux pour faire régner la discipline. Quant à Amadou Sanogo, il quittera bientôt le camp situé à une quinzaine de kilomètres


Aujourd’hui à Gao, des jeunes et des organisations de la société civile ont manifesté leur colère à travers un sit-in devant la place de l’indépendance de la ville. Les manifestants ont investi les lieux le matin en protestant contre l’insécurité qui refait surface dans la ville avec les récents tirs d’obus sur la cité et le dynamitage d’un pont vers la frontière nigérienne par le Mouvement


Les partis qui se réclament naturellement de la mouvance présidentielle et ceux qui se disent de l’opposition enterrent momentanément leurs divergences pour faire liste commune.Le dépôt des listes de candidatures pour les élections législatives du 24 novembre 2013 a été bouclé hier sur l’ensemble du territoire. La constitution de ces listes a fait l’objet


Kassim Traoré, journaliste à l’hebdomadaire ‘’Le Reporter’’, après son reportage dans le camp militaire ‘’Soundiata’’ de Kati, s’est confié au journal ‘’Le Républicain’’. Il dévoile à cœur ouvert le grand bluff du gouvernement malien. Les nouvelles autorités maliennes, face à la question


Qui cherchent à déstabiliser le Mali ?  (Xinhuanet,10/10/2013)

Les 7 et 8 octobre 2013 ont eu lieu des tirs d’obus sur la ville de Gao et la destruction d’un pont reliant le Mali au Niger. Le Nord du Mali vit dans l'insécurité.Depuis le mois de septembre 2013, le Nord du Mali a de nouveau sombré dans l’insécurité. Une insécurité qui s’est aggravée


Depuis que Karim Kéita a affiché son ambition de briguer un siège député en Commune II, la famille Attaher Maïga de Quinzambougou (celle de sa mère), l’a béni. Des jeunes du quartier se sont spontanément réunis pour soutenir cette candidature, qu’ils considèrent «comme un don de Dieu».


En gérant de façon ferme la mutinerie qui vient d’agiter le camp Sunjata Keïta et, partant, la ville-garnison de Kati, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui, notamment ses qualités d’homme d’Etat capable de redresser le Mali


L’ancien Premier ministre de la transition, Cheick Modibo Diarra, a laissé des casseroles qui font trop de bruit après lui. Le scandale financier dont s’est rendu coupable son cabinet ressort dans le rapport que le bureau du Vérificateur s’apprête à mettre sur la place publique.


Aux lendemains du coup d’Etat de 1968, le lieutenant putschiste venait de s’octroyer un grade de Général. Pour mieux respirer dans son fauteuil présidentiel, il se débarrassera de ses alliés de tous les jours Les Tiécoro, Kissima Doucara, Karim Dembélé, Ibrahima Ly et tout le reste


Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a revendiqué mardi des tirs à l'arme lourde sur Gao, dans le nord du Mali, et le dynamitage d'un pont plus au sud, menaçant d'autres actions au Mali, en France et en Afrique de l'Ouest. "Au nom de tous les moujahidine


La Fédération Malienne de Football (Femafoot) a un nouveau président pour les quatre prochaines années. Il s’agit de l’inspecteur général de police non moins président du Djoliba Athlétique club de Bamako, Boubacar Baba Diarra, élu au terme de l’Assemblée générale ordinaire


Le mouvement Sabati 2012, qui a soutenu la candidature de Ibrahim Boubacar Keita à la présidentielle, a tourné casque en faveur du Cnid de Me Tall pour les législatives de novembre prochain.La décision a été prise, selon une source proche du mouvement, après maintes réflexions.


Le Burkina Faso sous le Président Blaise Compaoré a été directement impliqué dans des crises au niveau de sept pays  de l’Afrique de l’ouest : le Libéria, la Sierra Leone, le  Niger, le Togo, la Côte d’Ivoire, la Guinée et enfin (on l’espère) le Mali.Si dans tous ces pays il a remporté des  « trophées de guerre »


Sortie de crise : Péril sur les législatives  (L'indicateur du Renouveau,08/10/2013)

Attaques à l’arme lourde hier à Gao, attentat à Tombouctou et accrochages entre rebelles et l’armée malienne à Kidal, il y a visiblement toujours de l’eau dans le gaz de la paix au Mali et surtout un péril sur les élections législatives prévues dans quelques semaines. En tout cas, les demandes


Des islamistes ont tiré lundi matin des obus sur Gao, principale ville du nord du Mali, a annoncé à l'AFP un responsable du commandement de l'armée malienne dans la ville, sans pouvoir préciser s'il y avait des victimes.


RFI diffuse en intégralité la feuille de route d’Aqmi pour l’Azawad, un document signé de la main du chef d’Aqmi, retrouvé le 16 février 2013 par Nicolas Champeaux et Jean-Louis Le Touzet, envoyés spéciaux de RFI et Libération à Tombouctou. Dans ce document édifiant, daté du 20 juillet


Les derniers évènements de Kati ont fait comprendre aux autorités l’impérieuse nécessité de nettoyer Kati qui selon le président de la République « ne fera plus peur à Bamako, pas à Koulouba en tout cas ». Si les instructions données pour rétablir la sécurité dans le district de Bamako


Le premier tour des élections législatives est fixé par le gouvernement au 24 novembre prochain. Même si cette décision n’a pas l’aval de toute la classe politique, des acteurs exigeant que les ratés constatés au cours de la dernière présidentielle soient corrigés au préalable


Les rébellions touareg et arabe ont annoncé samedi soir qu’elles reprenaient les négociations de paix avec le gouvernement malien, portant notamment sur les territoires du Nord où vivent essentiellement ces communautés, neuf jours après les avoir suspendues


A quelques jours du 1er tour des législatifs fixés pour le 24 novembre prochain, les candidatures se précisent et le voile se lève petit à petit sur l’identité des candidats engagés dans la course.Arrivé 2ème au 1er tour de l’élection présidentielle du 28 juillet dernier avant d’être défait


Au sein du Rassemblement pour le Mali, la candidature de Karim Keïta ne fait pas l’unanimité. Pour de nombreux militants et leaders du parti d’IBK, l’investiture de son fils pour les législatives viole complètement les critères de choix du parti. Il reste à savoir si les opposants


IBK n’a pas n’a pas voulu que l’ancien Premier ministre continue son mandat à la médiature qui court jusqu’en 2018. Hier, il a informé le Conseil des ministres de la nomination de Baba Akhib HAIDARA en qualité de Médiateur de la République.


Le Fonds monétaire international (FMI) a accordé un prêt d'un montant de 30 milliards de FCFA au gouvernement malien, a annoncé vendredi Christian Josz, qui a conduit une mission du FMI du 23 septembre au 4 octobre au Mali.


Soumaila Cissé élu président du FDR  (L'Indépendant ,05/10/2013)

A l’issue d’une réunion hier en fin d’après-midi au siège de l’URD, Soumaïla Cissé a été choisi comme nouveau président du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR). Le finaliste malheureux à la dernière élection présidentielle se positionne ainsi comme


Le calme est revenu au camp militaire de Kati, après le passage de l’opération Saniya, conduite par l’Etat-major Général des Armées. Au-delà de la « neutralisation sans violence » des mutins, « toutes les armes individuelles et collectives qui étaient … détenues à la résidence du Général Amadou Aya Sanogo


Un groupe de militaires maliens ayant provoqué des incidents lundi dans la ville garnison de Kati, près de Bamako, ont été "neutralisés", a annoncé jeudi le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga. A la suite "de l'agitation créée" lundi "par un groupe de soldats


« Tant que je resterai procureur général, aucun prisonnier rebelle ne sera libéré ! », avait dit haut et fort le Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako. Le mercredi le 2 octobre 2013, IBK a libéré à l’hôtel Kimpeski de Bamako 23 prisonniers rebelles. A présent la réaction du procureur est attendue.


Les soldats de l' ex-junte qui se sont révoltés lundi contre certains de leurs chefs gardent leurs positions avec des armes à l' entrée de la ville garnison de Kati, ont confié à Xinhua mercredi soir des habitants."A l' entrée de la ville de Kati, plus précisément au niveau du rond-point en venant de Bamako

 


Mes chers compatriotes, Comme vous le savez, j’étais hors du pays pour porter votre salut et dire votre gratitude aux amis du Mali qui avaient accouru, dans un élan sans précédent, à son chevet, quand il en avait le plus besoin.A New York, à la faveur de la 68ème Assemblée Générale


En attendant le feu vert de son Papa, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, comme nous le disions dans notre précédente parution, la candidature de Karim Kéita pour les législatives, en Commune II du District de Bamako, se précise.Dans une correspondance dont copie nous est parvenue


Vingt-trois prisonniers, qui avaient été arrêtés "sur le théâtre des opérations" militaires dans le nord du Mali, ont été libérés mercredi à Bamako, selon le ministre malien de la Justice, dans le cadre d'un accord entre le gouvernement et les groupes armés signé en juin. "En application des accords de Ouagadougou


Les soldats qui se sont révoltés lundi à Kati contre certains responsables de l'ex-junte, notamment son chef le général Amadou Haya Sanogo, attendent le retour de Paris du président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) au Mali pour la résolution des vives tensions entre eux


L’image a fait le tour du monde, la candidate malheureuse à la présidentielle dernière et non moins députée élue à Bourem, Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, aux cotés de la Première Dame à New York. Du coup, on se demande quelle fonction la tonitruante dame


Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a qualifié mardi "de nouveau fonctionnaire au services des intérêts" de la France le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, et a dénoncé l'hégémonie de Paris sur l'Afrique musulmane, dans un communiqué publié par l'agence de presse


La remise par le gouvernement malien des prisonniers du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) à la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et la Croix Rouge, prévue mardi, est reportée à une date ultérieure


De nouveaux troubles au Mali ont amené le président malien Ibrahim Boubacar Keïta à écourter sa visite en France pour rentrer mardi dans son pays qui sort à peine d'une crise politico-militaire de 18 mois. M. Keïta rentrera à Bamako après sa rencontre mardi à Paris


Hier lundi 30 septembre, dans la matinée, l’accès à la ville garnison de Kati a été bloqué, fermé à la circulation. La raison ? Le camp Soundiata de Kati a connu une effervescence particulière, la surchauffe de l’atmosphère tenait à une scène de protestation violente, des sous officiers


AQMI revendique l’attaque suicide de Tombouctou  (Autres presses,01/10/2013)

Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué ce lundi l’attentat suicide qui a eu lieu samedi à Tombouctou, dans le nord-Mali. L’organisation terroriste responsable de l’enlèvements de nombreux occidentaux


Les législatives prévues pour les mois de novembre et de décembre prochains sont en train de laminer déjà la cohésion au sein des partis politiques. Des démissions partout à cause de l’élaboration des listes, chacun voulant être député.


Dans le dossier relatif à la gestion financière de la Primature, le Vérificateur général, dans le chapitre consacré aux fonds algérien et marocain, disait dans son rapport que : « l’équipe de vérification n’a pu disposer de documents régissant ces fonds. Les documents fournis à l’équipe


Dans une de nos parutions, nous avions souligné, à l’intention du président Ibrahim Boubacar Keita, que l’occupation, des bureaux de la présidence et de la résidence d’Etat, figure parmi les symboles fort de l’Etat. Tout ce qui est contraire, quelque soit les conditions, à la transformation


Dimanche 29 septembre après-midi, pendant près de 45 minutes, l'armée malienne et des combattants du MNLA se sont affrontés dans le centre-ville de Kidal, au niveau d'un check-point de l'armée situé devant la Banque malienne de solidarité, attaquée à la grenade vendredi.


Un kamikaze s'est tué dimanche, sans faire de blessé, en manipulant accidentellement sa ceinture explosive à Kidal, ville du nord-est du Mali où il comptait commettre un attentat suicide, ont indiqué à l'AFP un responsable local et une source militaire africaine sur place.


De sources bien introduites, le fils du président de la République le plus introduit dans les milieux politiques, notamment au sein de la jeunesse du Rassemblement pour le Mali (RPM), Karim Kéita sera candidat en commune II du district de Bamako.


Discours d'IBK à la tribune de l'ONU.  (Autres presses,28/09/2013)

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Chef d'Etat et de Gouvernement, Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies, Mesdames et Messieurs, Permettez-moi, tout d’abord, de vous adresser les chaleureuses félicitations de la délégation


Deux militaires maliens ont été blessés vendredi à Kidal, dans le nord-est du Mali, dans une attaque à la grenade par des hommes non identifiés, selon un responsable du gouvernorat de la région et un habitant.Deux grenades offensives ont été lancées aujourd'hui contre des militaires


Libération de prisonniers assassins de nos compatriotes ; réception, au Palais présidentiel, de terroristes sous mandat d’arrêt ; violence impunie contre trois ministres de la République à Kidal par des séparatistes au nom de la réconciliation, sans justice alors, d’une part.


Trois pays voisins au nôtre, le Sénégal (avec lequel le Mali partage une frontière longue de 419 kms), la Mauritanie (avec lequel le Mali partage une frontière longue de 2.237 kms), le Niger (avec lequel le Mali partage une frontière longue de 821 kms), ne seraient pas contents


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a souligné jeudi, lors d'une série de visites dans trois institutions de la république la nécessaire complémentarité qui doit prévaloir entre toutes les institutions républicaines du Mali afin de relever le pays, après les graves


Les rébellions touareg et arabe ont annoncé jeudi soir qu'elles suspendaient les négociations avec le gouvernement malien portant sur les territoires du Nord, où vivent essentiellement ces communautés, ce qui fragilise les perspectives de paix durable au Mali.


Ouverte avant-hier mardi le 24 septembre, la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations unies dont le thème est « programme de développement post 2015 : plantons le décor » poursuit ses travaux dans la grande salle de l’Immeuble LNB au siège de l’organisation mondiale.


Mali: A Gao, la France partie pour rester  (Autres presses,26/09/2013)

«20 Minutes» s'est rendu sur «la plate-forme opérationnelle» désert de l'armée française au Mali… Subitement, le vrombissement caractéristique du Transall s’arrête. L’avion de transport militaire réduit ses gaz et pique du nez vers le bas. Dans le jargon militaire


Selon les informations recueillies par nos confrères de RFI, quatre militaires tchadiens seraient toujours retenus par la Minusma et soupçonnés d’être parmi les auteurs du viol d’une prostituée à Gao. C’est ce qui ressort d’une enquête préliminaire ouverte par l’Onu sur les allégations


La deuxième réunion du cadre du suivi de l’Accord préliminaire à l’élection présidentielle et aux pourparlers de paix, Comité de suivi et d’évaluation (CSE) tenue mercredi 18 septembre 2013 à Bamako a abouti à la libération de 12 détenus rebelles. Une décision politique


La seconde cérémonie d’investiture d’IBK a eu lieu, comme prévu, le 19 septembre 2013 au stade du 26 mars. L’événement est grandiose; une bonne moitié des 43 chefs d’Etat invités ont fait le déplacement. Fanfare, troupes folkloriques, dignitaires nationaux, foule dense, tout est au rendez-vous.


Depuis son départ de la primature, Diango Cissoko, est toujours à la maison. Selon toute vraisemblance, Diango serait dans l’attente d’un feu vert solennel du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pour reprendre sa fonction à la médiature de la République.


Trente ex-combattants du Mujao ont été libérés hier, mardi 24 septembre, à Kidal. Ils avaient été arrêtés au moment de l’intervention Serval dans le massif de l’Adrar et ils étaient détenus depuis à la prison centrale de Kidal par le MNLA. Ils ont été rendus à leur famille sous le contrôle de la Minusma et avec le soutien


Ces troupes ont participé à une intervention militaire internationale lancée en janvier par la France, à la demande du Mali, pour chasser des groupes islamistes armés qui ont occupé pendant plusieurs mois en 2012 le nord du Mali. Des accusations d'abus sexuel, notamment à Gao, et de "mauvaise conduite"


Mali : après l'ONU à New York, IBK à Paris  (Jeune Afrique,25/09/2013)

Après l'assemblée générale des Nations unies, qui commence le 24 septembre à New-York, IBK est attendu à Paris. Notamment pour des entretiens approfondis avec son homologue François Hollande et le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. L'entretien entre Ibrahim Boubacar Keïta


Le président de République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, après la prestation de serment le 4 septembre 2013, a, à travers une cérémonie solennelle ce jeudi au Stade 26 mars, entamé son mandat de 5 ans à la tête du Mali. Pour célébrer le début de ce quinquennat d’Ibrahim Boubacar Kéita


Ibrahim Boubacar Keïta est entré en fonction, le jeudi 19 septembre 2013. Une entrée officielle marquée par la présence des hôtes de marque, et qui se fait après celle de la prestation de serment, devant la cour suprême, le 4 septembre. L’inédit est non seulement la présence d’une vingtaine de chefs d’Etat


Le chérif était l’invité surprise du roi Mohamed VI dans sa résidence huppée sise à Fassokanou, le soir du jeudi 19 septembre, jour de l’investiture de président IBK. Selon des sources bien informées, le Chérif est arrivé vers 19 avec certains de ses fils dans la résidence du roi. Son convoi, composé des véhicules


Les 167 soldats tchadiens qui ont quitté, le 16 septembre, leur base de Tessalit - dans le nord-est du Mali - pour réclamer le paiement d'arriérés de salaire ainsi qu'une relève - sont d’abord arrivés à Gao, où ils ont organisé une soirée arrosée et agitée. Mais depuis, aucune information n'a filtré sur leur cas.


l’absence du président mauritanien à la cérémonie d’investiture du nouveau président malien reflète la dégradation des relations diplomatiques entre Bamako et Nouakchott, confient des sources concordantes à l'Alakhbar.Selon nos sources, les relations diplomatiques


Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK a affirmé samedi dans son adresse à la Nation à l'occasion de la fête nationale que les fonctionnaires absentéistes ou chroniquement retardataires devront impérativement modifier leur comportement et annoncé l'interdiction


Il était prévu dans le programme de la cérémonie solennelle marquant le début de prise de pouvoir d’Ibrahim Boubacar Kéita ce jeudi 19 septembre 2013 au Stade du 26 mars qu’après son discours, le président de la République du Mali devrait faire, en voiture décapotable


Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK a présidé dimanche son premier défilé militaire de la fête d'indépendance en sa qualité de chef suprême des armées lors de laquelle il a promis l'amélioration des conditions de vie et de travail des forces armées et de sécurité du pays.


Si les impératifs de sécurité collective et la dégradation continue de la situation en Centrafrique justifient amplement la présence d’une vingtaine de chefs d’Etat à la cérémonie festive ayant consacré, ce 19 septembre, l’avènement d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à la tête de son pays.


"Nous avons gagné cette guerre", a déclaré jeudi à Bamako le président français François Hollande, qui avait envoyé en janvier ses troupes soutenir les forces maliennes face aux groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali. "Nous sommes à son aboutissement, car c'est une victoire,


Le président tchadien Idriss Deby Itno a affirmé jeudi à Bamako que son pays n'était pas responsable du mécontentement de ses soldats déployés dans le nord du Mali qui réclament le paiement de leurs soldes. Le chef de l'Etat tchadien a également renvoyé la question vers la force de l'ONU


Le Président du Faso, Blaise Compaoré, assistera, en principe, ce jeudi 19 septembre 2013, à l’intronisation en grande pompe, du nouveau président malien élu, Ibrahim Boubacar Kéita. C’est devenu presque une tradition pour les chefs d’Etat de la sous-région de participer à l’investiture de leurs pairs.


Gamou promu Général : une injustice réparée  (Autres presses,19/09/2013)

Le conseil de ministres de ce mercredi 18 septembre 2013 vient de réparer une injustice qui avait été faite à un valeureux officier par la transition : El Hadji Gamou. Celui-là même que Dioncounda et son gouvernement avaient superbement ignoré dans leur distribution de grades en son temps.


Le président tchadien Idriss Deby Itno est arrivé mercredi à Bamako, où il a été précédé par d'autres dirigeants invités à assister à la cérémonie d'investiture jeudi du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta, selon la télévision publique malienne. Le chef de l'Etat tchadien


La rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) négociera uniquement avec Bamako sur la base d'une autonomie des territoires du Nord du Mali, a affirmé mercredi à l'AFP son vice président Mahamadou Djeri Maïga.Cette déclaration fragilise de futures négociations entre les deux camps, le gouvernement malien


Les préparatifs de la cérémonie d’investiture festive du président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK vont bon train, a constaté mardi un correspondant de Xinhua au stade du 26 mars là où aura lieu notamment un défilé militaire. Le président élu du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, a prêté serment le 4 septembre dernier.


Le président IBK a rencontré ce mardi les leaders des groupes armés du Nord à Koulouba. Occasion pour lui de tenir le langage de vérité : tout est envisageable sauf l’intégrité territoriale et l’autonomie, a-t-il martelé.Le président Ibrahim Boubacar a rencontré les leaders des groupes armés du Nord ce mardi à Koulouba


Cent soixante soldats tchadiens de la force de l'Onu au Mali ont quitté leur base de Tessalit (nord-est) entre lundi à mardi pour réclamer le paiement de leurs arriérés de soldes et de meilleures conditions, a-t-on appris mardi de sources militaires. "Nous sommes 160 éléments


Le Gouvernorat du district de Bamako a abrité hier un atelier d’évaluation de l’élection présidentielle 2013, atelier organisé avec la participation des représentants des partis politiques. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du représentant du ministre de l’Administration


C’est une source généralement bien informée qui l’indique : l’ex-chef de la junte putschiste du 22 mars 2012, le désormais Général de Corps d’armée, Amadou Haya Sanogo, pourrait être nommé dans un proche avenir Conseiller spécial auprès du président IBK, chargé des questions militaires. Si elle se confirmait cette nomination


S’il faut tirer le chapeau à Dioncounda Traoré pour avoir gardé le cap et conduit à bon port le bateau Mali malgré le sale temps, il n’en laisse pas moins derrière lui une bonne compagnie de mécontents. Du président tchadien à Django Cissoko, en passant par le FDR et les travailleurs de Koulouba, le syndicat de ses victimes présente


Le MNLA met la pression sur IBK  (Autres presses,17/09/2013)

Que s’est-il réellement passé ce 11 septembre 2013 à la frontière malo-mauritanienne, plus exactement à Fooïta près de la localité de Léré ? Les informations éparses recueillies çà et là ont fait état de la mort de 4 villageois et de l’attaque d’un camp militaire par des éléments du MNLA.


Le Mali est le troisième producteur d’or sur le continent africain. Le pays compte également d’autres ressources, pétrole, gaz. Un pays minier qui entend aujourd’hui tirer les bénéfices de ses matières premières. Le nouveau ministre de l'Industrie et des Mines, Boubou Cissé,


Le nouveau Premier ministre du Mali, Oumar Tatam Ly, 49 ans, a célébré aujourd’hui son mariage religieux à la grande mosquée de l’Hippodrome. Il a comme épouse Riyahata Touré, la fille du Younoussi Touré, président de l’Assemblée nationale par intérim et non moins président du parti URD


Avec une forte majorité gouvernementale réunie autour de lui, nombreux sont ceux qui se demandent s’il y aura enfin une vraie opposition au Mali. Le plus en vue pour la diriger est incontestablement Soumaïla Cissé, arrivé à la finale de la dernière présidentielle, mais l’homme ne semble pas être intéressé.

 


Des incidents attribués à des rebelles touareg ont perturbé dimanche une visite de trois ministres maliens à Kidal (nord-est), à la suite des affrontements de mercredi entre l'armée malienne et des rebelles touareg, a-t-on appris de sources concordantes. "La visite des trois ministres a été très mouvementée. Le MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad


Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a présidé samedi à Bamako, une rencontre avec l' ensemble des ministres du gouvernement qu'il dirige, pour dégager les principes directeurs de l'action gouvernementale et de partager les grandes lignes prioritaires de la feuille de route gouvernementale


Le parti de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé fait une croix sur son appartenance au front uni pour la sauvegarde de la démocratie et la République (FDR), le front opposé au coup d’Etat du 22 mars 2012. Dans une déclaration qu’il nous a fait parvenir, le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence


La tension monte entre l'armée et le MNLA  (Jeune Afrique,14/09/2013)

Un accrochage entre l'armée malienne et des touaregs armés a eu lieu, mercredi, près de la frontière avec la Mauritanie. Si ses circonstances sont encore floues - l'armée parle de "bandits" et le MNLA affirme qu'il a été attaqué - cet incident illustre la tension palpable qui règne encore au Nord-Mali


Au Mali, en raison notamment de la crise qu'a connu le pays, des dizaines de milliers d'enfants sont déscolarisés. L'Unicef, avec l'appui de ses partenaires, a lancé vendredi 13 septembre à Bamako, une opération pour aider à la scolarisation de ces enfants. La rentrée scolaire est prévue le 1er octobre prochain. « La paix de retour, l’école aussi »


Tiébilé Dramé, le président du Parena, s’est attaqué récemment, dans une interview parue dans Jeune Afrique, au Général Amadou Haya Sanogo, auteur du coup d’Etat du 22 mars 2012 en remettant en cause son grade. La réponse du Collectif des patriotes (Copa), fervent soutien des putschistes ne s’est pas fait attendre. Face aux journalistes hier, son président Makan Konaté


C’est arrivé le jeudi dans l’après-midi à Nioro. Accompagné de certains talibés, des fidèles du Chérif de Nioro, le député de Yelimané quitte sa localité pour se rendre auprès du chef religieux Bouillé dans son fief de Nioro. Une fois sur place, on ne sait toujours pas pour quelle raison, le député est accueilli dans le quartier Tissit


« Fidèles aux termes de leur déclaration conjointe à Ouaga du 13 juin 2013 et à leur engagement librement pris dans l’Accord de Ouaga du 18 Juin, le MAA et la CM-FPR. Soucieux du rétablissement de la paix et de la sécurité sur l'ensemble du territoire national. Convaincus, qu'en raison de la grande représentativité de leurs communautés


Le calme est revenu hier, jeudi 12 septembre, après l'accrochage entre une patrouille de l'armée malienne et des touaregs armés à Fooïta dans la région de Léré. Bon nombre de questions restent sans réponse pour expliquer ce qui s'est réellement passé et comme souvent les versions divergent.


« Respecter et faire respecter la Constitution et la loi » qui fait partie de la quintessence d’une prestation de serment n’a pas été entendu le mercredi 4 septembre 2013 dans la salle Jelibaba Sissoko du Centre international de conférence de Bamako où IBK prêtait serment. Simple oubli ou bourde républicaine ?« Respecter et faire respecter la Constitution et la loi »


Au terme d’une réunion tenue le mardi 10 septembre 2013 dans la nuit et présidée par le bouillant secrétaire général du Parena, Djiguiba Kéita alias PPR, le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et la République (FDR), a contesté mardi la nomination de l’ancien ministre de l’Administration, chargé de l’organisation des élections


Ils sont 3 officiers supérieurs à se mettre au garde-à-vous devant le Premier ministre Oumar LY, alors que le principe démocratique et républicain commande de renvoyer les soldats dans le camp pour « se soumettre à l’autorité civile » comme cela se doit dans un Etat de droit digne de ce nom. Le colonel Sada SAMAKE, 6è en termes de préséance dans le gouvernement Oumar Tatam LY


Des incidents ont eu lieu entre l'armée malienne et des touaregs, ce mercredi 11 septembre, à Fooïta, non loin de Léré, près de la frontière mauritanienne. L'armée malienne affirme qu’il s’agit d'une opération de sécurisation, entamée depuis plusieurs jours et destinée à lutter contre le banditisme qui gangrène cette zone frontalière. Plusieurs responsables du MNLA


Aujourd’hui, une atmosphère de blues a soufflé sur la première institution de la République. En effet, le patron de l’administration présidentielle, M. Ousmane Sy et son adjoint, M. Bassirou Diarra, ont fait leurs adieux au personnel.Ils sont remplacés respectivement par M. Toumani Djimè Diallo et M. Seydou Nourou Kéita, arrivés dans le sillage du président


Le nouveau patron des services de la Présidence s’attachera à poursuivre le grand chantier de la réhabilitation. C’est un rituel bien rôdé de la vie de la présidence de la République. Le nouveau chef de l’Etat vient avec son Secrétaire général de la présidence de la République qui est son plus proche collaborateur. En effet, le Secrétaire général de la Présidence est le membre le plus haut pla


Oumar Mariko, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2013 a été entendu le 9 août, par le tribunal de la commune IV du district de Bamako. Sa convocation, selon nos sources, était relative à une affaire de meurtre qui remonte au 30 avril 2012, date à laquelle un contre coup d’état à l’encontre de l’ex-Comité national de redressement de la démocratie et la restauration de la démocratie a été déjoué.


Les opposants au président Ibrahim Boubacar Keita, qui avaient soutenu son rival Soumaila Cissé s'expriment. Le Front pour la démocratie et la république a dénoncé le 10 septembre la reconduction dans le gouvernement du ministre de l’Intérieur qui a organisé les élections. Il s'agit du général Moussa Sinko Coulibaly, un proche du général Sanogo, auteur du coup d’Etat de mars 2012.


L’équipe gouvernementale qui vient d’être mise en place par IBK, suscite beaucoup d’indignation chez les Maliens qui aspirent au changement. Ce nouveau gouvernement ne semble pas rassurer la majorité des Maliens qui rêvent d’un ‘’Mali nouveau’’.Le gouvernement d’IBK fait l’objet de beaucoup de critique par l’écrasante majorité des Maliens. Cela, pour plusieurs raisons


Les avis étaient partagés lundi à Bamako sur le premier gouvernement du président Ibrahim Boubacar Keïta, une équipe de 34 membres jugée pléthorique notamment par Soumaïla Cissé, son principal rival à la présidentielle et désormais opposant.


Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita dit IBk, a présidé lundi son premier conseil des ministres, au lendemain de la formation du gouvernement dirigé par le Premier ministre Oumar Tatam Ly.Lors de ce premier conseil des ministres qu’ il a présidé, le président IBK a invité les membres du gouvernement à faire face à leur mission


Le Mali organisera bientôt des assises nationales du Nord. Discussions destinées à permettre le règlement définitif des rébellions récurrentes dans cette partie du pays depuis son indépendance, a annoncé lundi le président Ibrahim Boubacar Keïta, sans fournir de date. Pour cela, un ministère a été créé, celui de la Réconciliation nationale et du Développement des régions du Nord


La liste du nouveau gouvernement a été rendue publique hier dans l’après-midi. Selon plusieurs sources, l’accouchement n’a pas été facile et pourrait avoir des répercussions sur la cohésion et la stabilité non seulement du RPM mais aussi de la coalition de partis et associations qui a soutenu la candidature d’IBK. Dès le lendemain de son investiture, le président IBK a procédé au choix de son tout premier chef de gouvernement.


La nouvelle équipe gouvernementale est composée de 34 membres dont 15 anciens ministres et de nouvelles figures connues à des degrés divers du grand public.Les choses sont finalement allées assez vite pour la formation du nouveau gouvernement. Nommé jeudi dernier, le nouveau Premier ministre a dévoilé hier la liste de son gouvernement.


Le pays a un nouveau gouvernement. Il a donc été dévoilé hier, dimanche 8 septembre, par le Premier ministre Oumar Tatam Ly, un an et demi après le coup d'Etat militaire qui a plongé le pays dans la crise. Il comprend, au total, trente-quatre ministres et ministres délégués. Si on y trouve au moins onze membres actifs du Rassemblement pour le Mali (RPM), il y a aussi de la place pour d'autres tendances


Mali : jihadistes sur le retour  (Jeune Afrique,09/09/2013)

Sans doute les jihadistes du nord du Mali n'attendent-ils qu'une seule chose pour revenir : le départ des troupes françaises, contre lesquelles ils ne peuvent rien. Ils sont désorganisés, éparpillés, mais la menace n'a pas été éradiquée. Ils sont de retour ! À Gao, dans ce qui fut, jusqu'à l'intervention de l'armée française fin janvier, le fief du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao)


Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK, a nommé jeudi Cheick Oumar Diarrah, un politologue, au poste de secrétaire général e la présidence avec pour mission de diriger le cabinet du président de la République, selon une information officielle rendue publique ce vendredi.Avant sa récente nomination en qualité de secrétaire général de la présidence malienne avec rang de ministre, M. Diarrah


Le tableau de l’investiture aurait été cependant parfait si Alpha Oumar Konaré aussi était là. Certes, les divergences entre l’ancien président malien et IBK engagent moins le pays dans son entièreté. Mais s’il avait réussi à faire venir son ex-mentor à la cérémonie d’investiture d’hier, le nouveau président aurait autrement fait montre de sa capacité à transcender certains malentendus. Dire que le nouveau président


Le nouveau Premier ministre du Mali, Oumar Tatam Ly, travaillait vendredi à former son gouvernement, se disant "prêt à relever les défis" pour redresser le pays meurtri par 18 mois de crise politico-militaire.La passation des pouvoirs entre M. Ly et son prédécesseur Diango Cissoko s’est déroulée peu après 12H00 (locales et GMT). "Je suis prêt à relever les défis et missions qui m’ont été assignés par le président" Ibrahim Boubacar Keïta, qui l’a nommé jeudi soir,


Dans leur lutte contre la spoliation de leurs réserves foncières, les habitants du quartier de Koulouba viennent d’attaquer devant les tribunaux, le maire de la Commune III, Abdel Kader Sidibé pour disposition de bien d’autrui, atteintes aux biens publics, faux en écriture, abus de confiance. Dans cette même lutte contre la spéculation, « les voisins du pouvoir » attirent l’attention du nouveau président


Le nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé jeudi comme Premier ministre Oumar Tatam Ly, un banquier de 49 ans, selon un décret officiel pris au lendemain de son investiture. Oumar Tatam Ly est le fils d'un célèbre écrivain et homme politique malien décédé, Ibrahima Ly. Il était jusqu'à récemment en poste à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)


Ce mercredi 04 septembre 2013, au cours d’une cérémonie chargée de symboles et hautement historique pour la nation malienne, Ibrahim Boubacar Keita a été investi dans ses fonctions de chef de l’Etat par la Cour suprême du Mali. Ainsi, IBK devient le troisième président élu de l’ère démocratique. A travers cette investiture, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour le pays qui renoue


La cérémonie était chargée de symboles, et l’atmosphère emprunte de convivialité. Un président arrive, un autre s’en va. La passation de pouvoir entre l’ancien président Pr. Dioncounda Traoré et son successeur le président Ibrahim Boubacar Keita a lieu hier matin en toute simplicité au palais de Koulouba. Cette cérémonie de passation de pouvoir est une tradition républicaine. Mais curieusement,


Le Président de la République, élu par le peuple malien le 11 août dernier, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita, a été officiellement installé dans ses fonctions, hier, mercredi 4 septembre au CICB, par la Cour Suprême. C’était à l’occasion de son audience solennelle, marquant l’investiture du nouveau Président de la République. Cette grande cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités


Les propos du nouveau président, Ibrahim Boubacar Kéita, à l’endroit de l’ancien président de la République, Moussa Traoré, ont blessé beaucoup de démocrates maliens. Ceux-ci n’ont pas compris comment IBK qui a été acteur du mouvement démocratique peut se permettre de tels propos à l’endroit d’un dictateur


A la cérémonie de prestation du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, l’ancien président de la République, le général Moussa Traoré, était gaillardement assis dans la première loge des invités.C’est au cours de son discours  qu’IBK l’a publiquement présenté et a même commencé ses hommages par lui. « Monsieur le président de la République, El Hadj Moussa Traoré, général Moussa Traoré


Ceux avec qui IBK va devoir composer  (Jeune Afrique,05/09/2013)

Militaires, religieux, politiques français et voisins, ils l'ont soutenu pendant sa campagne. Qu'il le veuille ou non, IBK, le nouveau président malien, va devoir composer avec eux. Les militaires Voilà plusieurs mois que la junte a perdu son pouvoir de nuisance. L'intervention française, la mise en place d'une force onusienne et le score d'IBK, qui lui confère une vraie légitimité


Dioncounda Traoré, qui a conduit le Mali pendant une période de transition de 17 mois marquée par de nombreux soubresauts politico-militaires, a affirmé mercredi se sentir "très léger" depuis la passation des pouvoirs au nouveau président Ibrahim Boubacar Keïta. "Je me sens très léger et très libre", a déclaré à la télévision publique malienne (ORTM) M. Traoré


Ministre de la Défense de Dioncounda Traoré, ex-chef d’état-major de la Garde nationale, Yamoussa Camara est l’un des rares officiers de haut rang à avoir été favorable à la junte dès les premières heures du coup d’État du 22 mars 2012 au Mali. À quelques heures de la prestation de serment du nouveau président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), ce général à deux ans de la retraite livre ses vérités sur la transition.


« Je suis ici aujourd’hui en tant que président élu du Mali pour un devoir élémentaire de reconnaissance à l’endroit d’un frère qui a accepté la lourde responsabilité d’assurer la médiation dans la crise multiforme que notre pays a connue », a affirmé à la presse le nouveau président, Ibrahim Boubacar Kéïta, soulignant que les Maliens dans leur pire cauchemar n’ont jamais pensé à une telle crise.


Le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA), organisation politique et militaire touareg active dans le nord du Mali qui a pour objectif de réaliser l'autodétermination et l'indépendance du territoire de l'Azawad, a appelé mardi ses sympathisants à manifester ce mercredi, jour de la prestation de serment du nouveau président malien, Ibrahim Boubacar Kéita, pour réclamer l'autonomie de l' Azawad, a-t-on appris d'une source militaire malienne.


L'investiture du président élu du Mali, Ibrahim Boubacar Keita dit IBK, aura lieu mercredi et comprendra trois temps forts, dont la passation des pouvoirs entre lui et le président par intérim Dioncounda Traoré au palais présidentiel à Koulouba, a-t-on appris mardi soir de source de la commission d'investiture.Après la passation des pouvoirs eux à 09H00 (heures locales et GMT), il y aura à 10H00 la prestation de serment


Ibrahim Boubacar Keïta, élu président de la République après le second tour du scrutin du 11 août 2013 avec 77,62 % des voix contre 22,4 % pour son rival Soumaïla Cissé, sera investi le 4 septembre prochain conformément à la décision de la Cour constitutionnelle. Cependant pour la première fois depuis l’instauration de la IIIème République, la cérémonie d’investiture se déroulera en deux temps.


Primature : Les favoris d’IBK  (L'indicateur du Renouveau,03/09/2013)

À la veille de la prestation de serment du nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keïta, prévu demain, les supputations vont bon train sur le nom du futur Premier ministre. Les noms de certaines personnes reviennent avec insistance même s’il est dit qu’il pourra faire un choix inattendu.Le nouveau président du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, prêtera serment demain au Centre international de conférences de Bamako


Le président de la République par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, a présidé lundi un conseil extraordinaire des ministres lors duquel il n’a pas tari d’éloges, de mots aimables de reconnaissance à l’endroit de l’ ensemble des membres du gouvernement qui ont reçu des distinctions honorifiques ainsi que des personnalités civiles et militaires. Rappelant que c’est par le hasard de l’Histoire que lui et les membres du gouvernement


Le nouveau président sera bientôt investi, mais sans pour autant s’installer dans le palais après le refus de la Chine de faire une donation dans ce sens, comme l’a révélé le ministre des Finances en personne, Abdoul Karim KONATE, au cours d’une rencontre avec le groupe de suivi budgétaire, lundi, à l’hôtel Massaley.C’est le secrétariat général de la présidence qui a évalué une requête de financement


La transition malienne tire vers sa fin. Au moment des derniers réglages pour la sortie des pouvoirs de transition et l’entrée en fonction des pouvoirs élus, certains faits donnent l’impression d’une réelle compétition, une course des pouvoirs sortant à placer leurs hommes partout où besoin sera. Après les nominations par décret présidentiel au grade de Général, qui ont provoqué un tollé général, c’est le tour dans la famille des diplomates maliens.


22 Septembre a pu obtenir une copie du rapport provisoire des enquêteurs du Bureau du Vérificateur Général relatif à la DAF de la Primature sur la période du 22 Mars au 31 Décembre 2012. Comme vous pourrez-vous en rendre compte à la lecture de la 1ère partie de ce document très édifiant, l’inorthodoxie dans les procédures était la règle, alors même que les mesures de baisse des budgets des différents départements


Le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré, veut finir la transition en beauté. Il va décorer à titre exceptionnel ce lundi 2 septembre 2013 une quarantaine d’acteurs de la transition dont des membres du gouvernement, des militaires et des personnalités de la société civile.C’est le Grand chancelier des Ordres nationaux du Mali qui a dressé la liste des personnes à décorer à titre exceptionnel ce lundi dans la salle


...et se contentera de Koulouba Le déménagement annoncé du PM Diango Cissoko et ses collaborateurs est annuléDu fait de l’état défectueux du palais de Koulouba, suite aux événements du 22 mars, certains collaborateurs du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, auraient, selon nos sources, préconisé qu’il établisse ses bureaux à l’actuelle primature. IBK n’a pas apprécié cette proposition.


Le capitaine Sanogo, récemment promu au grade de général quatre étoiles par le président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, au lendemain de l’élection présidentielle qui a vu la victoire écrasante du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), a été, contre toute attente, déchargé de ses fonctions à la tête du comité chargé de la réforme de l’armée malienne.Depuis quelque temps, l’intéressé lui-même se fait de plus en plus discret.


Quel avenir politique pour le FDR ?  (Autres,31/08/2013)

Après la défaite face au candidat Ibrahim Boubacar Keita, le Front Uni pour la Démocratie et la république(FDR) qui soutenait Soumaila Cissé, est-il condamné à survivre dans l’opposition ?Parler du FDR dans certains milieux politiques au Mali, c’est parler de trahison et de corruption et même de la continuation du régime d’ATT. Victimes collatérales du coup d’Etat du 22 mars 2013, les membres du FDR sont perçus aux yeux du citoyen lambda comme des dignitaires de l'ancien régime.


Les inondations consécutives aux pluies torrentielles de mercredi à Bamako ont fait 34 morts, selon un nouveau bilan communiqué vendredi à l'AFP par un responsable des opérations de secours. Le bilan "a évolué ce (vendredi) matin. "On m'a signalé 34 pertes en vies humaines. Les dégâts matériels sont nombreux et une évaluation est en cours", a déclaré le lieutenant-colonel Dié Dao, sous-directeur des opérations de secours


Porté à la tête du pays par le soutien de taille du chérif de Nioro et le chef militaire, le désormais général Amadou Haya Sanogo, IKB aura du mal à se défaire  de ces deux  leaders « religieux et militaire » pour mener à bien librement sa mission.Avec cet appui, tout porte à croire que leur présence dans les sphères de l’Etat sera marquée. Et nous acheminons vers le scénario de Triumvirat.


L’Alliance pour la démocratie au Mali du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ) a envoyé le samedi 24 août 2013 une lettre de félicitation au nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, dans laquelle elle dit être à la disposition d’IBK « sans calcul pour la gestion du pays ». Mais jusque-là, l’intéressé n’a pas encore répondu au parti.


Le nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita est attendu vendredi à Abidjan pour une visite, a-t-on appris jeudi de source officielle.M. Kéita rencontrera son homologue ivoirien Alassane Ouattara, et des discussions sont prévues entre les deux personnalités.Les autorités ivoiriennes et maliennes entendent oeuvrer à travers des "actes forts" au renforcement de leurs relations bilatérales.


Une cinquantaine d’elements incontrôlés du MNLA ( Mouvement National de Libération de L’Azawad) se sont attaqués à des commercants arabes dans la localité de Aguelhoc, située entre Kidal et Tessalit, ce jeudi 29 août, apprend-t-on d’une source locale.Cet affrontement a fait 1 mort et une quinzaine de blessés dans les rangs des assaillants du MNLA.


Le général Amadou Haya Sanogo, chef de l'ex-junte militaire qui a renversé le président Amadou Toumani Touré, n'est plus le président du Comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité, a-t-on appris mercredi de sources officielles.Le Conseil des ministres, réuni mercredi en session ordinaire sous la présidence du président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, a été "informé de l'abrogation du décret portant nomination


Dans nos précédentes éditions, nous avions donné une liste de Premier ministrables qui est régulièrement citée dans l’entourage d’IBK. Il s’agit de Soumeylou Boubèye Maïga, d’Abdoulaye Daffé, d’Abdoulaye Idrissa Maïga, d’Oumar Tatam Ly, de Madani Macky Tall et de Michel Sidibé.Aux dernières nouvelles, il nous est revenu que la piste de ce dernier est plus plausible que celle des autres. Parmi ceux-ci, certains pourraient avoir des portefeuilles stratégiques.


En sortant de la salle du conseil, le chef de l’Etat a tenu à serrer la main de chacun des ministres comme pour leur confirmer que la mission étaient vraiment terminée. Toute chose à une fin, assure un dicton. Hier, le gouvernement de transition a tenu son dernier Conseil des ministres ordinaire au palais présidentiel de Koulouba. Présidé par le chef de l’Etat par intérim, le Pr. Dioncounda Traoré, la session s’est déroulée sous une pluie battante


Au Mali, des inondations font 24 morts à Bamako  (Autres presses,29/08/2013)

Une crue inattendue du fleuve Niger, à la suite de pluies torrentielles, a tué 24 personnes dans plusieurs quartiers de Bamako, capitale du Mali, a annoncé mercredi 28 août Tiéfing Konaté, ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Dans un communiqué, le ministre précise que les quartiers de Bankoni, Taliko, Lafiabougou, Djicoroni, Woyowayanko, Lafiabougou Bougouba et Bougoudani


Qui sera le futur premier ministre du gouvernement d’IBK ? Quels sont les critères qui doivent prévaloir ? Est-ce sur la base d’une présomption de compétence (diplômes) ou une compétence avérée (expérience politique et gestion administrative) ? Est-ce sur la base de l’appartenance politique (militantisme) ou d’une fidélité (ou proximité) au chef de l’Etat ? Les Maliens s’interrogent et observent, ces débats ne tarderont pas longtemps


Après son éclatante victoire au second tour de la présidentielle sur son challenger Soumaïla Cissé, Ibrahim Boubacar Kéïta s’apprête à entrer en fonction le 4 septembre 2013. Selon le journal » Jeune Afrique » dans sa dernière parution, l’équipe d’IBK avait tablé sur le 19 septembre mais la Cour constitutionnelle se fondant sur la loi, a fixé au 4 septembre sa prise de fonction officielle. Ce sont quelque 25 à 30 chefs d’Etat et de gouvernement


Après son election : IBK a rendu visite au Chérif de Nioro hier  (L'indicateur du Renouveau,28/08/2013)

En attendant son investiture prévue pour le 4 septembre, le président élu, Ibrahim Boubacar Kéita, vient d’entamer une tournée de remerciement qui l’a conduit au Gabon au Tchad lundi et hier à Nioro du Sahel.Mais si son entourage n’a pas voulu trop communiquer sur ce déplacement, on sait que le nouveau chef de l’Etat était venu remercier le Chérif Bouyé pour sa mobilisation en faveur de son élection à la présidence.


Le président français François Hollande a déclaré mardi à l'Elysée lors d'une conférence des ambassadeurs français que "la France va réduire sa présence militaire au Mali", mais qu'elle "continuera d'accompagner" le pays.


Le secret de la victoire d’Ibrahim Boubacar Kéita à la présidentielle 2013 est connu de tous : la personnalité de l’homme et non son parti politique, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Sur quelle majorité IBK peut-il compter pour diriger le Mali comme il l’entend ? Ibrahim Boubacar Kéita a été élu président de la République à l’issue de la présidentielle, mais tout le monde est convaincu que ce n’est pas le fait de son parti


La primature malienne est désormais convoitée comme la plus belle fille du village. Il faut dire que le poste prend une nouvelle dimension puisque le nouveau Premier Ministre dirigera un gouvernement légitime, gérera le prodigieux fonds de 2100 milliards de FCFA promis par les bailleurs de fonds et, qui sait?, pourrait  un jour prétendre à la place de Ladji Bourama.


Le président malien élu, Ibrahim Boubacar Keïta, a effectué une visite express au Tchad pour rencontrer son homologue, Idriss Déby. C’est à ce pays qui a perdu le plus d’hommes dans la libération du nord du Mali qu'IBK a réservé son premier voyage. Il a été reçu à l’est du pays où le président tchadien passe ses vacances. L’avion d’Ibrahim Boubacar Keïta s’est posé à Abéché, la plus grande ville de l'est tchadien.


Inculpé et écroué à la prison de Koulikoro le 9 mai dernier par le procureur du tribunal de 1ère instance de Koulikoro, Tahirou Diakité, pour atteinte aux biens publics, dépossession frauduleuse du bien d’autrui, faux et usage de faux, le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, qui rejette en bloc ces accusations, est depuis hier en liberté provisoire. Le dossier n’est pas pour autant clos dans cette affaire relative à une concession rurale sise à Magnambougou.


En marge de sa visite  dans la cité des Balazans le général Sanogo a donné une interview à la presse dans son domicile familial sis au quartier Darslam. Dans cet entretien il nous parle de sa promotion et de sa soumission au tout nouveau Chef suprême des armées. Lisez plutôt.L’Enquêteur : Mon Général bonsoir. On vous a vu en famille très décontracté, quels sentiments vous animent de voir votre promotion


Le nouveau président de la République du Mali qui sera investi le 4 septembre, ne pourra pas s' installer au palais de Koulouba avant neuf mois, annonce une source à la présidence, ce samedi 24 août. "La réhabilitation du palais va prendre au moins 9 mois, toute chose qui ne permettra pas au nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keita d' occuper les locaux aussitôt son investiture, le 4 septembre prochain.


Lettre ouverte du FDR adressée au Président de la République par intérim.Monsieur le Président de la République par intérim,Nous avons l’honneur de soumettre à votre appréciation les faits et constats ci-dessous:Le 12 avril 2012, à la suite de la mobilisation du peuple, sous l’égide du FDR, et de la Communauté Internationale, vous avez prêté serment comme Président de la Transition consacrant dans les faits le retour à l’ordre constitutionnel;

       


Une centaine de jeunes du 4e quartier de Gao, dans le nord du Mali ont marché dimanche pour dénoncer le retour des citoyens arabes, les accusant d’être ralliés aux groupes armés islamistes qui avaient occupé la ville, a déclaré à Xinhua un témoin sur place.Selon les organisateurs de la manifestation, des citoyens arabes s’étaient ralliés aux islamistes terroristes lors de l’ occupation de Gao. « Ceux-ci retournent en tenues civiles et se pavent comme si de rien était.


IBK claque la porte devant Amadou Koïta !  (Autres presses,24/08/2013)

Amadou Koïta, le porte parole du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FDR) au domicile du nouveau président de la République, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, qui l’aurait cru ? Mais, ce n’est guère une surprise. Au Mali, la quête du strapontin ne connaît pas d’âge ni de personne. Nul n’est à l’abri du besoin. Mais, après tout ce qu’il a dit, il aurait du attendre qu’on lui fasse appel. Il serait mieux traité en ce moment. Mais, hélas. Il s’est fait humilier pour rien. Selon nos sources


C’est ce mercredi 21 août à son domicile que le président par intérim a rencontré de nombreux cadres de son parti, l’Adéma Pasj. L’ordre du jour, que l’abeille solitaire aille avec le Rpm aux législatives pour détruire définitivement le FDR qui l’a mis au pouvoir. Mais surtout de débaucher des cadres de l’Urd pour des fins utiles.Désormais, l’Urd sera face à une horde de partis politiques. Cette lutte commence déjà dans le salon feutré du président intérimaire.


Les "Signataires par le sang", groupe terroriste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, responsable des attentats du site gazier In Amenas en Algérie, et le Mujao, originaire du nord-Mali,ont annoncé ce jeudi leur fusion.Leur nouvelle organisation se nomme désormais :"Al Mourabitoune" (Les Almoravides).Dites désormais Al Mourabitoune,ou Almoravides.C’est le nom du groupe constitué des « Signataires par le Sang », katiba dirigé par le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar


La première sortie du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, n’a fait qu’aggraver l’agitation de certains hommes politiques. En annonçant que son « pouvoir ne sera pas un partage de gâteau« , il en a rajouté à l’inquiétude de nombreux situationnistes ainsi que certains de ses propres partisans qui ne parviennent plus à le voir. Pour être dans le prochain gouvernement, c’est du côté de son fils que de nombreux politiciens dont d’anciens candidats à la présidentielle ont décidé de tourner.


Les raisons qui justifient la débâcle du candidat Soumaïla Cissé au premier et au second tour de la présidentielle 2013 sont diverses mais connues par la majorité de Maliens. A-t-il été rattrapé par son passé? Ses camarades l’ont-ils trahi au profit d’IBK? Lire notre décryptage.Suite au coup d’état du 22 mars 2012, il y a eu deux regroupements politiques au Mali. À savoir : les pros putschistes réunis au sein de la Confédération des organisations patriotiques du Mali (COPAM) et les antis putschistes logés


Terrorisme : Un cerveau du MUJAO à Bamako  (Autres presses,23/08/2013)

Bamako, la capitale malienne est devenue depuis un certain temps, un nid ou pour par ne dire « le refuge » de tous les terroristes qui ont fuit le nord du Mali après l’opération Serval. Un des cerveaux du Mujao, en l’occurrence Yehia Ould Habib…a été surpris en pleine villégiature dans le quartier Baco Djicoroni Golf.Yehia Ould Habib est connu des populations de Gao pour être un  des cerveaux du Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).Juste avant l’entrée des forces serval à Gao fin janvier 2013, il avait miné sa maison sise au quartier Aljannabandia.


Le gouvernement malien a proposé jeudi la tenue du premier tour des élections législatives à la date du 27 octobre prochain, trois semaines avant un éventuel second tour dans les circonscriptions "où cela s'avérera nécessaire". L'organisation de ces législatives permettra de fermer le chapitre de la crise institutionnelle au Mali parce que l'élection du président de la République ne met pas fin à la crise multidimensionnelle dans le pays a déclaré le ministre malien de l'administration territoriale


Au lendemain de la confirmation de son écrasante victoire à la présidentielle par la Cour constitutionnelle, le nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est adressé à son peuple depuis son QG de campagne à Bamakocoura. IBK rassure les Maliens de ne pas les décevoir et de ne surtout pas permettre que le Mali soit aux yeux de certains comme un gâteau à se partager.Celui qui va devenir l’homme fort du Mali à partir du 4 septembre 2013 puisque vainqueur de la présidentielle


Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE.Ancien président de la république du MaliRésidence Pasteur, 39 avenue Pasteur, Dakar. Dakar, le 15 aout 2013.Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KeitaPrésident de la République du Mali-Bamako-Objet : Lettre de Félicitation Monsieur  le Président, A l’occasion de votre élection à la Magistrature suprême de notre Pays,


Hier, en recevant ‘’Le Prétoire’’ à son domicile, le colonel Youssouf Traoré a démenti les rumeurs infondées qui font état de son arrestation pour «tentative d’empoisonnement» du Général Amadou Haya Sanogo. Dans une interview que nous vous proposons, l’officier supérieur fait le point de sa collaboration avec Amadou Haya Sanogo et apporte un démenti cinglant à ce qu’il appelle de l’intox ou des diffamations contre sa personne. Il en a aussi profité pour démentir certains propos faisant état du partage


Les membres de l’association « Sofas de la république » étaient face à la presse, le mardi 20 août 2013 au Carrefour des jeunes, pour dénoncer la nomination du capitaine Amadou Aya Sanogo par le président de la république, au grade de général de corps d’armée. Idem pour le colonel Moussa Sinko Coulibaly. Au cours de cette conférence, Ils ont aussi affirmé leurs regrets de voire que les Colonels Gamou et Nema Sagara n’ont pas été nommés généraux. Mais, ils se réjouissent qu’à même de la nomination du colonel major Didier Dakouo au grade de général.


Comment gérer tout ce beau monde qui a concouru à son élection à la magistrature suprême, c’est l’équation à laquelle s’attèle le nouveau président de la République avant même la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle.Maintenant que la Cour constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs de la présidentielle avec la victoire écrasante d’IBK soit 77,82%, les regards sont déjà tournés vers Sébénikoro où le président élu est en pleines consultations


Au Mali, au moins un militaire de l'entourage du chef de l'ex-junte, le capitaine devenu général Sanogo, auteur du putsch du 22 mars 2012, a été arrêté. Il s'agit du colonel Youssouf Traoré. Les responsables militaires invoquent une faute. Pourquoi cette arrestation ? C’est l’une des figures marquantes de la junte qui a pris le pouvoir en mars 2012. Certains le considèrent d’ailleurs comme un proche de l’ex-capitaine Amadou Sanogo, récemment bombardé général quatre étoiles.


IBK a affronté Soumaïla Cissé, le 11 août 2013, dans le cadre du 2ème tour de l’élection présidentielle. Si le lendemain, Soumaïla cissé s’est déplacé chez IBK pour lui présenter ses félicitations, avant même que l’administration territoriale ait procédé à la proclamation des résultats provisoires, c’est désormais officiel : IBK est le président de la République du Mali.La cour constitutionnelle du Mali a rendu son arrêt qui est sans appel le 20 août 2013.


La Cour constitutionnelle du Mali a confirmé mardi l'écrasante victoire d'Ibrahim Boubacar Keïta au second tour de la présidentielle du 11 août avec 77,62% des voix face à son rival Soumaila Cissé qui en a obtenu 22,38%. Sur 3.034.463 suffrages exprimés, M. Keïta, dit IBK, en a obtenu 2.355.394, contre 679.069 à Soumaïla Cissé, selon la Cour constitutionnelle qui a, à quelques nuances près, confirmé dans ses résultats définitifs ceux, provisoires, donnés le 15 août par le ministère de l'Intérieur.


Une grande journée de réconciliation aura lieu, le 21 septembre prochain au Centre International de Conférences de Bamako (CICB). Organisée par le président de l’Union des Jeunes Musulmans du Mali (UJMMA), Macky Bah et celui du Comité de la jeunesse protestante Timothé Poudiougou, elle regroupera les anciens Présidents de la République du Mali en l’occurrence Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré, Pr Dioncounda Traoré en vue d’un pardon sincère pour un nouvel envol du Mali.


En claquant la porte de son parti jeudi 15 août, Iba Ndiaye, président par intérim de l’Adéma, n’a pas donné trop de détails. Mais il est clair que c’est sa façon à lui de s’exprimer sur la crise que traverse la première formation politique du Mali. Malgré les démarches de plusieurs barons du parti de l’Abeille le weekend dernier, l’ancien maire du district de Bamako n’est pas prêt de revenir sur sa démission.L’Adéma était déjà un peu en mauvaise santé avant l’élection présidentielle. Tout juste après la désignation de son candidat à ce scrutin, deux responsables


Jugé homme de poigne, Ibrahim Boubacar Keïta doit confirmer tout le bien dont on parle de lui, au risque de faire basculer le pays dans l’incertitude.L’opinion publique malienne attend impatiemment de voir la question du nord gérée définitivement. Et le nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta aura la lourde et redoutable mission de ramener sur la table de négociations, des acteurs qui, jusque-là, revendiquent un territoire, la République de l’Azawad

 


Même s’il n’y a aucun suspense autour des résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle, leur proclamation par la Cour est très attendue. C’est finalement aujourd’hui que les 9 sages proclameront ces résultats. L’institution a annoncé hier l’information via un communiqué. « Le président de la Cour constitutionnelle du Mali a l’honneur de porter à la connaissance des citoyens, des candidats à l’élection du président de la République, des partis politiques, du président de l’Assemblée nationale, du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire


Le lieutenant colonel, Seydou Moussa Diallo ; les sergent-chefs Bouh Traoré et Tomaga Dembélé, et les Majors Philipe Dembélé et Nouhoun Minta, ont été radiés de l’armée Malienne par le président de la République et le ministre de la défense des forces armées et des anciens combattants.
Dans un décret sous le N° 2013- P-RM du 12 juillet 2013, le président de la République, le professeur Dioncounda Traoré, a radié des effectifs de l’armée malienne le lieutenant Seydou Moussa Diallo, par mesure disciplinaire pour faute grave contre l’honneur et la discipline.

Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré, a effectué une visite de travail au Burkina Faso le vendredi 16 août 2013. L’acte fort de ce séjour a été l’élévation du président du Faso, Blaise Compaoré, à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Mali.
L’occasion a été surtout belle pour comprendre les motivations de la nomination du capitaine Amadou Aya Sanogo au grade de général de corps d’armée. A écouter le visiteur de marque, cette décision entre dans le cadre de la réconciliation nationale.

Au Mali, la Cour constitutionnelle doit toujours confirmer l’élection d’Ibrahim Boubacar Keïta. Mais IBK n’a pas encore prêté serment que dans une partie de la classe politique malienne, certains tentent déjà de se placer pour occuper un poste au sein du futur gouvernement.
Il y a ceux qui sont dans l’actuel gouvernement et qui espèrent rester à leur poste ou changer de portefeuille, et il y a ceux qui se bousculent devant le portillon. Certains dorment presque avec leur téléphone en main au cas où il sonnerait, d’autres sondent l’entourage d’Ibrahim Boubacar Keïta, à défaut de pouvoir le contacter en personne.

Entre l'élection du nouveau président de la république et son investiture, il se passe une période plus ou moins longue selon les pays.
En France, l'investiture intervient assez rapidement, généralement moins d'un mois après l'élection, une dizaine de jour pour Nicolas Sarkozy en 2007 et pour François Hollande en 2012.
Aux États-Unis d'Amérique, le président est élu en début novembre et prête serment vers le 20 janvier de l'année qui suit celle de l'élection.
Au Mali, on sera plutôt à mi-chemin entre le timing français et celui américain car pour l'investiture d'IBK on parle de septembre 2013, après une élection au 11/08/2013.

On rappelle nos lecteurs qu’au lendemain du 2è tour de l’élection présidentielle qui a opposé Soumaïla Cissé à Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) et sans attendre les résultats officiels du scrutin, celui-là s’est rendu au domicile de celui-ci pour lui dire de vive voix félicitation pour le score qu’il était en passe de réaliser.
Cette attitude de reconnaissance au protagoniste de son mérite est légendaire dans la culture de notre pays. De façon traditionnelle, il appartient au cadet de rejoindre l’aîné pour lui adresser ses sentiments de reconnaissance. L’annonce de cet acte de Soumaïla en direction d’IBK a rassuré bien de Maliens quant au respect de notre culture et mérite d’être salué comme tel.

On se souvient bien du régime du président Alpha Oumar Konaré qui s’était heurté à une opposition farouche et déterminée de certains partis politiques regroupés dans un collectif, communément appelé Collectif des partis politiques de l’opposition (COPPO). Cette situation a fortement perturbé l’atteinte des objectifs du premier mandat de ce dernier. Lors de son second mandat, le front politique était plus apaisé ; cependant, le temps lui manquera pour une application suffisante de ses objectifs de gouvernement.
L’indice, qui dénote cette situation, est que la personnalité, qui a succédé au président Konaré, n’était issue d’aucune formation politique bien que le pays en compte plus d’une centaine.

Le gouvernement guinéen et les partenaires du développement ont mis en place vendredi un comité de veille sur toutes les activités électorales et politiques, relatives au processus des élections législatives prévues le 24 septembre sur l'ensemble du territoire national.
Dans le soucis d'assurer la transparence du processus électoral, le comité de veille est chargé de surveiller le respect strict de la loi organique et du règlement intérieur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pour le retour de l'harmonie au sein de cette institution électorale.

Depuis l’élection présidentielle, l’Adéma (Alliance pour la démocratie au Mali) s'enfonce dans une crise interne. Le candidat du plus grand parti malien, arrivé en troisième position au premier tour, avait apporté son soutien personnel à IBK pour le second tour. Une attitude que n’ont pas appréciée certains caciques du parti.
En claquant la porte de son parti jeudi 15 août, Iba Ndiaye, président par intérim de l’Adéma, n’a pas donné trop de détails. Mais il est clair que c’est sa façon à lui de s’exprimer sur la crise que traverse la première formation politique du Mali.

Le président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, s'est rendu ce vendredi 16 août à Ouagadougou où il a rencontré le président Blaise Compaoré, médiateur de la Cédéao. Au cours de la conférence de presse commune, Dioncounda Traoré s'est expliqué sur la promotion du capitaine Sanogo au grade de général, une promotion qui a dérangé certains, et notamment des ONG de défense des droits de l'homme.

La promotion du capitaine Amadou Sanogo au grade de Général de corps par une volonté d’aller vers la réconciliation, a déclaré à Ouagadougou vendredi, en marge de sa visite au Burkina Faso, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré.
A la question d’un journaliste de savoir si la promotion de celui (ex capitaine Sanogo) qui aurait contribué à l’enlisement de la crise au Mali n’est pas une prime à l’impunité, Dioncounda Traoré a répondu : « Je pense plutôt le contraire », ajoutant qu’il ne faut pas chercher « à remuer le couteau dans la plaie ».

Le capitaine putschiste Amadou Aya Sanogo a été promu au grade de général de corps d’armée 4 étoiles lors du conseil des ministres de ce mercredi 14 août 2013.C’est sans nul doute l’une des décisions du Président par intérim Dioncounda Traoré, en fin de mission, qui va faire couler beaucoup d’encre au sein de l’opinion nationale et internationale.Outre le capitaine Amadou Aya Sanogo, les colonels Moussa Sinko Coulibaly et Didier Dakouo ont également été promus généraux avec 2 étoiles chacun.


C’est ce jeudi 15 août que le ministre de l’Administration territoriale doit proclamer les résultats provisoires du second tour de la présidentielle malienne. L’issue du scrutin ne fait plus de doute, Soumaïla Cissé ayant reconnu sa défaite face à Ibrahim Boubacar Keïta. Depuis que son adversaire a reconnu sa victoire, IBK est resté très silencieux. Dans quel état d’esprit est-il ? Qu’a-t-il fait ces deux derniers jours ? Récit.Les résultats n’ont pas encore été proclamés, mais Ibrahim Boubacar Keïta a déjà adopté le rythme d’un chef d’État.


Le président de l’Adéma/PASJ par intérim, Ibrahima N’diaye dit Iba a officiellement démissionné de son poste ce soir. Dans une correspondance adressée au président du parti, Pr. Dioncounda Traoré, Iba N’diaye dit avoir démissionné du Comité exécutif du parti pour des raisons que tout le monde connait, mais la lettre ne dit pas qu’il démissionne des structures du parti.Les choses sont en train d’aller vite du côté de Bamakocoura (quartier abritant le siège de l’Adéma/PASJ), après la présidentielle qui a profondément déchiré le parti.


Le ministre malien de l'Administration du territoire (Intérieur), le général Moussa Sinko Coulibaly, a proclamé ce jeudi 15 août 2013 en fin de matinée les résultats « provisoires complets » du second tour de l'élection présidentielle. Ces chiffres donnent une très large victoire à IBK. L'ancien Premier ministre l'emporte avec 77,61% des suffrages. La participation, elle, est en baisse par rapport au premier tour.


Le président français François Hollande se rendra au Mali pour l'investiture du nouveau président élu Ibrahim Boubacar Keïta, qu'il a félicité pour sa victoire dimanche à la présidentielle, l'assurant que Paris resterait au côté de son pays, a annoncé mardi l'Elysée. Le président Hollande s'est "entretenu par téléphone avec Ibrahim Boubacar Keïta et l'a félicité pour sa victoire" et pour "pour avoir tenu l'élection présidentielle dans des conditions de transparence et de régularité remarquables", selon un communiqué de l'Elysée.


Soumaïla Cissé, candidat à l’élection présidentielle, arrivé au second tour, sans a tendre la proclamation provisoire des résultats du second tour de l’élection présidentielle qui a eu lieu le 11 août 2013, s’est déplacée le lundi 12 août 2013, pour aller féliciter son concurrent Ibrahim Boubacar Keita. Au cours d’une conférence de presse animée le 13 août 2013, Soumaïla Cissé s’est expliqué sur le sens de son geste.« Je ne poserai aucun acte, je ne tiendrai aucun propos susceptible d’affaiblir mon pays ou de porter atteinte à la cohésion de notre nation.


La rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a adressé mardi ses félicitations au nouveau président malien Brahim Boubacar Keïta dit "IBK", pour sa "brillante" victoire à l'élection présidentielle au Mali, a-t-on appris de source officielle à Ouagadougou. "Au nom des mouvements signataires de l'accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin 2013, je félicite le président Ibrahim Boubaca Keïta, "IBK" pour sa brillante victoire à l'élection présidentielle", a déclaré à l'AFP Mahamadou Djéri Maïga, vice-président du MNLA et président de la Commission de négociation MNLA-HCUA.


Pas encore proclamé président et pourtant déjà élu, le futur chef de l'état Ibrahim Boubacar Keïta aura en charge un lourd dossier économique. Le Mali reste l'un des pays les plus pauvres au monde et les perturbations politiques de 2012 n'ont pas amélioré la situation de la population. Mais l'aide économique internationale devrait être au rendez-vous. A peine installé dans son fauteuil présidentiel, le nouveau chef de l'état malien recevra dans un mois un chèque d'appui budgétaire de 50 millions de dollars émis par la Banque Mondiale. Cette somme fait partie d'une aide plus substantielle que la Banque Mondiale